Maux de tête et migraines

Maux de têtes et migraines sont deux entités différentes. Les maux de têtes, encore désignés sous le terme de céphalées, peuvent être épisodiques ou chroniques mais ne sont généralement pas invalidants. Les migraines sont bien plus prononcées et peuvent être accompagnées de signes comme les nausées et vomissements. Elles sont handicapantes et impactent profondément la vie quotidienne.

Maux de tête et migraines : solutions | Kinésithérapie ostéopathie | Jérôme Auger | Paris

Maux de tête et migraines : des pathologies plus que répandues !

Les maux de tête sont un motif de plainte très courant. Il existe plusieurs types de douleur, allant de la céphalée bénigne et occasionnelle, au mal de tête intense et chronique, qui peut avoir un retentissement important sur la qualité de vie. Dans tous les cas, il convient de bien faire la différence entre la céphalée, qui correspond à un simple mal de tête, et la migraine. Généralement sans gravité, une céphalée est une douleur au niveau du crâne, ressentie comme une tension (on parle parfois de céphalée de tension), et qui peut aussi être secondaire à des maladies plus ou moins sévères. Quant à la migraine, il s’agit d’un mal de tête intense et bien particulier, qui se manifeste par crises très invalidantes. Celles-ci durent plusieurs heures à plusieurs jours, et impactent considérablement le bien-être des patients. Heureusement, ni les céphalées ni les crises de migraine ne sont inévitables ; des solutions existent pour soulager efficacement vos symptômes.


Quelques chiffres sur la migraine et les maux de tête

  • On estime que les migraines concernent environ 10 millions de français
  • Les femmes sont légèrement plus concernées que les hommes par cette pathologie
  • 50% de la population mondiale adulte souffrirait de céphalées courantes

Pourquoi ai-je des céphalées ou des migraines ?

De nombreuses raisons peuvent expliquer qu’une personne ait mal à la tête. Le plus souvent, une céphalée de tension s’explique par des facteurs psychologiques et liés au mode de vie : stress, surmenage, tension psychologique générale. C’est pourquoi la plupart des personnes se plaignent de ces maux le soir, quand elles rentrent du travail. Plusieurs facteurs favorisants peuvent provoquer ou accentuer les céphalées :

  • Les nuisances sonores
  • Une consommation excessive de café, de certains aliments ou d’additifs
  • Des tensions musculaires au niveau du crâne et du cou
  • Des modifications hormonales (par exemple en début de grossesse)
  • Une arthrose cervicale
  • Des problèmes de vue non corrigés voire non identifiés

Quant à la migraine, ses causes exactes sont encore mal connues. Il s’agit d’un mal complexe, qui pourrait être favorisé par :

  • L’hérédité : en effet, il existe des “familles de migraineux”, même si le problème peut parfois sauter une génération
  • Des problématiques hormonales, ce qui explique que les femmes sont plus concernées que les hommes ; et que chez certaines patientes, les crises surviennent exclusivement au moment des règles
  • Un terrain psychologique : anxiété, dépression ou encore stress. En particulier, le stress apparaît souvent comme facteur déclenchant des crises de migraine.

Parmi les facteurs déclenchants les plus fréquents se trouvent la fatigue, le manque de sommeil, l’exposition au bruit ou à la lumière, certains aliments…

Enfin, il faut savoir que toutes les céphalées ne sont pas bénignes. Certaines peuvent en effet indiquer une maladie sous-jacente : affection ORL, trouble ophtalmologique,angiome, tumeur intracrânienne, traumatisme crânien…en cas de doute, mieux vaut consulter son médecin traitant !

Quels sont les symptômes des migraines et des maux de tête ?

Les céphalées de tension et maux de tête courants se manifestent par une douleur des deux côtés du crâne. Cette douleur est généralement faible à modérée, et correspond à une sensation de pression. Dans la majorité des cas, aucun symptôme associé n’est présent.

Les migraines sont une problématique bien différente, et se caractérisent par les symptômes suivants :

  • Une douleur dite pulsatile, d’un seul côté de la tête : les personnes ont l’impression de sentir les battements du coeur au niveau de leur tête, ou décrivent une douleur en “coups de marteaux”
  • Des crises dont la durée peut varier de plusieurs heures à plusieurs jours
  • Une douleur qui augmente avec l’effort physique, même lors d’efforts très modérés comme la marche
  • Des nausées voire des vomissements
  • Une hypersensibilité au bruit ainsi qu’à la lumière

Ces symptômes sont très difficiles à vivre ; leur retentissement sur le bien-être psychologique et les activités des patients est souvent important.

La kinésithérapie contre les maux de tête : comment se déroulent les séances ?

Si vous êtes concernés par les maux de tête à répétition, sachez que la kinésithérapie peut vous apporter un soulagement notable ! Cela est surtout vrai pour les céphalées dites de tension. Comme son nom l’indique, ce problème est dû à des tensions musculaires autour du crâne, que la kinésithérapie peut apaiser.

L’origine des céphalées de tension est généralement localisée au niveau des vertèbres cervicales, voire dans le haut du dos. Pour lever les tensions et soulager vos douleurs, le kinésithérapeute aura surtout recours à des massages du cou et de haut du dos, ainsi qu’à des mobilisations articulaires du cou et de la mâchoire.

Les techniques pratiquées pendant les séances s’accompagnent de recommandations à appliquer en dehors, pour prolonger les bienfaits et prévenir vos maux de tête. Il s’agit notamment de conseils d’hygiène posturale ; en effet, les tensions dans le dos et dans le cou sont souvent associées à une mauvaise posture, dont les personnes n’ont parfois même pas conscience.

Les séances de kinésithérapie donnent de bons résultats pour les céphalées de tension. Elles vous seront prescrites par votre médecin, s’il estime que vos maux de tête peuvent être soulagés par ce type de traitement. En revanche, les migraines d’origine neurochimique ne relèvent pas de la kinésithérapie ; elles font l’objet d’une prise en charge médicale spécifique. Dans tous les cas, le diagnostic du médecin revêt une importance capitale !

Diminuez vos douleurs

Pour aller plus loin…

Migraines et céphalées : quels sont les traitements médicaux ?

La majorité des céphalées sont bénignes, et ne requièrent aucun traitement particulier. Le mal de tête occasionnel disparaît généralement de manière spontanée, l’aspirine ou le paracétamol permettant de diminuer la douleur si besoin.

Si votre mal de tête persiste ou se produit régulièrement, votre médecin vous aidera à trouver la cause du problème, l’idée étant d’abord d’éliminer toute maladie sous-jacente. Si vos céphalées ne correspondent à aucune problématique identifiable, un traitement contre la douleur vous sera prescrit. Si les douleurs persistent malgré la prise d’antalgiques, votre médecin pourra éventuellement vous prescrire un traitement antidépresseur ou anxiolytique.

Les médicaments ne peuvent se substituer aux mesures de prévention et d’hygiène de vie contre les maux de tête : avoir un sommeil régulier, une alimentation équilibrée, limiter l’alcool, le café et le tabac. La gestion du stress est un autre aspect à ne pas négliger !

Pour ce qui est de la migraine, il n’existe à ce jour aucun traitement pour s’en débarrasser définitivement ; mais certains médicaments peuvent être très utiles pour la gestion des crises : notamment les antalgiques de niveau 1 (paracétamol, aspirine, AINS) et les anti-nauséeux.

Diagnostic et examens complémentaires

Diagnostic et examens complémentaires
Tout mal de tête persistant ou gênant pour les personnes, peut nécessiter un diagnostic, qui doit permettre d’identifier sa cause et d’orienter vers le bon traitement. Lors de la consultation, le médecin commence par rechercher des signes neurologiques ou ORL. Cette investigation pourra éventuellement être complétée par des examens spécifiques : fond d’œil, scanner, IRM, électroencéphalogramme…Si une méningite est suspectée, on pourra vous demander d’effectuer une ponction lombaire.

Laissez votre commentaire