Sport et kinésithérapie

Posté par Jérôme Auger

19 mai 2022

Kinésithérapie respiratoire pour adultes : qui est concerné ?

Kinésithérapie respiratoire pour adultes : qui est concerné ? | Jérôme Auger | Paris

Surtout connue pour son application chez le nourrisson, la kinésithérapie respiratoire peut aussi être utilisée chez l’adulte, pour améliorer différentes pathologies aiguës ou chroniques. Qu’est-ce que la kinésithérapie respiratoire, et quels patients peuvent bénéficier de cette prise en charge ?

Qu’est-ce que la kinésithérapie respiratoire ?

La kinésithérapie respiratoire est un traitement de kinésithérapie fondé sur la réalisation de manœuvres spécifiques, dont le but est d’améliorer la respiration des patients. Il s’agit principalement de techniques manuelles, comme les percussions thoraciques (“clapping”), la ventilation ou encore le drainage.

Ces techniques sont utilisées aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte, et permettent de rectifier la respiration en facilitant l’élimination des sécrétions présentes en excès au niveau des bronches. La principale application de la kinésithérapie respiratoire (et la plus connue) est la bronchiolite du nourrisson. Cependant, cette technique permet aussi de traiter d’autres pathologies respiratoires obstructives, chez les adultes et les personnes âgées.

Le nombre de séances et leur fréquence dépendent du patient et de sa pathologie. En général, il faut compter plusieurs séances par semaine. Les manœuvres sont toujours réalisées par un kinésithérapeute, à l’hôpital ou en cabinet. Outre les manipulations, le traitement peut aussi comporter des exercices de rééducation respiratoire, pour apprendre aux patients à respirer de manière optimale et moins se fatiguer.

Quels sont les bienfaits de la kinésithérapie respiratoire ?

Les bienfaits de la kinésithérapie respiratoire sont nombreux. Dès les premières séances, les techniques employées peuvent grandement améliorer la respiration et la qualité de vie des patients.

Le principal bienfait des séances est l’amélioration de l’expectoration, ce qui permet de diminuer l’encombrement bronchique. Les patients respirent mieux au quotidien et dans toutes leurs activités ! La kinésithérapie respiratoire permet de corriger la fonction respiratoire dans son ensemble, avec une amélioration de la ventilation et de l’oxygénation pulmonaires. Dans le cadre des pathologies obstructives chroniques, les séances avec le kinésithérapeute permettent aussi de repérer d’éventuels signes d’aggravation, pour en avertir le médecin traitant et/ou le pneumologue.

La rééducation respiratoire tient une place importante dans cette prise en charge. En effet, les personnes atteintes de pathologies obstructives ont tendance à respirer de manière désynchronisée, ce qui entraîne une fatigue supplémentaire au quotidien. En apprenant à solliciter les bons muscles, ainsi qu’à effectuer les bons mouvements pour une respiration efficace, elles peuvent réaliser plus d’efforts au quotidien sans se fatiguer. Le kinésithérapeute accompagne également les patients sur la réalisation d’exercices spécifiques, en lien avec leur vie quotidienne : par exemple, les montées d’escalier.

En somme, la kinésithérapie respiratoire chez l’adulte permet de maintenir une respiration optimale, ce qui contribue à l’amélioration de la qualité de vie. Ce traitement permet aussi de prévenir les complications, et d’éviter les fréquentes hospitalisations et réinfections liées aux pathologies traitées.

Qui est concerné par la kinésithérapie respiratoire ?

Quel que soit leur âge, tous les patients atteints de maladies respiratoires peuvent bénéficier de séances de kinésithérapie respiratoire. Celles-ci sont généralement prescrites par le médecin traitant ou le pneumologue.

Chez l’adulte, cette prise en charge peut être indiquée en cas de maladie respiratoire aiguë, comme la pneumonie ou la bronchite. Mais le plus souvent, elle s’inscrit dans le cadre du traitement de maladies chroniques comme la BPCO et l’asthme.

Sont également concernés les patients souffrant de troubles respiratoires consécutifs à une autre maladie, souvent neurologique ou neuromusculaire. Enfin, la kinésithérapie respiratoire de l’adulte peut aussi être indiquée avant et après une chirurgie thoraco-abdominale, ou une transplantation pulmonaire.

Laissez votre commentaire