Coude

L’articulation du coude est fréquemment sollicitée au quotidien ( flexion et rotation du bras), ce qui l’expose à différents traumatismes. Cette articulation est exposée à des risques dégénératifs ( arthrose du coude), traumatiques ( fractures et luxation) ou encore infectieuses. Une rééducation spécialisée et adaptée à la pathologie initiale est primordiale afin de récupérer au mieux.

Coude : actes et solutions | Kinésithérapie et ostéopathie | Jérôme Auger Paris 16

Les blessures et douleurs du coude, un motif courant de consultation

Le coude est très exposé aux blessures, traumatismes et pathologies d’usure. Très utilisé au quotidien et dans certains sports, il peut être le siège de douleurs plus ou moins intenses et handicapantes. Certains métiers manuels favorisent aussi l’apparition de pathologies du coude. Les plus courants sont les épicondylites, des pathologies des tendons qu’on rencontre surtout au tennis et au golf. Les études sur le sujet ont montré qu’environ un joueur de tennis sur deux développera une épicondylite au cours de sa vie ! Il convient donc d’être particulièrement vigilant, surtout si vous êtes débutant.

 

Les douleurs au coude poussent généralement à consulter. En effet, elles se manifestent lors de mouvements extrêmement courants, comme le fait de saisir un objet, ou encore de plier ou déplier le bras. La gêne au quotidien est donc importante. Les pathologies en cause sont potentiellement nombreuses : arthrose, tendinite, fracture, luxation…la première étape indispensable est donc de consulter votre médecin. Suite à son diagnostic, celui-ci pourra vous prescrire le traitement le plus adapté. En général, des séances de rééducation sont nécessaires pour récupérer toute la mobilité de votre coude.

Quelles sont les principales pathologies du coude ?

Une douleur au niveau du coude peut correspondre à :

  • Une entorse du coude
  • Une épicondylite
  • Une bursite du coude
  • Une ostéochondrite disséquante
  • Un syndrome canalaire
  • Une instabilité du nerf ulnaire
  • Un syndrome du nerf ulnaire
  • Un syndrome du nerf radial

Laissez votre commentaire