Sport et kinésithérapie

Posté par Jérôme Auger

24 janvier 2022

Kinésithérapie du sport : pour quelles pathologies ?

Kinésithérapie du sport pour quelles pathologies ? | Jérôme Auger | Paris

La kinésithérapie du sport est une spécialité de la kinésithérapie centrée sur la prévention et le traitement des blessures sportives, ainsi que sur les programmes d’entraînement et le suivi des performances du sportif. Même si vous n’êtes pas un athlète de haut niveau, vous avez tout à gagner à consulter un kiné du sport ! Son expertise sur les douleurs et traumatismes liés au sport vous permettra de reprendre vos activités dans les meilleures conditions. Quelles sont les pathologies les plus fréquemment traitées en kinésithérapie du sport ?

Blessures musculaires

Les blessures musculaires sont bien connues des sportifs ; dans un ordre croissant de gravité, on peut citer :

  • La contusion
  • L’élongation
  • Le claquage ou déchirure musculaire
  • Et enfin la rupture totale du muscle, qui constitue une véritable urgence

Après ce type de traumatisme, la rééducation est fortement recommandée, pour retrouver toutes les capacités du muscle et reprendre le sport sans risque. En effet, il n’est pas rare chez les sportifs de connaître plusieurs épisodes de blessure musculaire sur le même muscle, localisées au même endroit. Cela signifie qu’il existe un déséquilibre ou une faiblesse, qui entraînera des récidives tant qu’elle ne sera pas corrigée ; l’expertise du kinésithérapeute du sport à toute sa place dans cette prise en charge !

Le kiné du sport vous accompagne aussi sur toute la phase de réathlétisation, qui doit être progressive et justement dosée.

Pathologies des tendons

Vous pouvez aussi consulter un kiné du sport pour toutes les pathologies des tendons et annexes des tendons :

  • Tendinites
  • Ténosynovites
  • Bursites
  • Calcifications tendineuses

Ces pathologies sont fréquentes dans le sport, en raison des mouvements répétitifs qui peuvent solliciter les tendons de manière excessive. Chez les débutants, qui maîtrisent encore mal le geste sportif, l’erreur technique est une cause fréquente de tendinopathie.

Parmi les pathologies tendineuses les plus fréquentes traitées en kinésithérapie du sport, on peut citer :

  • La tendinite du tendon d’Achille, fréquente chez les coureurs à pied
  • La tendinite de la patte d’oie, qui concerne surtout les pratiquants de sports d’impulsion (football, course à pied)
  • La tendinite du tendon rotulien, dans les sports impliquant de nombreux sauts (basketball, handball, saut en hauteur…)
  • L’épicondylite latérale, aussi appelée tennis elbow (coude du tennisman)
  • L’épicondylite médiale, ou golf elbow (coude du golfeur)
  • La tendinopathie de la coiffe des rotateurs, au niveau de l’épaule, qu’on retrouve souvent au tennis, en natation ou au golf

Ces pathologies nécessitent un traitement symptomatique de la douleur et de l’inflammation, couplé à une rééducation complète avec étirements et exercices de renforcement musculaire. Le kinésithérapeute du sport est l’accompagnant idéal pour vous conseiller sur les modifications à apporter à votre équipement, à votre technique ou encore à votre hygiène sportive, pour prévenir les tendinopathies.

Traumatismes du membre inférieur

Votre kinésithérapeute du sport vous accompagne aussi dans le traitement et la prévention des traumatismes du membre inférieur.

Genou

Au football, au rugby, dans les sports de glisse et même en running, le genou fait partie des articulations les plus fréquemment blessées. Les médecins et kinésithérapeutes du sport observent surtout :

  • Des lésions des ligaments du genou (ligaments croisés, ligaments latéraux)
  • Des lésions des ménisques
  • Des luxations rotuliennes
  • Des tendinites (tendinite de la patte d’oie ou syndrome de l’essuie-glace)

Pied et cheville

Dans tous les sports, la cheville et le pied sont également très vulnérables, exposés à de nombreux chocs, contraintes et traumatismes. Les blessures et pathologies les plus courants sont :

  • L’entorse de la cheville
  • L’instabilité chronique de la cheville
  • Les fractures de la cheville et du pied (malléole, métatarses, fractures de fatigue)
  • La rupture du tendon d’Achille
  • L’aponévrosite plantaire

Pour toutes ces blessures, une prise en charge par un professionnel de santé spécialisé en traumatologie du sport est vivement conseillée pour être accompagné de A à Z, depuis le traitement initial jusqu’à la reprise des activités.

Jambe

Le kinésithérapeute du sport vous accompagne aussi en rééducation et réathlétisation dans le cadre :

  • D’une périostite tibiale
  • Des blessures musculaires de la jambe
  • Du syndrome des loges

Traumatismes du membre supérieur

Selon le sport que vous pratiquez, il n’est pas rare de se blesser au niveau de de l’épaule, du bras, du coude ou du poignet. Sans surprise, c’est surtout dans les sports de ballon (basketball, volleyball), au tennis et au golf, que ce type de pathologie apparaît. Parfois, une chute ou un accident sportif violent peuvent aussi causer des traumatismes importants (fractures et entorses de l’épaule, du coude ou du poignet), qui nécessitent une rééducation longue.

Epaule

En kinésithérapie du sport, les pathologies suivantes sont traitées et rééduquées avec succès :

  • Tendinites et calcifications de l’épaule
  • Fractures de la clavicule, de la scapula et de la tête de l’humérus
  • Luxation de l’épaule

Coude

Les épicondylites sont les pathologies du coude les plus fréquemment rencontrées au sport. Vous pouvez aussi bénéficier d’un accompagnement en kinésithérapie du sport après :

  • Une luxation du coude
  • Une fracture de la tête radiale, ou de l’extrémité inférieure de l’humérus
  • Une entorse du coude

Poignet

Enfin, le poignet peut souffrir de nombreuses pathologies, certaines liées à une sur-utilisation (tendinopathies du poignet du sportif), d’autres causées par un traumatisme, comme une chute sur la main. Au sport, ce genre d’accident est vite arrivé ! On peut citer :

  • L’entorse du poignet
  • L’instabilité du poignet
  • Les différentes fractures (scaphoïde, os du carpe, extrémité inférieure du radius)

De manière générale, l’intérêt d’un suivi en kinésithérapie du sport est l’attention portée à la prévention des récidives, et l’accompagnement jusqu’à la reprise totale du sport.

Le corps des sportifs est mis à rude épreuve, et rien ne doit être laissé au hasard : matériel, échauffement, routine d’entraînement, geste technique…votre kiné du sport vous accompagne sur tous ces points après votre blessure, mais aussi en prévention !

Laissez votre commentaire