Sport et kinésithérapie

Posté par Jérôme Auger

22 juin 2021

La blessure sportive aiguë : définition, traitement et prévention

La blessure sportive aiguë : définition, traitement et prévention | Jérôme Auger

La pratique sportive peut être responsable d’un certain nombre de blessures, dont les causes et les manifestations peuvent beaucoup varier. En particulier, on distingue les blessures sportives dites aiguës, qui apparaissent brutalement suite à un traumatisme ; des blessures par sur utilisation, qui s’installent plus progressivement. Les blessures sportives aiguës sont souvent graves, nécessitant une prise en charge précoce voire urgente. Heureusement, il existe des moyens de s’en prémunir.

Qu’est-ce qu’une blessure sportive aiguë ?

Quel que soit leur niveau, les personnes qui pratiquent un sport sont plus exposées que les autres aux lésions aiguës. Contrairement à la blessure de surcharge ou de sur utilisation, la blessure sportive aiguë est soudaine ; elle survient suite à un événement déclenchant (traumatisme) clairement identifié, qui ne laisse aucun doute sur son origine.

Médicalement, on considère qu’une blessure sportive est aiguë lorsqu’elle correspond à ces trois caractéristiques :

  • Elle est déclenchée par un accident, par exemple une torsion du pied ou du genou, qui provoque une douleur immédiate
  • La blessure est clairement délimitée
  • Elle se manifeste par des symptômes caractéristiques : douleur, rougeur, hématome, gonflement et impotence fonctionnelle

Quels sont les différents types de blessures sportives aiguës ?

L’ensemble des blessures sportives aiguës regroupe :

  • Les lésions musculaires, c’est-à-dire la crampe et la contusion, mais aussi l’élongation, la déchirure (ou claquage) et la rupture musculaire
  • Les lésions osseuses, c’est-à-dire les fractures et les contusions osseuses (hématome entre l’os et le périoste)
  • Les déchirures et ruptures des tendons
  • Les blessures aux articulations (entorses et luxations)

Blessure sportive aiguë : quel traitement ?

Le type de traitement peut beaucoup varier d’une blessure à l’autre ; la gravité de la lésion est un autre paramètre important. Cependant, la conduite immédiate à tenir en cas d’accident sportif, quelle que soit la blessure, est toujours plus ou moins la même. Elle comprend :

  • L’arrêt de l’activité sportive
  • Le refroidissement de la zone blessée, par l’application de glace ; en prenant soin de ne pas appliquer la glace directement sur la peau pour éviter les brûlures
  • L’immobilisation et l’élévation du membre atteint (une attelle peut être indiquée)
  • La mise en place d’un bandage compressif

Ces gestes sont généralement réalisés par le médecin sur le terrain ; ils permettent d’atténuer les symptômes, notamment la douleur et le gonflement, en attendant le traitement proprement dit. Pour certaines blessures, par exemple en cas de rupture d’un tendon, une opération chirurgicale doit être effectuée au plus tôt.

La prise en charge en cas de fracture nécessite des mesures bien spécifiques : la personne blessée ne doit pas être laissée sans surveillance, en raison du risque de choc ; si la fracture est ouverte, il faut impérativement la couvrir avec un drap stérile, pour éviter toute infection.

Après ces mesures initiales, des examens sont réalisés pour évaluer la gravité et la complexité des lésions. En fonction du diagnostic, un traitement conservateur ou chirurgical sera proposé. D’une blessure à l’autre, la durée de la cicatrisation est variable, pouvant aller de 2 ou 3 semaines, à plusieurs mois. Dans tous les cas, la rééducation est indispensable pour récupérer toutes vos capacités fonctionnelles, et reprendre le sport avec un minimum de risques.

Comment prévenir les blessures sportives aiguës ?

Les blessures aiguës sont parmi les plus difficiles à prévenir ; en effet, elles sont le fruit d’accidents, ce qui peut difficilement être anticipé / empêché ! Cependant, on sait qu’une bonne condition physique générale permet d’éviter un certain nombre de blessures.

Pour éviter les blessures musculaires, l’échauffement est primordial avant chaque entraînement ! Il doit être complet (solliciter tous les groupes musculaires), suffisant, et toujours progressif.

A plus long terme, on peut prévenir un certain nombre de blessures par des exercices réguliers de coordination, et de tonification des muscles. Pour éviter les blessures de la cheville, qui sont fréquentes, les sportifs peuvent aussi pratiquer des exercices d’équilibre.

Enfin, le matériel est un paramètre très important de la prévention des blessures aiguës ; en particulier les chaussures. En effet, des chaussures inadaptées augmentent le risque d’instabilité et d’accident sportif.

Laissez votre commentaire