Main et doigts

La rééducation de la main améliore les processus de cicatrisation, favorise la mobilisation des articulations, minimise les éventuelles complications et assure la bonne reprise des fonctions de la main.

Main et doigts : actes et solutions | Kinésithérapie, ostéopathie | Jérôme Auger | Paris

Les pathologies des mains et des doigts : des maux fréquents

Les traumatismes de la main sont courants, en particulier dans le sport, où cette zone du corps est souvent très exposée. Les contextes pouvant entraîner une blessure de la main et des doigts sont nombreux : chute avec réception sur la main, coup direct, frappe avec le poing…Tous les sports qui impliquent de tenir un équipement, par exemple les sports de raquette, sont aussi plus propices à ce type de pathologie. Les blessures de la main peuvent aussi résulter d’accidents comme un écrasement, une torsion ou un piétinement, entraînant des lésions souvent importantes et difficiles à vivre.

 

Toute pathologie de la main requiert une prise en charge médicale et paramédicale sérieuse, avec un diagnostic effectué aussi précocement que possible. Les entorses, luxations et fractures de la main et des doigts se soignent très bien, grâce à un traitement et une rééducation bien menés. En fonction du type de pathologie, la guérison peut être plus ou moins longue.

 

Il faut aussi prendre en compte l’impact psychologique d’une blessure de la main ; en effet, en raison de l’importance de cette zone du corps, ces pathologies sont souvent mal vécues par les patients, d’où l’importance de l’accompagnement. En particulier, le kinésithérapeute tient un rôle central dans cette prise en charge.

Les principales lésions de la main et des doigts

En cas de blessure de la main ou des doigts, une consultation médicale s’impose. Les pathologies les plus fréquemments diagnostiquées sont :

  • La fracture des doigts
  • La luxation des doigts
  • L’entorse des doigts
  • La fracture, la luxation et l’entorse du pouce
  • Les lésions des tendons de la main et des doigts

Laissez votre commentaire