Douleurs / blessures de la hanche ou de la cuisse

La hanche et la cuisse peuvent être touchées par de nombreuses pathologies: fractures, atteintes musculaires ou osseurs, affections dégénératives etc. Les douleurs qui se manifestent au niveau de la hanche et de la cuisse doivent motiver une consultation médicale spécialisée.

Douleurs et blessures de la hanche et de la cuisse : traitements | Jérôme Auger Paris 16

Les blessures de la cuisse et de la hanche : un motif de consultation courant

Au sport ou dans vos activités quotidiennes, votre cuisse ou votre hanche commencent à vous faire souffrir ? Sachez que cette zone du corps est exposée à un certain nombre de pathologies plus ou moins graves. Selon les activités que vous pratiquez, votre âge et certains autres facteurs de risque, plusieurs problématiques peuvent être en cause : malformation, tendinite, blessure musculaire, arthrose, fracture…pour bénéficier du traitement le plus adapté à votre cas particulier, la meilleure chose à faire est de consulter votre médecin ! Celui-ci vous prescrira peut-être des séances de kinésithérapie, pour vous aider à guérir de manière efficace et durable.


Les douleurs de la hanche et de la cuisse en quelques chiffres

  • Chaque année en France, environ 16 000 hommes et 50 000 femmes sont concernés par la fracture de la hanche
  • En moyenne, cette blessure touche des femmes de 83 ans, et des hommes de 80 ans
  • Quant à la fracture du col du fémur, qui est une autre blessure typique des personnes âgées, elle touche environ 55 000 personnes par an
  • Alors que les fractures concernent surtout des seniors, les blessures musculaires de la cuisse (ischio-jambiers, quadriceps, adducteurs) sont plus fréquentes chez les jeunes sportifs
  • Les ischio-jambiers sont les muscles les plus exposés à ce type de lésion, en particulier au rugby et au football, où ils sont très sollicités

Pourquoi ai-je une douleur au niveau de la cuisse ou de la hanche ?

Ces douleurs peuvent correspondre à de nombreuses pathologies ! Le contexte d’apparition est déterminant : en effet, les douleurs faisant suite à un traumatisme, et les symptômes d’apparition progressive, correspondent à des lésions très différentes. Celles-ci peuvent être musculaires, tendineuses ou encore osseuses. Parmi les pathologies les plus fréquentes se trouvent :

  • La fracture du fémur, qui peut concerner la diaphyse de l’os (sa partie allongée) ou le col du fémur. Ce dernier cas concerne essentiellement des personnes âgées ; au contraire, la fracture de la diaphyse touche généralement des patients plus jeunes, victimes d’accidents
  • La fracture du bassin, qui survient le plus souvent après un violent traumatisme
  • Les blessures musculaires, généralement liées à la pratique sportive, et qui peuvent correspondre à plusieurs stades de gravité (de l’élongation à la rupture totale du muscle)
  • Les tendinites et tendinopathies de la hanche, du psoas iliaque, ou encore des adducteurs. Ces pathologies correspondent à une sollicitation excessive des tendons, dans le cadre du sport voire même simplement d’une mauvaise posture
  • Les pathologies liées à la compression d’une racine nerveuse, qui se manifestent par une douleur intense au niveau de la cuisse (sciatique ou cruralgie)
  • L’arthrose de la hanche

Blessures de la hanche ou de la cuisse : quels sont les symptômes

Les symptômes qui caractérisent les blessures de la cuisse et de la hanche peuvent beaucoup varier d’une pathologie à une autre. Selon le type de lésion et sa gravité, la douleur peut se manifester de différentes manières, et parfois s’accompagner d’autres signes. Les douleurs peuvent notamment :

  • Correspondre à des localisations différentes : dans le bas du dos, au niveau de la fesse, à l’avant ou à l’arrière de la cuisse
  • Apparaître brutalement, suite à un traumatisme clairement identifié, ou de manière plus progressive par répétition du même mouvement
  • Se manifester en journée, ou plutôt la nuit
  • Gêner des mouvements essentiels du quotidien, notamment la marche et les montées d’escaliers

Il arrive aussi qu’une douleur de la hanche soit trompeuse, et indique une pathologie sur un point éloigné, souvent au niveau de l’aine ou du bas du dos.

Blessures et douleurs de la hanche ou de la cuisse : comment se déroule la rééducation ?

La kinésithérapie est souvent indiquée en cas de blessure dans cette zone du corps. La durée et le contenu exact du traitement va bien sûr dépendre du type de pathologie, et de la prescription du médecin.

Après une fracture, la rééducation est indispensable et remplit plusieurs objectifs :

  • Limiter les douleurs et autres symptômes post-traumatiques et post-opératoires
  • Lutter contre la raideur des articulations
  • Prévenir la fonte musculaire
  • Réapprendre la marche et tous les mouvements du quotidien
  • Renforcer les muscles de la hanche et de la cuisse

En cas de pathologie musculaire ou tendineuse, les séances vont permettre une réduction des douleurs, de l’inflammation et de l’œdème. Les muscles lésés seront aussi étirés et renforcés, toujours de manière progressive.

Parmi les techniques les plus couramment employées en kinésithérapie, on peut citer :

  • Les massages
  • Le drainage lymphatique manuel, qui est une technique de massage bien spécifique
  • Les étirements
  • La physiothérapie (cryothérapie, ondes de choc, ultrasons)
  • Les mobilisations passives et actives
  • L’entretien musculaire et articulaire
  • Le renforcement musculaire
  • La rééducation à la marche

Pour les sportifs, le programme de rééducation de base est complété par une période de réadaptation à l’effort et de réathlétisation. L’objectif est de vous aider à retrouver vos performances d’avant la blessure, tout en prévenant les récidives.

Diminuez vos douleurs

Pour aller plus loin…

Comment traite-t-on une blessure de la hanche ou de la cuisse ?

Les fractures demandent quasiment toujours une prise en charge chirurgicale. DIfférentes interventions sont possibles :

  • La pose de vis ou d’un fixateur externe
  • L’ostéosynthèse, une opération qui consiste à fixer les parties de l’os fracturé
  • L’arthroplastie, surtout employée sur les personnes âgées, et qui consiste à poser une prothèse de hanche

Quant aux lésions musculaires ou tendineuses, elles sont généralement traitées par une période de repos, éventuellement aidée d’antalgiques pour lutter contre la douleur. La durée exacte du repos nécessaire est évaluée par le médecin, et dépend principalement de la gravité de la lésion.

Diagnostic et examens complémentaires

Le diagnostic d’une douleur de la cuisse ou de la hanche a pour objectif d’en déterminer la cause. Il commence toujours par un examen clinique et un interrogatoire, menés par le médecin lors de la première consultation. Des examens d’imagerie (radio, scanner ou IRM) sont souvent demandés pour confirmer le diagnostic et visualiser précisément les lésions.

Laissez votre commentaire