Traumatologie : fracture, entorse, luxation...

Posté par Jérôme Auger

Publié le 14/12/2022

J’ai mal au niveau de la cheville : est-ce une entorse de la cheville ?

J'ai mal au niveau de la cheville : est-ce une entorse de la cheville ? | Jérôme Auger | Paris

L’entorse de la cheville est une blessure extrêmement fréquente. En effet, on recense entre 5000 et 6000 cas par jour en France. Cette blessure survient généralement lors d’activités sportives, mais elle peut aussi surprendre des personnes peu actives lors d’accidents de la vie quotidienne.

Symptômes d’une douleur au niveau de la cheville

Vous avez mal à la cheville après une torsion, lors de la pratique d’un sport ou sans raison apparente ? Les douleurs de la cheville sont fréquentes, et peuvent correspondre à différentes pathologies.

Douleur à la cheville : quelles pathologies ?

Une douleur à la cheville peut être causée par :

  • Une fracture, c’est-à-dire une lésion osseuse consécutive à un traumatisme. Les fractures passent rarement inaperçues, en effet la douleur est vive et empêche de marcher, voire de poser le pied par terre
  • Une tendinite ou tendinopathie, c’est-à-dire une inflammation tendineuse liée à la sur-utilisation de la cheville. Dans ce cas, les douleurs apparaissent progressivement
  • Une lésion voire une rupture du tendon d’Achille, blessure qui survient généralement après un changement brusque de direction, lors du saut ou de la course
  • Une entorse de la cheville, c’est-à-dire un étirement ligamentaire causé par une torsion brutale de l’articulation

La cheville est une articulation vulnérable, et très sollicitée dans de nombreux sports. Les blessures sont donc relativement fréquentes, quel que soit l’âge et le niveau de pratique.

Les principaux symptômes

Les symptômes varient d’une pathologie à l’autre, et sont plus ou moins marqués en fonction de la gravité de l’atteinte. En général, les personnes qui consultent pour une douleur à la cheville se plaignent également :

  • D’un gonflement de l’articulation
  • D’une difficulté voire d’une impossibilité à marcher
  • De l’apparition d’un hématome au niveau de la cheville
  • De douleurs pouvant irradier dans la jambe
  • D’une raideur de la cheville
  • D’une boiterie

La nature des douleurs dépend du type de pathologie : elles peuvent être d’apparition progressive ou soudaine, se manifester pendant l’effort ou au repos ; être intermittentes ou permanentes. Comme la plupart des symptômes ne sont pas spécifiques, il est indispensable de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic précis.

Comment savoir s’il s’agit d’une entorse de la cheville ?

L’entorse de la cheville est une lésion ligamentaire dont la gravité dépend du degré d’atteinte des ligaments. En effet, cela peut aller du simple étirement à la rupture totale. Dans 90% des cas, c’est le ligament latéral externe de la cheville qui est concerné.

Les entorses bénignes de la cheville se manifestent par des douleurs et gonflement modérés, qui interfèrent peu avec la marche ; le patient peut continuer à mobiliser sa cheville. Ce stade de gravité correspond à un simple étirement du ligament.

Les entorses moyennes de la cheville se manifestent par une douleur importante, qui s’accompagne d’un gonflement et d’une ecchymose. L’ecchymose correspond au saignement causé par la rupture partielle du ligament. En cas d’entorse moyenne, l’appui sur le pied est difficile, et dans certains cas impossible.

Enfin, l’entorse grave de la cheville, qui correspond à une rupture totale des faisceaux du ligament, provoque une douleur violente et intense. Le gonflement et l’ecchymose sont importants, et la mobilisation de la cheville impossible.

Le diagnostic est clinique, parfois complété par des examens d’imagerie.

Traitement de l’entorse de la cheville

Le traitement d’une entorse de la cheville dépend de la gravité des lésions ligamentaires. Dans la grande majorité des cas, le traitement est médical, sans chirurgie : le médecin prescrit des anti-inflammatoires ou des antalgiques pour calmer la douleur en phase aiguë ; en parallèle, une contention permet de stabiliser la cheville. Le recours à la chirurgie est rare. En effet, la réparation du ligament (ligamentoplastie) est généralement réservée aux patients sportifs, en cas d’entorse grave.

L’entorse doit également faire l’objet d’une rééducation de la cheville, supervisée par un kinésithérapeute. Le premier objectif de cette rééducation est de réduire les douleurs, tout en permettant aux patients de retrouver une marche normale. Des massages, des étirements ainsi que des mobilisations du pied et de la cheville sont entrepris. Des techniques de physiothérapie sont souvent employées pour diminuer la douleur et l’œdème. Le renforcement musculaire est une autre part importante de la rééducation. En effet, l’entorse de la cheville est souvent liée à une faiblesse de l’articulation, qui doit être corrigée pour prévenir les récidives. La rééducation est indispensable pour reprendre le sport en toute sécurité.

Article rédigé par Jérôme Auger

Jérôme Auger est masseur-kinésithérapeute et ostéopathe, spécialisé dans les pathologies liées au sport. Il vous apporte tous ses conseils liés à la kinésithérapie dans ce blog.

Articles recommandés pour vous

Comment éviter les douleurs au genou pendant la course ? | Jerôme Auger | Paris 16

Comment prévenir et traiter les douleurs au genou quand on court ?

Les douleurs et blessures du genou sont…

Comment préparer un marathon avec un kiné du sport ? | Jerôme Auger | Paris 16

L’importance de la kinésithérapie du sport pour préparer un marathon

Quelle que soit votre expérience du marathon,…

Prévenir l’élongation des muscles ischio-jambiers | Jerôme Auger | Paris 16

Comment éviter une élongation des muscles ischio-jambiers durant la course à pied ?

Les ischio-jambiers sont les muscles les plus…

Comment reconnaître une tendinite ? | Jerôme Auger | Paris 16

Comment reconnaître une tendinite ?

Les tendinites sont des pathologies courantes, qui…

Voir tous les articles

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide