Suivre Jerôme Auger sur les Réseaux Sociaux

Le guide kiné arthrose

Le guide kiné arthrose

Guide pratique contre l’arthrose : des exercices et conseils pour prévenir et soulager l’arthrose. Utile pour tous ceux qui en ont besoin.

L’alimentation des sportifs

L’alimentation des sportifs

La diététique pour le sport : du coureur à pied au pratiquant de cross-fit, utile pour tous !

Sport et alimentation

Sport et alimentation

2ème partie du livre : l’alimentation des sportifs : conseils en nutrition pour atteindre vos objectifs de performance, tout en préservant votre santé.

Réhabilitation

Réhabilitation

E-book pour vous guider dans le processus de réhabilitation de la cheville, du pied et des orteils en utilisant un langage simple et compréhensible

Rééducation après chirurgie avant pose de prothèse

Les ligaments croisés assurent stabilité et mobilité du genou. Dans des sports de contact ( football ou basketball par exemple), ou encore des activités physiques avec réceptions au sol et sauts fréquents, les ligaments peuvent être atteints: déchirure ou rupture. Dans les cas où la chirurgie est nécessaire, la rééducation l’est tout autant en post-opératoire pour retrouver un genou fonctionnel.

Rééducation après chirurgie des ligaments croisés des genou | Cabinet Jérôme Auger | Paris

Généralités

Vous devez subir une intervention chirurgicale pour la pose d’une prothèse de la hanche ? Sachez que pour être efficace, cette opération s’accompagne de séances de kinésithérapie aussi bien avant qu’après l’opération. L’accompagnement d’un kinésithérapeute permet en effet de retrouver votre mobilité


Pourquoi poser une prothèse de la hanche ?

Différentes pathologies peuvent altérer l’articulation de la hanche et entraîner des difficultés à marcher ainsi que des douleurs. La plus fréquente d’entre elles est la coxarthrose mais un rhumatisme ou une fracture peuvent également se traduire par une usure prématurée de la hanche.

L’articulation de la hanche peut alors être remplacée par une prothèse afin de permettre au patient de retrouver ses activités, de marcher sans l’aide d’une canne et sans ressentir de douleurs.

La pose de la prothèse de la hanche nécessite une intervention chirurgicale.

Quels traitements pour une pose de prothèse pour la hanche ?

L’intervention chirurgicale afin de poser une prothèse de la hanche se fait le plus souvent sous anesthésie générale. Elle nécessite une hospitalisation de 1 à 3 jours.

Même si la qualité de l’intervention est primordiale, la pose d’une prothèse de la hanche ne peut donner les résultats escomptés sans un accompagnement par un kinésithérapeute.

Le kinésithérapeute intervient aussi bien avant qu’après l’opération chirurgicale.

Avant l’intervention, il propose au patient une préparation musculaire à la chirurgie afin que celle-ci se passe au mieux.

Après l’intervention, le kinésithérapeute accompagne le patient afin de l’aider à récupérer ses capacités de déplacement

La kinésithérapie avant la pose d’une prothèse pour la hanche

Suivre des séances de kinésithérapie avant la pose d’une prothèse de la hanche poursuit plusieurs objectifs :

  • Une aide pour exécuter plus facilement les déplacements nécessaires à la vie quotidienne et un apprentissage de l’usage de la béquille.
  • Une préparation à l’intervention en augmentant l’amplitude des mouvements.
  • Une préparation musculaire et une consolidation de la stabilité des articulations afin de favoriser les capacités de récupération post-opératoire.

Une majorité de patients éprouve des douleurs à la hanche avant l’intervention chirurgicale.

Le kinésithérapeute tient compte des difficultés du patient pour adapter les exercices et atteindre malgré tout les objectifs visés.

Si la marche et les exercices de mobilisation de la hanche sont trop douloureux, le kinésithérapeute peut par exemple proposer la pratique du vélo ou des exercices en piscine.

La rééducation après une chirurgie de la hanche

Les séances de kinésithérapie commencent dès que possible après l’opération de pose de prothèse de la hanche.

Elles peuvent se dérouler en cabinet de kinésithérapie, à domicile ou encore en centre de rééducation.

Le périmètre de l’accompagnement par un kinésithérapeute et la durée du suivi dépendent du type de prothèse posé et du patient : de son âge, de son degré d’activité, de son dynamisme, etc.

Le kinésithérapeute fait également en sorte de proposer un programme de rééducation très progressif au patient.

Juste après l’intervention, l’articulation manque de stabilité, la cicatrice est douloureuse, l’amplitude de mouvement est faible et les musques sont affaiblisement;le kinésithérapeute initie dans un premier la reprise d’une activité physique malgré les douleurs du patient. Il mobilise l’articulation opérée du patient afin travailler sa souplesse et de lever les inhibitions musculaires.

L’objectif est alors d’aider le patient à retrouver une amplitude de mouvement suffisante pour effectuer les gestes simples du quotidien comme s’asseoir.

Les semaines suivantes, le kinésithérapeute met en place un programme d’exercices où le patient est actif. Les séances ont pour objectif de restaurer la stabilité et la mobilité de l’articulation ainsi que de renforcer la musculation. Le patient peut ainsi progressivement reprendre une activité physique.

Commencez votre rééducation aujourd’hui

Pour aller plus loin : les questions diverses

La rééducation avant ou après la pose d’une prothèse de la hanche est-elle douloureuse ?

Avant l’intervention chirurgicale, la hanche est douloureuse. Le kinésithérapeute s’efforce donc de trouver les exercices adaptés qui permettront de préparer son patient à l’intervention même s’il souffre.

Après l’opération chirurgicale, la cicatrice est douloureuse et le patient se voit prescrire des antidouleurs et des anti-inflammatoires.

Si les premières séances de rééducation post-opératoire peuvent être douloureuses, les douleurs doivent s’estomper au fur et à mesure des séances et de la progression de la mobilité du patient.

En cas de douleurs persistantes, les exercices de kinésithérapie sont adaptés afin d’être plus doux et moins intensifs. La prise en charge par un kinésithérapeute peut également être prolongée.

Les résultats de la rééducation kinésithérapique après pose d’une prothèse de hanche

L’objectif des séances de kinésithérapie après la pose d’une prothèse de hanche est d’aider le patient à retrouver ses activités.

La réussite de la rééducation dépend aussi du dynamisme et de la volonté de la personne opérée.

Il est d’ailleurs courant qu’un kinésithérapeute propose des exercices complémentaires à effectuer à la maison pour optimiser la rééducation.

Les questions que vous vous posez

Avatar de  Simon

Simon

Publié le 26/06/23

Bonjour, comment se passe la rééducation pour prothèse totale de hanche et exérèse ossification lorsque l’on est paraplégique ? Merci de votre réponse bien cordialement

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide