Blog : conseils de kiné

Posté par Jérôme Auger

Publié le 04/07/2024

Modifié le 04/07/2024

Quels sont les symptômes de la tendinite de l’épaule ?

Reconnaître une tendinite de l’épaule | Jerôme Auger | Paris 16

La tendinite de l’épaule est une affection courante qui peut provoquer une douleur significative et limiter la fonction de l’épaule. Elle survient lorsque les tendons de l’épaule, souvent ceux de la coiffe des rotateurs, deviennent irrités ou enflammés en raison de surutilisation, de mouvements répétitifs ou de traumatismes.

Quels sont les symptômes d’une tendinite de l’épaule ?

Les symptômes de la tendinite de l’épaule peuvent varier en intensité et en durée. Ils peuvent apparaître progressivement ou de manière aiguë, selon la cause sous-jacente et la gravité de l’inflammation.

  • La douleur est le symptôme principal de la tendinite de l’épaule. Elle se manifeste souvent comme une douleur sourde et persistante, localisée à l’extérieur de l’épaule et pouvant s’étendre vers le bras. La douleur peut être exacerbée par des mouvements spécifiques, tels que lever le bras, atteindre derrière le dos ou soulever des objets. Elle peut également être plus intense la nuit, rendant difficile le sommeil sur le côté affecté.
  • La sensibilité à la palpation est courante dans les cas de tendinite de l’épaule. La région autour de l’épaule peut être sensible au toucher, notamment au niveau des tendons de la coiffe des rotateurs. Cette sensibilité peut augmenter avec la pression ou les mouvements, signalant une inflammation des tendons sous-jacents.
  • La raideur de l’épaule est un autre symptôme fréquent. Les patients peuvent éprouver des difficultés à effectuer certains mouvements, notamment ceux impliquant une amplitude de mouvement élevée. Cette gêne fonctionnelle, plus ou moins invalidante, est souvent le résultat de l’inflammation et de l’épaississement des tendons, limitant la mobilité de l’articulation de l’épaule.
  • Dans certains cas, un gonflement peut être observé autour de l’épaule. Bien que moins fréquent que les autres symptômes, le gonflement peut indiquer une inflammation sévère ou la présence d’un épanchement synovial. Ce gonflement peut être visible à l’œil nu ou détecté par palpation. Par ailleurs, une rougeur peut aussi être visible.
  • Les crépitements, ou sensations de craquement ou de grincement dans l’épaule, peuvent survenir lors de mouvements. Ces sensations sont souvent le résultat de l’inflammation des tendons et de la friction accrue entre les structures de l’épaule. Les crépitements peuvent être accompagnés de douleur et signaler une irritation persistante des tendons.

Comment traiter une tendinite de l’épaule ?

Le traitement de la tendinite de l’épaule vise à réduire l’inflammation, soulager la douleur et restaurer la fonction de l’épaule.

Le repos est souvent la première étape du traitement. Il est essentiel de réduire ou d’éliminer les activités qui aggravent les symptômes pour permettre aux tendons de guérir. Il sera accompagné de la prise de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou d’antalgiques. La physiothérapie peut être indiquée pour renforcer les muscles de la coiffe des rotateurs (un programme d’exercices spécifique pour renforcer les muscles de l’épaule, améliorer la flexibilité et restaurer la fonction).
Si la douleur persiste, une injection de stéroïdes, d’acide hyaluronique ou de PRP pourrait soulager la douleur.
La chirurgie n’est pas le traitement de référence du mal de l’épaule. Elle est rarement nécessaire pour traiter la tendinite mais peut être envisagée dans les cas graves ou réfractaires aux traitements conservateurs.

La rééducation via la kinésithérapie constitue le principal pilier du traitement. Elle consiste en l’apprentissage et la réalisation d’un ensemble d’exercices spécifiques. Elle permet d’atténuer puis de faire disparaître la douleur.

Peut-on prévenir la tendinite ?

La prévention de la tendinite de l’épaule est possible ! Elle repose sur l’adoption de mesures visant à réduire le risque de surutilisation et d’irritation des tendons. Généralement, c’est votre kinésithéapreuthe qui vous prodigue des conseils personnalisés adaptés à votre profil. Évidemment, la prévention la plus efficace reste de pratiquer une activité physique régulière.

  • Échauffement et étirements
  • Renforcement musculaire
  • Techniques de levage appropriées
  • Réduction des mouvements répétitifs
  • Maintien d’une bonne posture
  • Pas de port de charges lourdes
  • Suivi médical

Sources :

  • Haute Autorité de Santé, Conduite diagnostique devant une épaule douloureuse non traumatique de l’adulte et prise en charge des tendinopathies de la coiffe des rotateurs, 2023
  • Geoffroy Nourissat et Frédéric Srour, Les tendinopathies de la coiffe des rotateurs
  • Safety Matters, Tendinite de l’épaule, 2011

Article rédigé par Jérôme Auger

Jérôme Auger est masseur-kinésithérapeute et ostéopathe, spécialisé dans les pathologies liées au sport. Il vous apporte tous ses conseils liés à la kinésithérapie dans ce blog.

Articles recommandés pour vous

Comment éviter les douleurs au genou pendant la course ? | Jerôme Auger | Paris 16

Comment prévenir et traiter les douleurs au genou quand on court ?

Les douleurs et blessures du genou sont…

Comment préparer un marathon avec un kiné du sport ? | Jerôme Auger | Paris 16

L’importance de la kinésithérapie du sport pour préparer un marathon

Quelle que soit votre expérience du marathon,…

Prévenir l’élongation des muscles ischio-jambiers | Jerôme Auger | Paris 16

Comment éviter une élongation des muscles ischio-jambiers durant la course à pied ?

Les ischio-jambiers sont les muscles les plus…

Comment reconnaître une tendinite ? | Jerôme Auger | Paris 16

Comment reconnaître une tendinite ?

Les tendinites sont des pathologies courantes, qui…

Voir tous les articles

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide