Douleurs et blessures de la cheville et du pied

Pieds et chevilles sont indispensables à l’équilibre et à la locomotion. La complexité de leur anatomie justifie un soin particulier et la rééducation y joue un rôle clé.

Douleurs et blessures de la cheville et du pied : causes, traitements | Jérôme Auger | Paris

Les douleurs au pied et à la cheville : un mal fréquent

Personne n’est à l’abri d’une douleur au pied ou à la cheville, quel que soit l’âge et le niveau d’activité physique. Cette zone du corps est d’une extrême importance, puisqu’elle supporte le poids du corps en position debout ; et bien sûr, son bon fonctionnement est indispensable à la marche et à la course. L’ensemble cheville-pied est aussi très complexe sur le plan anatomique ; en effet, le seul pied ne compte pas moins de 26 os différents ! Les ligaments, muscles et tendons qui le composent sont également nombreux, et très sollicités au quotidien. Cela explique que les pathologies du pied et de la cheville soient si variées dans leur typologie, et si répandues !


Quelques chiffres et informations sur les douleurs du pied et de la cheville

  • On dénombre environ 6000 cas d’entorse de la cheville par jour en France
  • Les malformations du pied sont une autre problématique fréquente : par exemple, on estime que 15 à 23% de la population adulte serait concernée par le pied plat
  • L’arthrose du pied et de la cheville est plus rare ; on la retrouve généralement chez les sportifs de haut niveau, ou les personnes présentant une malformation
  • Le pied peut aussi être le siège d’un certain nombre de fractures, les plus courantes étant celles des orteils

Quelles sont les causes de ma douleur au pied ou à la cheville ?

Une blessure ou une douleur au pied peut être causée par :

  • Un traumatisme important et brutal, ou plus modéré mais répétitif (par exemple si vous portez des chaussures inadaptées, ou en cas d’entraînement sportif excessif)
  • Une déformation du pied
  • Un névrome
  • Une maladies des articulations

Les pathologies qui en résultent peuvent concerner les os, les ligaments, les tendons, les muscles, ou plusieurs de ces tissus en même temps. Il peut s’agir :

  • D’une fracture du pied ou de la cheville
  • D’une fasciite plantaire
  • D’une tendinite ou tendinopathie du pied ou de la cheville
  • D’une entorse de la cheville
  • D’une entorse de l’articulation de Chopart
  • D’une lésion voire d’une rupture du tendon d’Achille

Le pied peut aussi souffrir de malformations, qui sont un facteur de risque important de certains traumatismes. Les déformations les plus courantes sont le pied plat (affaissement de la voûte plantaire), le pied creux (courbure exagérée de la voûte plantaire), et l’hallux valgus, parfois appelé “oignon au pied” dans le langage courant.

Parmi les maladies articulaires les plus courantes se trouvent l’arthrose (d’origine mécanique) et l’arthrite (d’origine inflammatoire). Ces deux pathologies peuvent être responsables de douleurs importantes au niveau de la cheville ou du pied.

Votre douleur peut aussi être causée par la compression d’un nerf ; c’est ce qui se passe dans le syndrome de Morton, une douleur vive de l’avant-pied qu’on rencontre surtout chez les femmes de plus de 50 ans, et probablement causée par un mauvais chaussage.

Douleurs et blessures du pied ou de la cheville : quels sont les symptômes ?

D’une pathologie à l’autre, les symptômes peuvent varier en nature et en intensité. La douleur est le principal symptôme des blessures de la cheville ou du pied ; elle s’accompagne souvent d’autres manifestations, par exemple :

  • Des troubles de l’équilibre, voire même des douleurs aux genoux et dans le bas du dos pour les déformations du pied
  • Un gonflement et un épanchement sanguin en cas d’entorse

En fonction de la pathologie en cause, la douleur peut être localisée à différents endroits : cheville, avant-pied, arrière-pied, voûte ou plante des pieds.

Dans tous les cas, lorsqu’on s’est blessé dans cette zone du corps, l’équilibre et la capacité à marcher sont souvent altérés ; dans certains cas, il peut être impossible de marcher et de prendre appui sur le pied lésé. Ces difficultés poussent généralement à consulter un médecin assez rapidement.

Comment se déroule la rééducation ?

La kinésithérapie fait partie des traitements de référence en cas de blessure au pied ou à la cheville. Les séances vous seront prescrites par votre médecin ; leur nombre et leur contenu dépendent de la cause de vos douleurs, identifiée lors du diagnostic et de nouveau par le kinésithérapeute au moment de son bilan initial.

De manière générale, une rééducation de la cheville ou du pied permet :

  • De soulager les douleurs
  • D’améliorer l’amplitude articulaire
  • De travailler l’équilibre
  • De travailler la marche et corriger la boiterie

L’objectif est double : en priorité, il s’agit de soulager vos symptômes et de vous permettre de marcher normalement aussitôt que possible. Mais l’idée est aussi d’identifier les facteurs favorisants et la cause de votre pathologie, pour éviter les récidives.

Les techniques les plus fréquemment employées en kinésithérapie pour ce type de blessures sont :

  • Les massages et le drainage lymphatique
  • Les étirements
  • La physiothérapie (qui comprend plusieurs techniques comme la cryothérapie, les ultrasons ou encore l’électrothérapie)
  • Les mobilisations du pied et de la cheville
  • Le renforcement musculaire
  • Les exercices de rééducation à la marche

Si vous êtes sportif, vous bénéficierez d’un accompagnement spécifique pour vous permettre de reprendre sans risque votre discipline.

Faites votre bilan diagnostic kiné aujourd’hui

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements d’une blessure de la cheville ou du pied ?

Une fois le diagnostic posé, votre médecin vous proposera le traitement adéquat. En cas de traumatisme, une phase de repos en début de traitement est généralement nécessaire ; sa durée est fixée par le médecin et dépend de la gravité des lésions. Pour soulager la douleur, des médicaments pourront être prescrits.

Si vous êtes concerné par une déformation du pied, celle-ci doit être corrigée grâce à des semelles orthopédiques. Un rendez-vous chez le podologue peut être indiqué.

La chirurgie du pied et de la cheville est une solution de dernier recours, indiquée en cas de blessure grave ou de pathologie particulièrement rebelle et invalidante : rupture du tendon d’Achille, malformation importante, entorses graves…

Comment est posé le diagnostic ?

Le diagnostic est la première étape indispensable à la prise en charge de vos douleurs. Il repose sur un examen clinique qui permet d’identifier :

  • Des points douloureux
  • Un gonflement
  • Des limitations de la mobilité du pied ou de la cheville
  • Une diminution de la sensibilité
  • Une faiblesse musculaire

L’interrogatoire permet quant à lui d’en savoir plus sur les circonstances d’apparition de la douleur, vos antécédents médicaux et vos facteurs favorisants. Des examens complémentaires (radiographie, scanner et/ou IRM) peuvent être demandés pour confirmer ce premier diagnostic ou observer plus précisément les lésions.

Les questions que vous vous posez

Avatar de  Elise

Elise

Publié le 18/03/22

Bonjour, est-il possible de faire une partie des soins par ondes de choc et une autre par chirurgie ?
Avatar de  Jérôme Auger

Jérôme Auger

Publié le 20/04/22

Bonjour, non ce ne sont pas les mêmes objectifs. Voulez vous faire une consultation vidéo pour échanger sur vos besoins?
Avatar de  Anexipoulos

Anexipoulos

Publié le 16/03/22

Bonjour, j’ai participé à une course à pied hier et depuis, je ressens d’atroces douleurs au niveau de la cheville pourtant, je n’ai subi aucun choc. Pourrait-il s’agir d’une tendinite ?

Laissez votre commentaire