Rééducation

Posté par Jérôme Auger

Publié le 23/11/2023

Modifié le 28/11/2023

Douleur au tendon d’Achille lors de la course à pied : que faire ?

Douleur au tendon d'Achille lors de la course à pied : que faire ? Jerôme Auger | Paris 16

Le tendon calcanéen, plus connu sous le nom de tendon d’Achille, fait partie des points sensibles du coureur à pied. En cas de douleur, une consultation médicale est fortement recommandée.

Comment reconnaître une douleur au tendon d’Achille ?

Les douleurs à la cheville, en particulier au niveau du tendon d’Achille, sont fréquentes chez les coureurs à pied. Elles peuvent être le résultat de plusieurs pathologies:

  • La tendinite d’Achille, une inflammation située sur le corps du tendon ou à sa base, à proximité du talon.
  • La bursite du tendon d’Achille, qui correspond à l’inflammation d’une bourse séreuse, une petite poche dont une des fonctions est de diminuer la friction entre les tissus mous et les os.
  • La rupture du tendon d’Achille, une blessure aiguë généralement causée par un traumatisme sportif, mais qui peut aussi survenir en complication d’une tendinite. Dans la pratique sportive, cette blessure douloureuse peut être favorisée par un échauffement insuffisant.

Le tendon d’Achille relie les muscles jumeaux du mollet à l’os du talon, le calcanéum. Toute douleur dans cette zone doit faire soupçonner une lésion du tendon d’Achille. En effet, ce tendon est le premier concerné par les ruptures tendineuses sur le terrain, qui constituent une urgence médicale.

Comment savoir s’il s’agit d’une rupture du tendon d’Achille ?

Lorsqu’elle n’est pas l’aboutissement d’une tendinite non traitée, la rupture du tendon d’Achille apparaît brutalement, lors de l’effort. Parmi les mouvements les plus fréquemment en cause se trouvent les sauts et les changements de direction.

Les traumatismes causant une rupture du tendon d’Achille sont souvent minimisés sur le terrain. En effet, il n’est pas rare pour le sportif de confondre cette blessure avec une banale entorse de la cheville; d’où l’importance d’un examen médical en urgence.

Contrairement à la tendinite, qui est une inflammation d’apparition progressive, la rupture du tendon d’Achille est une blessure soudaine, traumatique, qui se caractérise par les signes suivants:

  • Une douleur fulgurante au niveau du tendon, décrite comme un “coup de hache”
  • Une localisation de la douleur à l’arrière de la cheville (douleur postérieure de la cheville)
  • Une impotence fonctionnelle, rendant la marche difficile voire impossible
  • Un hématome au niveau du pied.

Lors de l’examen en urgence sur le terrain, la présence d’une tuméfaction d’apparition immédiate doit faire évoquer une blessure grave, osseuse ou tendineuse.

En quoi consiste le traitement suite à une rupture du tendon d’Achille ?

Après une rupture du tendon d’Achille, le traitement peut être conservateur, utilisant une attelle ou un plâtre; ou chirurgical, en chirurgie ouverte ou mini-invasive.

Le choix du traitement dépend de plusieurs facteurs : ampleur de la lésion (rupture partielle ou totale), attentes et mode de vie du patient, présence de comorbidités. Si le traitement conservateur présente l’avantage d’éviter les éventuelles complications de la chirurgie, celle-ci donne généralement de meilleurs résultats en termes de taux de récidive.

Dans tous les cas, la rééducation de la cheville est une part indispensable du traitement. Pour donner les meilleurs résultats possibles, elle doit être entamée précocement, que le tendon ait été opéré ou non.

Le protocole de rééducation est élaboré par le kinésithérapeute. C’est un programme progressif, où la charge et l’intensité des exercices sont augmentées de manière graduelle pour éviter douleurs et récidives. La première phase de la rééducation comporte des techniques de massage et de drainage du membre inférieur, avec une mobilisation passive du pied sans flexion dorsale de la cheville. Dans une deuxième phase, à partir de 3 semaines post-réparation du tendon, le travail excentrique du triceps sural peut commencer, ce qui permet de reprendre progressivement la marche. Enfin, la troisième phase de la rééducation est centrée sur la musculation et la reprise des activités de la vie courante. Les patients sportifs sont accompagnés à la reprise de leur activité à partir du 3ème mois d’accompagnement.

Pourquoi se faire accompagner par un kiné du sport pour ses sessions de running ?

Souvent sportif lui-même, le kinésithérapeute du sport est un expert de la traumatologie du sport, c’est-à-dire des blessures et pathologies liées à la pratique sportive.

Son accompagnement intervient à titre préventif, pour éviter les blessures comme la tendinite et la rupture du tendon d’Achille. Grâce à un examen approfondi du patient et de sa technique de course, il identifie ses points sensibles, pour élaborer un programme d’exercices personnalisé et adapté. Le suivi en kinésithérapie du sport comporte aussi des conseils sur l’équipement, l’échauffement, l’alimentation, et toutes les variables permettant de diminuer le risque de blessure lors des séances de running.

En cas de pathologie avérée, le kinésithérapeute du sport met en place un programme de rééducation complet, depuis la prise en charge des douleurs en phase aiguë jusqu’à la reprise progressive de la discipline pratiquée.

Sources :

Article rédigé par Jérôme Auger

Jérôme Auger est masseur-kinésithérapeute et ostéopathe, spécialisé dans les pathologies liées au sport. Il vous apporte tous ses conseils liés à la kinésithérapie dans ce blog.

Articles recommandés pour vous

Comment reconnaître une tendinite ? | Jerôme Auger | Paris 16

Comment reconnaître une tendinite ?

Les tendinites sont des pathologies courantes, qui…

J'ai mal sur la partie externe de mon genou quand je cours : est-ce une tendinopathie du TFL ? | Jerôme Auger | Paris 16

Pourquoi la course à pied est-elle recommandée en cas de syndrome fémoro-patellaire ?

De nombreuses douleurs au genou sont attribuables…

J'ai mal sur la partie externe de mon genou quand je cours : est-ce une tendinopathie du TFL ? | Jerôme Auger | Paris 16

J’ai mal sur la partie externe de mon genou quand je cours : est-ce une tendinopathie du TFL ?

La tendinite du tenseur du fascia lata…

Quand et pourquoi prendre rdv pour des séances de kinésithérapie ? | Jerôme Auger | Paris

Quand et pourquoi prendre rdv pour des séances de kinésithérapie ?

Au cours de leur vie, de nombreuses…

Voir tous les articles

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide