Sport et kinésithérapie

Posté par Jérôme Auger

07 juin 2021

La blessure sportive par sur utilisation : définition, traitement, prévention

La blessure sportive par sur utilisation : définition, traitement, prévention | Jérôme Auger

Les blessures liées à la pratique sportive sont fréquentes, et peuvent correspondre à des circonstances d’apparition et facteurs de risque très différents. En particulier, il convient de faire la différence entre une blessure sportive aiguë, qui fait suite à un traumatismes clairement identifié, et une blessure par sur utilisation, qui apparaît généralement de manière progressive, sans événement déclenchant. Comment reconnaître une blessure sportive par sur-utilisation ? Quels sont les traitements et les moyens de prévention les plus efficaces ?

Qu’est-ce qu’une blessure sportive par sur utilisation ?

Quelle que soit la discipline pratiquée, le corps des sportifs est mis à rude épreuve, soumis à de nombreuses contraintes reçues par les muscles, les tendons, les articulations…Ces structures ont une certaine capacité de résistance, variable en fonction de la condition physique de chacun.

A partir du moment où les contraintes imposées par l’activité sont supérieures à la résistance des tissus, ceux-ci peuvent subir des micro-lésions répétées, qui finissent par entraîner des douleurs et un certain nombre d’autres symptômes. Les tendons et les articulations sont les structures les plus concernées par ce type d’atteinte, car elles sont peu vascularisées et mettent plus de temps à s’adapter aux nouvelles contraintes.

Contrairement aux blessures sportives aiguës, les lésions par sur utilisation ne sont pas liées à un accident ; le patient ne se souvient d’aucun traumatisme à l’origine des douleurs, qui sont apparues de manière progressive. Toutefois, l’absence de traumatisme ne signifie pas que le problème est bénin ou va s’estomper de lui-même. En effet, en l’absence de prise en charge, les symptômes sont de plus en plus gênants, se manifestant d’abord exclusivement pendant l’effort, puis aussi au repos.

Quelles sont les principales blessures sportives par sur utilisation ?

Il existe un certain nombre de lésions sportives par surcharge ou sur utilisation. Les plus fréquemment rencontrées sont :

  • Les tendinites et tendinopathies (tendinite du tendon d’Achille, épicondylites…)
  • Les fractures de fatigue au niveau des os des pieds
  • La fasciite plantaire ou aponévrosite plantaire (inflammation de la membrane de la plante des pieds)
  • Le syndrome rotulien (genou douloureux)

Ces blessures sont souvent associées à un sport en particulier : par exemple, l’aponévrosite plantaire, qui correspond à une inflammation de la plante du pied, se rencontre surtout chez les coureurs à pied. Quant à l’épicondylite, il s’agit d’une pathologie du coude qui peut prendre plusieurs formes, et qu’on retrouve surtout chez les tennismen (on parle alors de “tennis elbow”) et les golfeurs (“golf elbow”).

Comment traiter une blessure sportive par sur utilisation ?

Une douleur qui apparaît :

  • Suite à la pratique d’un sport
  • De manière graduelle
  • Au départ uniquement pendant l’effort

Doit toujours vous alerter et vous pousser à consulter un médecin. En effet, ces douleurs ne disparaissent pas spontanément ; même si elles sont supportables au début, elles ne feront que s’accentuer et même vous gêner en dehors du sport, si vous ne les traitez pas rapidement. Une prise en charge précoce favorise au contraire la guérison.

Soulagement de la douleur

Le traitement dépend bien sûr de la pathologie en cause, et donc du diagnostic posé par votre médecin, souvent appuyé par des examens d’imagerie.

Dans tous les cas, que vos douleurs soient liées à une fracture de fatigue, une tendinite ou toute autre pathologie de sur utilisation, le repos est indispensable à votre guérison ; cela signifie que vous devez cesser temporairement l’activité responsable des douleurs.

En général, les médecins prescrivent des antalgiques ou des anti-inflammatoires, le temps que la douleur et l’inflammation diminuent. En phase aiguë, l’application régulière de glace sur la zone douloureuse est une autre mesure efficace.

Kinésithérapie

Mais ce traitement symptomatique ne suffit pas. En effet, les pathologies sportives par sur utilisation signifient que quelque chose doit être corrigé dans votre pratique sportive ou votre condition physique : équilibre des groupes musculaires, amélioration de la posture ou du geste sportif, changement de matériel (raquette, chaussures…). Pour vous accompagner sur ces différents points, des séances de rééducation sont souvent nécessaires, auprès d’un kinésithérapeute spécialisé dans les problématiques du sport.

A noter que certaines techniques pratiquées en kinésithérapie sont aussi très efficaces pour venir à bout des douleurs : cryothérapie, ondes de choc…

L’accompagnement par un kiné du sport est très pertinent pour ce type de blessures, surtout si votre pratique est intense et régulière. Chez les sportifs de haut niveau, ce suivi est indispensable. L’objectif est d’adapter votre entraînement, et de reprendre le sport en toute confiance, en limitant les risques de récidives. En cas de tendinite ou de fracture de fatigue, celles-ci sont fréquentes, et peuvent être évitées grâce à un plan de réathlétisation très progressif.

Comment prévenir les blessures sportives par sur utilisation ?

Heureusement, ces pathologies ne sont pas une fatalité ! Grâce à ces quelques mesures de bon sens, il est possible d’éviter bon nombre de blessures par sur utilisation.

Adapter sa routine sportive pour éviter le surmenage

De manière assez évidente, le meilleur moyen d’éviter les blessures de surcharge est de rester raisonnable dans votre pratique sportive. Surtout si vous débutez, ou si vous reprenez après une période d’inactivité ! Veillez notamment à :

  • Augmenter très progressivement la fréquence et l’intensité des séances
  • Faire des pauses régulières
  • Prendre le temps de bien récupérer entre chaque séance
  • Être à l’écoute des signaux de fatigue envoyés par votre corps
  • Ne pas négliger les échauffements ni les étirements

Être rigoureux sur le choix du matériel

Quand on débute, il n’est pas toujours évident de savoir quelle paire de chaussures ou quelle raquette de tennis est la plus adaptée. Pourtant, une petite erreur de taille, de poids ou de diamètre, peut avoir d’importantes conséquences sur vos tendons ou vos articulations ! Si vous avez du mal à vous y retrouver, demandez conseil à un professionnel en magasin spécialisé. Concernant les chaussures, choisissez toujours une paire adaptée au sport que vous pratiquez : chaussures de running, de randonnée, de tennis…

Surveiller son hygiène de vie

Lorsque l’on est sportif, les bonnes pratiques pour éviter les blessures ne se limitent pas aux séances elles-mêmes ; c’est tout un ensemble de bons réflexes à mettre en place au quotidien pour améliorer sa condition physique ! Pour prévenir les tendinites, inflammations et autres fractures de fatigue, commencez par faire attention :

  • A votre alimentation, qui doit être suffisamment riche pour éviter les carences, et suffisamment équilibrée pour éviter à la fois le surpoids et le sous-poids
  • A votre hydratation, qui doit être suffisante au quotidien, mais aussi avant, pendant et après chaque séance de sport. En effet, les tendons déshydratés sont particulièrement fragiles

Être attentif à la douleur

Enfin, ne négligez pas la douleur lorsqu’elle se présente. En dehors des courbatures, le sport n’est pas censé être douloureux ! Si vous avez mal à un endroit précis du corps, lorsque vous effectuez le même mouvement, c’est peut-être le signe d’une tendinite. Les douleurs très localisées du membre inférieur pendant l’effort peuvent aussi indiquer une fracture de fatigue. Dans tous les cas, ne tardez pas avant de consulter un professionnel de santé, médecin ou médecin du sport. Plus votre problème sera pris en charge tôt, plus votre guérison sera rapide et efficace !

Laissez votre commentaire