Aponévrosite plantaire

Aussi appelée fasciite plantaire, l’aponévrosite plantaire est une pathologie douloureuse de la plante du pied, fréquente chez les sportifs. La kinésithérapie se trouve au cœur du traitement.

Généralités

L’aponévrose, ou fascia plantaire, est une bande de tissu conjonctif situé sous le pied, reliant le talon à la base des orteils. Ce tissu est un véritable soutien du pied, activement sollicité lors de la marche et de la course, mais aussi tout simplement en station debout. Sous l’effet de certains mouvements et activités, l’aponévrose peut se retrouver enflammée et provoquer des douleurs plantaires : on parle alors d’aponévrosite ou de fasciite plantaire.


Quelques chiffres et faits sur l’aponévrosite plantaire

  • Les douleurs sur la face plantaire du talon concernent 1 coureur à pied sur 10 au cours de sa vie
  • L’aponévrosite plantaire est la première cause connue de talalgie (douleur au niveau du talon)
  • Tout le monde peut être touché, mais on remarque une prévalence accrue chez les personnes de 40 ans ou plus

Pourquoi ai-je une aponévrosite plantaire ?

La principale cause d’inflammation du fascia plantaire est un raccourcissement des muscles du mollet, causé par des tractions excessives : le raccourcissement de ces muscles entraîne un stress mécanique important sur l’aponévrose, qui finit par s’enflammer.

De manière assez évidente, ce phénomène se produit surtout chez les sportifs qui sollicitent beaucoup leurs pieds, comme ceux qui pratiquent des sports d’impulsion : course à pied, danse, certains sports de ballon (volleyball, basketball). De manière générale, toutes les activités qui impliquent de courir ou sauter fréquemment sont un facteur de risque.

L’aponévrosite plantaire survient également chez les travailleurs de certains corps de métier, où le port de charges lourdes et la station debout prolongée font partie du quotidien : la construction et le travail en entrepôt sont parmi les plus à risque.

Enfin, cette inflammation peut être favorisée par des anomalies comme le pied plat ou le pied creux, une faiblesse des muscles du pied, une rigidité du tendon d’Achille ou encore une surcharge pondérale.

Quels sont les symptômes de l’aponévrosite plantaire ?

La fasciite se manifeste surtout par une forte douleur plantaire, généralement localisée à la base du talon. Intense, cette douleur atteint un pic au lever, avant de diminuer au bout de quelques pas. Elle se manifeste ensuite de manière intermittente pendant la journée.

Si la douleur s’accompagne d’une sensation de chaleur et d’un gonflement de la zone, il s’agit probablement d’une déchirure du fascia plantaire, qui correspond à un stade plus grave de la pathologie.

Comment se déroulent les séances de kinésithérapie ?

Les séances de kinésithérapie sont un pilier du traitement de la fasciite plantaire. Pour diminuer les douleurs de manière durable, le kinésithérapeute dispose de plusieurs techniques :

  • Massages de l’ensemble de la zone (voûte plantaire, aponévrose, tendon calcanéen et mollet)
  • Ondes de choc radiales sur toute la longueur de l’aponévrose
  • Electrothérapie et/ou ultrasons à visée antalgique
  • Etirements du fascia plantaire

D’autres exercices peuvent être prescrits, un des plus courants consistant à faire rouler une balle de tennis sous le pied, afin d’assouplir la zone traitée. Le kinésithérapeute pourra aussi recommander des exercices d’étirement et d’assouplissement des mollets. Tous ces exercices peuvent aussi être réalisés par le patient à son domicile, pour prolonger les bienfaits des séances.

Ne laissez pas vos douleurs vous gâcher la vie

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements médicaux et chirurgicaux de l’aponévrosite plantaire ?

Pour réduire les douleurs de l’aponévrosite, le traitement initial repose sur :

  • L’application de glace plusieurs fois par jour sur la zone traitée
  • La prise d’antalgiques ou d’AINS, prescrits par le médecin
  • En cas d’échec des autres traitements, des infiltrations de corticoïdes sous échographie

En parallèle, la correction du chaussage est vivement recommandée. Pour ce faire, le patient doit consulter un podologue, qui fera confectionner des orthèses plantaires ou des talonnettes amortissantes adaptées. Ces dispositifs sont réalisés sur la base d’un bilan complet des troubles du pied.

Dans certains cas rares, lorsque le diagnostic montre une rupture du fascia plantaire, la pose d’un plâtre peut être indiquée.

Diagnostic et examens complémentaires

Le diagnostic de fasciite plantaire se fonde sur un examen clinique du pied, effectué par le médecin traitant. Un interrogatoire permet de mieux comprendre le contexte d’apparition de la douleur. Pour identifier la pathologie, le médecin effectue une manœuvre spécifique sous le talon du patient en hyperextension : en cas d’aponévrosite plantaire, la manœuvre provoque une douleur.

Cette pathologie fait généralement l’objet d’examens complémentaires, pour confirmer et préciser le diagnostic. La radiographie et l’échographie sont les examens les plus pratiqués.

Les questions que vous vous posez

Avatar de  Franck BERANGER

Franck BERANGER

Publié le 21/02/22

Bonjour, je souffre d'une fissure de l'aponévrose diagnostiqué par IRM. Cela fait une bonne année que j'ai mal. J'ai déjà suivi des soins en kiné (laser et ondes de choc) sans succès. A priori, cela a mal été fait et un praticien de qualité est fortement recommandé. Je suis de Châlons en champagne et j'hésite à venir vous voir pour un traitement compte tenu de la distance. Je suis prêt à faire les déplacements et m'organiser si cela en vaut la peine. Qu'en pensez-vous ? Merci pour votre réponse.
Avatar de  Kevin

Kevin

Publié le 27/01/22

Bonjour, Après l’avoir consulter pour des douleurs sous le pied droit, mon médecin traitant me dit que je n’ai rien à craindre, et que de simple massage les soulagerait, Or, elles ne sont pas parties et je ressent toujours des douleurs. Je peux vous consulter sans prescription du médecin ? merci.
Avatar de  Jérôme Auger

Jérôme Auger

Publié le 27/01/22

Bonjour Mr Oui bien entendu mais il serait préférable d'avoir une ordonnance afin de vous faire rembourser les soins. Qu'en pensez vous?

Laissez votre commentaire