Douleurs au thorax et aux côtes

Le thorax protège le coeur et les poumons, organes bien évidemment essentiels. Toute douleur du thorax et des côtes impose une consultation médicale en vue d’éliminer les causes urgentes et sévères.

Douleurs au thorax et aux côtes, les causes et traitements, | Cabinet Jérôme Auger | Paris

Généralités

Délimité par le diaphragme, le sternum et les côtes, le thorax désigne la partie supérieure du tronc, qui renferme et protège les organes vitaux. Son rôle au sein de notre organisme est donc essentiel ! Les douleurs costales et thoraciques sont fréquentes, car elles peuvent être causées par un certain nombre de pathologies et de traumatismes (maladies cardiaques ou pulmonaires, douleurs musculaires). Ces maux peuvent être inquiétants, ce qui pousse les personnes concernées à consulter leur médecin. Fort heureusement, toute douleur aux côtes et au thorax n’est pas le signe d’une pathologie grave ; la plupart des traumatismes dans cette zone du corps ne nécessitent pas d’hospitalisation et se soignent très bien.


Les douleurs au thorax et aux côtes en quelques faits

  • Les traumatismes thoraciques les plus fréquents sont les fractures ds côtes
  • Des coups violents (dans un sport de combat ou de contact, lors d’une agression ou d’un accident de la route) sont généralement responsables des blessures au thorax chez les personnes d’âge moyen
  • Chez les seniors (60 ans et plus), des traumatismes légers peuvent être responsables de ce type de fracture, car leur ossature est souvent fragilisée par l’ostéoporose
  • Lorsqu’une douleur thoracique est non traumatique, elle est généralement d’origine digestive ou cardiaque

Pourquoi ai-je mal aux côtes ou au thorax ?

En cas de douleur dans cette région du corps, surtout si la cause vous est inconnue, la meilleure chose à faire est de consulter un médecin au plus vite. En effet, les douleurs thoraciques admettent une grande variété de causes possibles, dont certaines peuvent être graves. Ce symptôme correspond généralement à :

  • Une fracture des côtes
  • Une fracture du sternum ou des vertèbres thoraciques 
  • Une entorse costale ou vertébrale
  • Des douleurs musculaires du thorax
  • Un zona intercostal
  • Une névralgie intercostale
  • Une maladie digestive, pulmonaire ou cardio-vasculaire

Certaines de ces maladies requièrent une prise en charge urgente : en effet, il peut s’agir d’un pneumothorax, d’une pleurésie ou d’une infection pulmonaire ; mais aussi d’un ulcère gastroduodénal ou d’une colique hépatique. Enfin, si c’est le cœur qui est atteint, les douleurs peuvent correspondre à une péricardite ou un infarctus du myocarde.

Douleur au thorax ou aux côtes : quels sont les symptômes ?

Les douleurs thoraciques ou costales peuvent varier en nature et en intensité, en fonction de la pathologie en cause. Elles peuvent être modérées ou intenses, d’apparition progressive ou soudaine, ressenties comme une brûlure, une crampe ou un serrement. 

La majorité des patients s’inquiètent lorsqu’ils constatent une douleur à cet endroit, en raison de la proximité des organes vitaux ; on a vite fait de penser à un malaise cardiaque ou pulmonaire ! Cependant, il convient de faire la différence entre un symptôme de pathologie grave, et une douleur intercostale d’origine mécanique, moins inquiétante. Cette dernière est généralement déclenchée ou accentuée par certaines positions, la toux et l’inspiration, ou encore des mouvements de la colonne vertébrale.

Douleurs thoraciques : en quoi consiste la rééducation ?

Si vos douleurs ont pour origine une entorse vertébrale ou intercostale, la kinésithérapie se trouve au cœur du traitement ; les séances vous seront prescrites par votre médecin une fois le diagnostic posé.

La première séance de kinésithérapie est toujours consacrée à un bilan initial, qui va permettre au thérapeute de localiser précisément votre douleur, et de connaître ses circonstances d’apparition et de déclenchement. Cet examen a aussi pour but d’évaluer les limitations fonctionnelles liées à votre mal.

Le traitement d’une entorse costale consiste essentiellement à étirer le muscle lésé. En réduisant la tension musculaire, cet étirement permet aussi de soulager le nerf intercostal, dont la compression peut provoquer des symptômes.

En cas de fracture d’une ou plusieurs côtes, la kinésithérapie respiratoire peut être indiquée. Cette spécialité comporte des techniques et manipulations bien spécifiques permettant de soulager les troubles respiratoires. Les manipulations réalisées par le kiné permettent notamment de stimuler l’élimination des sécrétions.

La réduction des douleurs des côtes et du thorax passe également par différents étirements et exercices, que le thérapeute vous montrera en séance et que vous pourrez aussi réaliser chez vous.

Diminuez vos douleurs

Pour aller plus loin…

Quel traitement médical ou chirurgical en cas de douleur au thorax ou aux côtes ?

C’est surtout la cause de votre douleur, et l’importance de la lésion, qui vont orienter le choix du traitement.

Le traitement initial a pour principal objectif le soulagement des douleurs, et l’évitement ou le traitement des complications pulmonaires. Si vous souffrez d’une entorse ou d’une fracture costale, votre médecin pourra vous prescrire des médicaments contre la douleur. En cas de difficultés respiratoires, l’hospitalisation peut être nécessaire.

Les douleurs thoraciques ayant pour origine une fracture sont généralement traitées grâce à un dispositif orthopédique, c’est-à-dire une orthèse ou un plâtre. Dans certains cas, la chirurgie peut être indiquée.

Diagnostic d’une douleur au thorax et aux côtes

La consultation médicale est généralement suffisante pour poser le diagnostic. Celui-ci repose essentiellement sur un examen clinique, comportant une palpation des espaces intercostaux ; il est complété par un interrogatoire qui permet de mieux comprendre les caractéristiques de la douleur et son apparition.

Des examens complémentaires sont souvent demandés, surtout si vous consultez suite à un traumatisme : la radiographie thoracique, l’échographie ou encore le scanner thoracique permettent de visualiser les fractures, mais aussi d’identifier d’éventuelles lésions viscérales ou pulmonaires.

Laissez votre commentaire