Sport et kinésithérapie

Posté par Jérôme Auger

Publié le 25/11/2022

Modifié le 25/11/2022

J’ai le mollet qui gonfle lorsque je marche : est-ce le syndrome des loges ?

J'ai le mollet qui gonfle lorsque je marche : est-ce le syndrome des loges ? | Jérôme Auger | Paris

Le syndrome des loges est peu connu du grand public. Cette pathologie correspond à une augmentation de la pression à l’intérieur d’une loge musculaire. Sa localisation la plus fréquente est le mollet, et la population la plus touchée est constituée d’hommes sportifs. Votre mollet gonfle lorsque vous marchez ? Voici quelques indications sur les possibles pathologies en cause, y compris le syndrome des loges.

Symptômes d’une douleur au mollet lors de la marche

Les mollets des sportifs sont soumis à des efforts importants, qui peuvent se manifester par des douleurs de la jambe et des gonflements lors de la marche. Ces symptômes ne sont pas spécifiques, et peuvent correspondre à différentes pathologies.

Douleur au mollet : quelles pathologies ?

Les douleurs au mollet lors de la marche sont généralement d’origine musculaire ou tendineuse. Il peut s’agir :

  • D’une courbature, qui est une conséquence directe de la fatigue musculaire liée à l’effort, et se manifeste après celui-ci. Bénignes, les courbatures disparaissent spontanément en quelques jours
  • D’une contracture musculaire du mollet, qui correspond à une tension excessive du muscle. Plus difficile à éradiquer que la courbature, la contracture doit généralement être soulagée par des massages et des étirements, voire des médicaments myorelaxants
  • D’une élongation ou d’un claquage, qui sont des blessures musculaires faisant suite à un traumatisme. Ces blessures ne peuvent pas passer inaperçues ; elles nécessitent un arrêt sportif plus ou moins long, ainsi qu’un traitement médical et kinésithérapique
  • D’une tendinite d’Achille, une inflammation du tendon d’Achille qui peut se manifester par des douleurs de la cheville et du mollet
  • D’un syndrome des loges, une pathologie douloureuse causée par la pression intra-tissulaire à l’intérieur des loges musculaires du mollet

Les principaux symptômes

Les douleurs au mollet lors de la marche peuvent être modérées ou intenses, en fonction de la pathologie en cause. S’il s’agit d’un syndrome des loges, la douleur s’accompagne d’un gonflement et d’un durcissement du muscle.

A l’exception des courbatures qui se manifestent au repos, les pathologies du mollet entraînent généralement des douleurs à l’effort, c’est-à-dire lors de la course et de la marche. En l’absence de traitement, des symptômes d’origine nerveuse peuvent apparaître : c’est-à-dire des fourmillements, des engourdissements, ou encore une sensation de picotement.

Dans le cas de l’élongation et du claquage, les symptômes apparaissent après un traumatisme clairement identifié. En cas de claquage ou déchirure musculaire, la douleur est brutale, et force l’arrêt de l’activité en cours.

Comment savoir s’il s’agit du syndrome des loges ?

Le syndrome des loges se caractérise par les symptômes suivants :

  • Une douleur forte au niveau du mollet, qui se manifeste seulement pendant l’effort, et pousse généralement le patient à arrêter l’activité
  • Une sensation de tension musculaire
  • Un gonflement du mollet lors de l’effort
  • Un durcissement du muscle à la pression
  • Des symptômes d’atteinte nerveuse (fourmillements, engourdissement, déficit de sensibilité)

Chez les patients qui souffrent du syndrome des loges, la douleur lors de l’effort est systématique et prévisible : elle apparaît pour le même type d’effort, au même délai. Ajouté aux autres symptômes, c’est généralement un signe qui ne trompe pas.

Le diagnostic de ce syndrome est d’abord clinique, et comporte un test d’effort. Ce test met en évidence une tension des loges des mollets, avec un durcissement musculaire. Le diagnostic est confirmé par une mesure de la pression intramusculaire, grâce à un dispositif à aiguille. Le médecin mesure la pression dans les mollets au repos, et après plusieurs temps d’effort.

Traitement du syndrome des loges

Le traitement du syndrome des loges repose sur l’arrêt des activités sportives, et la prise d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires pour soulager les douleurs. Le médecin peut recommander l’application de glace, la prise de médicaments veinotoniques ou encore le port de chaussettes de contention.

Ce traitement médical est complété par des séances de kinésithérapie, qui poursuivent plusieurs objectifs :

  • Diminuer les douleurs et les autres symptômes
  • Adapter l’activité sportive pour éviter les récidives
  • Accompagner et faciliter la reprise sportive

La diminution des douleurs est obtenue grâce à des massages et des techniques de physiothérapie ; quant à l’adaptation de l’activité sportive, elle peut porter sur les échauffements, le geste sportif en lui-même, les habitudes d’entraînement ou encore l’équipement. La reprise sportive doit se faire très progressivement.

En l’absence d’amélioration au bout de quelques mois, un traitement chirurgical peut être proposé. L’intervention consiste à ouvrir la loge du mollet pour décomprimer le muscle douloureux.

Article rédigé par Jérôme Auger

Jérôme Auger est masseur-kinésithérapeute et ostéopathe, spécialisé dans les pathologies liées au sport. Il vous apporte tous ses conseils liés à la kinésithérapie dans ce blog.

Articles recommandés pour vous

Comment éviter les douleurs au genou pendant la course ? | Jerôme Auger | Paris 16

Comment prévenir et traiter les douleurs au genou quand on court ?

Les douleurs et blessures du genou sont…

Comment préparer un marathon avec un kiné du sport ? | Jerôme Auger | Paris 16

L’importance de la kinésithérapie du sport pour préparer un marathon

Quelle que soit votre expérience du marathon,…

Prévenir l’élongation des muscles ischio-jambiers | Jerôme Auger | Paris 16

Comment éviter une élongation des muscles ischio-jambiers durant la course à pied ?

Les ischio-jambiers sont les muscles les plus…

Comment reconnaître une tendinite ? | Jerôme Auger | Paris 16

Comment reconnaître une tendinite ?

Les tendinites sont des pathologies courantes, qui…

Voir tous les articles

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide