Rééducation

La rééducation a une approche pluridisciplinaire et associe médecins et paramédicaux ( kinésithérapeutes, nutritionnistes, ortophonistes etc). Elle permet d’accompagner les patients ayant soufferts de blessures, traumatismes ou maladies ayant engendré des complications ou conséquences chroniques. Le but est de soulager et améliorer la qualité de vie.

Rééducation en kinésithérapie : traitements | Cabinet Jérôme Auger | Paris

Généralités

Les séances de rééducation, effectuées en cabinet de kinésithérapie, sont généralement prescrites après un traumatisme, un accident ou une opération. Elles peuvent aussi intervenir pour soulager une douleur chronique ou persistante. En quoi consiste cette phase indispensable de votre prise en charge ? Quelles pathologies sont traitées en rééducation ? Pour quels résultats ?


La rééducation, c’est quoi ?

La rééducation peut être définie comme la spécialité médicale qui prend en charge les personnes atteintes d’une incapacité physique ou d’un handicap, avec pour objectif de minimiser l’impact de cette incapacité sur leur qualité de vie. La reprise des activités, la minimisation des douleurs et des symptômes, et le gain d’autonomie, en sont les principaux bénéfices.

Bien souvent, la rééducation traite des patients dont l’incapacité est momentanée, suite à une blessure ou un accident. Dans ce cas, la rééducation a également un but curatif : grâce à des soins spécifiques, la zone lésée peut cicatriser, et les symptômes disparaître progressivement.

Une autre indication courante de la rééducation est la préparation à une opération chirurgicale, et la récupération après celle-ci : on parle de rééducation pré-opératoire et post-opératoire. En effet, la plupart des interventions chirurgicales entraînent des douleurs, des raideurs et autres difficultés temporaires. Les soins et exercices effectués en kinésithérapie permettent de lutter contre ces symptômes parfois gênants, pour retrouver rapidement une mobilité normale du membre opéré.

Quelles sont les principales indications de la rééducation ?

Des séances de rééducation peuvent vous être prescrites :

  • Suite à une maladie entraînant des douleurs ou une perte de mobilité
  • Avant ou après une opération chirurgicale (traumatisme, blessure, cancer du sein…)
  • En cas de handicap congénital ou lié à un trouble neurologique (sclérose en plaques, Parkinson, séquelles d’AVC)
  • En cas de troubles orthopédiques (malformations diverses, retard moteur)
  • Pour soulager des douleurs chroniques (maux de dos chroniques, cervicalgie, fibromyalgie)
  • En cas de maladie articulaire (arthrose, polyarthrite rhumatoïde…)
  • Pour corriger un trouble de la statique pelvienne (descente d’organes, incontinence)
  • Pour corriger des troubles de l’équilibre et/ou de la marche

La rééducation couvre donc un champ très vaste de troubles et de pathologies. Bien sûr, d’une problématique à l’autre, les techniques employées et le format de la prise en charge ne seront pas les mêmes. Il existe différents types de rééducation, avec des techniques spécifiques visant une ou plusieurs pathologies précises : par exemple, la rééducation prénatale, la rééducation périnéale, ou encore la rééducation motrice et sensorielle.

Quels sont les bienfaits de la rééducation ?

La rééducation apporte une aide précieuse aux patients qui, pour des raisons variées, se retrouvent bloqués dans leurs activités, de manière temporaire ou permanente. D’une pathologie à l’autre, les avantages recherchés ne seront pas les mêmes ; mais globalement, la rééducation apporte :

  • Un soulagement de la douleur et des autres symptômes (gonflements, raideurs…)
  • Une amélioration de l’autonomie des personnes
  • Une amélioration de la qualité de vie, et de l’insertion sociale et professionnelle. En effet, certains handicaps peuvent avoir un impact important sur la vie quotidienne, et entraîner l’isolement des personnes. La rééducation permet de lutter contre ces conséquences très mal vécues
    Un avantage en termes de prévention : en effet, le rôle du kinésithérapeute ne se limite pas au traitement de la blessure ou à l’amélioration de la mobilité ; l’objectif de la rééducation est aussi d’identifier les causes du dysfonctionnement, pour les corriger durablement

La rééducation permet donc aux patients d’améliorer de nombreux aspects de leur vie quotidienne.

Lorsqu’elle intervient avant ou après une opération, ses objectifs sont plus spécifiques :

  • Réduction de la douleur et des symptômes au niveau du membre opéré
  • Identification et évitement des gestes qui provoquent la douleur
  • Surveillance de l’état des cicatrices et de la zone opérée
  • Gain de force musculaire pour préparer l’opération et récupérer après celle-ci
  • Prévention et traitement des éventuelles complications veineuses et lymphatiques de la chirurgie

Le rôle du kinésithérapeute, qui vous accompagne sur un laps de temps parfois long, est aussi de vous conseiller, et de répondre à toutes vos questions sur la pathologie et le plan de traitement. Il peut aussi vous donner des exercices de rééducation à réaliser chez vous.

En quoi consistent les séances de rééducation ?

Le programme de rééducation est toujours personnalisé, en fonction de la pathologie et du patient lui-même. La première séance est toujours consacrée à un bilan initial, qui permet au kinésithérapeute d’évaluer votre problème et de recueillir vos objectifs. Les éléments recueillis lors du bilan permettent :

  • De préciser et compléter le diagnostic médical
  • De choisir les techniques et soins les plus adaptés
  • De fixer des objectifs de rééducation atteignables

Le nombre de séances est fixé par le médecin sur son ordonnance, mais il peut être amené à évoluer en fonction de vos progrès et de vos besoins. La rééducation pré-opératoire et post-opératoire est étroitement surveillée par le médecin et le chirurgien ; elle dépend directement de leurs prescriptions et directives.

De manière générale, une rééducation peut avoir lieu :

  • Pendant l’hospitalisation
  • En cabinet de kinésithérapie

La plupart des séances durent 20 à 30 minutes, parfois plus en fonction des soins pratiqués. Les personnes âgées, ou ayant une pathologie causant de la fatigue, effectuent souvent des séances courtes.

Les techniques les plus fréquemment employées en rééducation sont :

  • Les massages
  • Les mobilisations passives (réalisées par le kinésithérapeute) et actives (réalisées par le patient)
  • L’entretien et le renforcement musculaire
  • La physiothérapie, qui utilise des agents physiques et/ou des appareils (chaleur, froid, eau ou électricité) pour soulager certains symptômes
  • Les exercices d’équilibre et de proprioception

D’autres techniques plus spécifiques peuvent être employées pour le traitement de certaines pathologies bien précises : par exemple le biofeedback, qui permet de conscientiser le mouvement grâce à un signal ; ou les techniques sensori-motrices, employées pour les troubles neurologiques. Enfin, la rééducation des sportifs inclut une phase de réathlétisation, visant la reprise progressive et sans risque de leur activité.

Commencez vos séances de kiné aujourd’hui

Pour aller plus loin : questions diverses

Quels résultats attendre de mes séances de rééducation ?

La rééducation donne souvent d’excellents résultats, quelle que soit votre pathologie ! Toutefois, il ne faut pas s’attendre à une guérison immédiate. En effet, il s’agit d’un travail progressif, qui peut s’étendre sur une durée importante ; sa réussite est aussi fonction de votre motivation. En tout cas, si vous suivez assidûment les conseils de votre kiné, et êtes régulier sur les exercices à pratiquer, les résultats devraient être perceptibles assez rapidement.

La rééducation peut-elle entraîner des douleurs ?

De manière générale, les techniques utilisées par le kinésithérapeute ne sont pas censées provoquer de douleur. En effet, le soulagement des douleurs est souvent le premier objectif de la rééducation !

Cela dit, certains exercices peuvent entraîner une sensation d’inconfort, surtout au début de votre prise en charge. Cela ne doit pas vous décourager, les douleurs et inconforts étant censés diminuer au fil de séances. Dans tous les cas, l’important est de bien communiquer avec votre kinésithérapeute, qui pourra si besoin adapter les soins et exercices.

Quelle est la durée de la rééducation après une opération ?

La rééducation après une intervention chirurgicale peut durer plus ou moins longtemps, en fonction du type d’opération et de votre état général avant et après celle-ci. Cela peut aller de quelques jours ou quelques semaines, à plusieurs mois. Là encore, pas de durée standard, le rythme de vos progrès et l’apparition ou non de complications étant déterminants.

Laissez votre commentaire