Douleurs du cou / torticolis

Les cervicalgies sont très fréquentes. Il faut toujours commencer par éliminer des causes urgentes et sévères par une consultation médicale spécialisée.

Douleurs du cou, torticolis : traitements kinésithérapiques | Cabinet Jérôme Auger | Paris

Généralités

Le mal au cou (ou cervicalgie) est l’un des troubles musculo-squelettiques les plus fréquents : il touche en effet chaque année entre 30 et 50 % de la population. Quelle que soit la cause de la pathologie, la kinésithérapie permet la prise en charge durable et efficace des douleurs au cou, même chroniques. En principe, la rééducation entreprise par le kinésithérapeute est sans douleur. Elle permet le retour au travail, la reprise progressive d’une activité sportive et la prévention des récidives.


Qu’est-ce que le mal au cou ?

Un mal gênant au quotidien

Le mal de cou est une douleur localisée au niveau de la nuque, qui irradie parfois vers le bas du crâne et le haut de la colonne vertébrale. Il se double souvent de sensations de raideur musculaire, en particulier par temps froid et humide.

Des causes qui diffèrent selon l’âge

Parmi les nombreux types de douleurs du cou, le torticolis est le plus répandu chez les patients de moins de 50 ans. Pour les sujets plus âgés, c’est souvent l’arthrose cervicale qui est responsable des douleurs.

Des origines variées

Les douleurs au cou peuvent être d’origine inflammatoire, traumatique (par exemple suite à un accident avec coup du lapin), articulaire ou encore musculaire. Elles se doublent souvent de sensations de raideurs, qui accentuent la gêne ressentie au quotidien, notamment au travail ou durant la pratique sportive.

Que faire en cas de douleur au cou ?

Attendre quelques jours

Tout comme le mal de dos, la douleur au cou peut se résorber d’elle-même en quelques jours de repos, si elle a été causée par un léger choc ou à une mauvaise posture. Cependant, si la douleur persiste et s’aggrave, il convient de consulter un médecin.

Plusieurs approches possibles

En cas de cervicalgie aiguë, c’est-à-dire si le mal au cou est brutal et invalidant, le médecin envisage un traitement médicamenteux d’appoint afin de soulager le patient et de réduire la douleur causée par ses contractures musculaires. Il prescrit, par exemple, des antalgiques et des myorelaxants. Il peut également préconiser le port d’une minerve ainsi que des séances de kinésithérapie.

Un arrêt de travail parfois nécessaire

Il arrive que la douleur au cou soit causée par une mauvaise posture au travail, par exemple lorsque le patient passe beaucoup de temps au volant d’une voiture, face à un écran d’ordinateur ou à un poste de manutention. Si le patient n’est pas en mesure de modifier la configuration de son poste de travail, le médecin peut lui prescrire un arrêt de travail.

Quels sont les avantages de la kinésithérapie pour soigner les douleurs au cou ?

Empêcher que la douleur ne s’installe

Toute cervicalgie (même légère) peu devenir lancinante voire invalidante si elle n’est pas soignée. Un diagnostic médical suivi d’une prise en charge approfondie permettent de soulager la douleur et d’éviter qu’elle ne s’aggrave.

Comprendre les causes de la douleur au cou

Avant et pendant le traitement, le kinésithérapeute interroge le patient sur son mode de vie et ses habitudes. Il cherche ainsi à identifier la (ou les) cause(s) de la douleur au cou, en particulier si celle-ci est récurrente. Grâce à cette démarche, il aide le patient à éviter les récidives.

Diminuez vos douleurs

Pour aller plus loin…

Quelles sont les étapes d’un traitement du mal du cou par la kinésithérapie ?

Un programme personnalisé

Pour soulager les douleurs du cou, plusieurs approches sont envisageables. Le kinésithérapeute choisit la meilleure méthode en fonction du profil du patient, de l’importance de la pathologie et de son origine. En effet, les soins à prodiguer diffèrent selon que la douleur ait été causée par une arthrose, un torticolis, une inflammation, un choc, une chute ou simplement une mauvaise posture.

Une pléiade de techniques thérapeutiques

Pour soulager le mal de cou, le kinésithérapeute peut utiliser plusieurs techniques telles que le contracté-relâché, les manipulations des cervicales (si la douleur n’est pas d’origine traumatique), les tractions vertébrales, les mobilisations actives et passives, les massages ou encore l’électrothérapie (thérapie par ultrasons et infrarouges).

Une vision au long cours

Après la phase de soulagement symptomatique des douleurs au cou, le kinésithérapeute s’attache à renforcer la musculature de son patient. Il lui fait faire des exercices pour gainer cette zone. Idéalement, le patient reproduit ces exercices chez lui.

La rééducation du cou est-elle douloureuse ?

Un traitement doux, adapté à chacun

Face à un patient présentant des douleurs aiguës au cou, le kinésithérapeute adapte ses mouvements et peut proposer d’allonger la durée du traitement. Néanmoins, en principe, le traitement du mal au cou est sans douleur. Le praticien s’assure que ses gestes n’aggravent pas la douleur du patient. Au besoin, il le questionne régulièrement à ce sujet.

Un mieux-être progressif

Certaines manipulations peuvent apparaître légèrement inconfortables dans un premier temps, en raison de la raideur des muscles du cou. Cet inconfort se dissipe au fil des séances, puis au fur et à mesure que la posture et l’état du patient s’améliorent.

Laissez votre commentaire