La physiothérapie

La physiothérapie regroupe différentes méthodes telles que la thermothérapie, électrothérapie, hydrothérapie etc. Cette discipline de la santé trouve sa place dans le traitement de blessures et pathologies touchant les muscles, os, articulations, système circulatoire ou encore système neurologique.

Physiothérapie : actes et tarifs | Kinésithérapie du sport | Cabinet Jérôme Auger | Paris

Généralités

Dans le langage courant, le terme de physiothérapie est parfois employé comme synonyme de la kinésithérapie ; pourtant, les deux mots ne désignent pas exactement la même chose. En effet, la physiothérapie peut être définie comme un ensemble de méthodes thérapeutiques utilisées par les kinésithérapeutes. C’est donc un domaine plus restreint que la kinésithérapie ; mais ses bienfaits et indications sont tout aussi nombreux !


Définition et principes de la physiothérapie

La physiothérapie est une discipline visant l’amélioration de la santé et de la motricité des patients, par le biais d’agents naturels et sans médicament. C’est un domaine récent, apparu seulement au début du vingtième siècle. Pourtant, les bienfaits thérapeutiques d’éléments naturels comme le froid, l’eau et la chaleur sont connus depuis des siècles, voire des millénaires !

Les techniques de physiothérapie les plus répandues sont :

  • Le traitement par la chaleur, ou thermothérapie
  • Le traitement par le froid, connu sous le nom de cryothérapie
  • L’hydrothérapie, qui utilise les propriétés thérapeutiques de l’eau
  • L’électrothérapie, qui repose sur les courants électriques

Ces méthodes sont employées en cabinet de kinésithérapie, et remplissent des objectifs variés de traitement et de rééducation des muscles, des tendons et des articulations.

On a vite fait de confondre physiothérapie et kinésithérapie, d’autant que le terme “physiothérapeute” désigne, dans certains pays, une profession à part entière. Pour bien les distinguer, on peut retenir les définitions suivantes :

  • La kinésithérapie correspond au traitement par le mouvement, et utilise des techniques comme les massages, les mobilisations manuelles, la physiothérapie, les étirements et le renforcement musculaire
  • La physiothérapie désigne les méthodes physiques utilisées par les kinésithérapeutes dans le cadre de leurs programmes de soins

Quels sont les maux traités par la physiothérapie ?

La physiothérapie est très utilisée en rééducation. Elle apporte un soulagement notable pour un certain nombre de pathologies.

Le plus souvent, la physiothérapie est utilisée à des fins antalgiques : elle soulage efficacement les douleurs, mais aussi certains symptômes associés comme les raideurs et les gonflements. Elle est rarement utilisée seule : souvent, ces soins sont employés en complément d’autres approches et traitements médicaux, kinésithérapiques ou orthopédiques.

Parmi les indications les plus courantes de la physiothérapie, on peut citer :

  • Les douleurs et blessures de l’appareil locomoteur (tendinites, bursites, entorses et autres traumatismes sportifs, blessures musculaires, raideurs articulaires…)
  • Les maladies inflammatoires, notamment la polyarthrite rhumatoïde
  • Les douleurs courantes de du dos et du cou (torticolis, lumbago)
  • Les douleurs chroniques (lombalgie chronique, fibromyalgie, douleurs persistantes)
  • Les pathologies dégénératives comme l’arthrose
  • Certaines maladies cardio-respiratoires comme l’asthme ou la bronchite
  • Les douleurs et incapacités physiques liées à des atteintes neurologiques (hémiplégie, sclérose en plaques)

De même que la kinésithérapie en général, la physiothérapie s’adresse donc à une patientèle large :

  • Sportifs débutants, amateurs ou professionnels
  • Personnes jeunes, d’âge moyen ou âgées
  • Femmes enceintes
  • Enfants

Notons aussi que certaines techniques de physiothérapie peuvent être employées dans un but esthétique : par exemple, la cellulite est une indication fréquente.

Les bienfaits de la physiothérapie

Les bénéfices de la physiothérapie sont nombreux et variés :

  • Soulagement des douleurs aiguës et chroniques
  • Amélioration de la force musculaire
  • Amélioration du sommeil
  • Détente et bien-être psychologique
  • Limitation de la consommation de médicaments (en particulier les antalgiques) : un avantage non négligeable pour les personnes atteintes de douleurs chroniques !
  • Amélioration des capacités physiques et de la qualité de vie en général
  • Accélération de la guérison en cas de traumatisme ou d’accident sportif

L’autre avantage notable des techniques de physiothérapie est qu’elles sont totalement inoffensives, sans effet secondaire. C’est donc une option thérapeutique intéressante pour les personnes qui souhaitent éviter les médicaments et leurs effets indésirables. Bien sûr, l’avis de votre médecin est indispensable avant de réduire ou stopper un traitement médicamenteux.

En quoi consistent les séances de physiothérapie ?

Le déroulement du traitement dans son entier, et de chaque séance, dépend du motif de consultation et des objectifs du patient. Souvent, la physiothérapie n’est pas pratiquée seule ; elle s’inscrit dans un programme de soins complet associant d’autres techniques de kinésithérapie : mobilisations, massage, étirement, exercices de rééducation variés…

Par exemple, si l’on prend le mal de dos, le traitement kinésithérapique peut inclure de l’électrothérapie antalgique, une technique qui consiste à appliquer des électrodes sur la peau pour soulager les douleurs musculaires et articulaires grâce aux courants. Mais le kinésithérapeute utilisera également des massages, des techniques de libération des tensions, des étirements, et enfin des exercices de renforcement musculaire du dos.

Le déroulement exact du traitement, et les techniques de physiothérapie employées, dépendent dans tous les cas des éléments recueillis par le kiné lors de la première consultation, consacrée à un examen initial.

Il est bon de savoir que la plupart des techniques de physiothérapie reposent sur l’utilisation d’appareils et de matériel spécifique : machines à air comprimé, azote liquide, appareils à ondes de choc, électro-stimulateurs…ces appareils sont paramétrés par le kinésithérapeute en fonction de votre pathologie et de vos besoins.

Commencez vos séances de kiné aujourd’hui

Pour aller plus loin : questions diverses

Y a-t-il des contre-indications à la physiothérapie ?

Dans leur majorité, les techniques de physiothérapie conviennent à tous les patients et à toutes les conditions physiques. Attention toutefois aux appareils d’électrothérapie, qui ne peuvent être utilisés sur :

  • Les patients épileptiques
  • Ceux qui portent un pacemaker
  • Le ventre des femmes enceintes
  • Les personnes ayant une hernie dans la région abdominale

Quant aux cabines de cryothérapie, elles exposent le corps à des températures extrêmes, ce qui n’est pas adapté à tous les organismes. Dans tous les cas, votre médecin et votre kinésithérapeute connaissent ces contre-indications et vos antécédents ; ils sauront vous recommander les techniques les plus adaptées.

La physiothérapie peut-elle faire mal ?

La physiothérapie n’est généralement pas douloureuse ; son objectif est au contraire d’apaiser les douleurs. Il y a cependant quelques exceptions : les appareils d’électrothérapie peuvent entraîner des picotements ; quant aux ondes de choc, elles peuvent être douloureuses au passage de l’appareil, et immédiatement après la séance. Cela ne doit pas vous inquiéter ; dans les deux cas, ces techniques sont sans effet secondaire.

Laissez votre commentaire