Sport et kinésithérapie

Posté par Jérôme Auger

03 mars 2022

Douleur du coude et de l’avant-bras : symptômes, diagnostic et traitement

Douleur du coude et de l’avant-bras | Jérôme Auger | Paris

Les douleurs du coude et de l’avant-bras sont fréquentes, et apparaissent souvent dans le cadre du sport. Soit elles se manifestent brutalement, après un traumatisme, soit elles se développent plus progressivement, en lien avec un geste répétitif ou inadéquat. Dans tous les cas, la consultation médicale est d’une importance capitale, pour connaître l’origine de votre douleur et vous orienter vers le bon traitement.

Mal au coude, mal à l’avant-bras : quels sont les symptômes ?

En fonction de ce qui cause votre douleur, celle-ci peut se manifester de différentes manières. On distingue notamment les douleurs :

  • Mécaniques ou inflammatoires
  • Diurnes et nocturnes
  • Localisées ou diffuses

Une douleur est dite mécanique lorsqu’elle est réveillée par la mise en mouvement du membre ou de l’articulation ; au contraire, les douleurs inflammatoires sont présentes au repos, et peuvent parfois diminuer pendant l’activité.

La localisation de la douleur peut aussi changer : coude, avant-bras, poignet, douleur en un point précis ou plus diffuse…

Enfin, selon la pathologie en cause, elle s’accompagne fréquemment d’autres symptômes, les plus courants étant :

  • La raideur articulaire
  • Les symptômes d’inflammation (rougeur, gonflement, chaleur)
  • Les symptômes neuropathiques, liées à l’atteinte d’un nerf (fourmillements, picotements, engourdissement)
  • Une perte de mobilité du membre atteint

Ces symptômes ont souvent un impact sur les capacités fonctionnelles, c’est-à-dire la possibilité d’effectuer normalement les gestes du quotidien, et ceux des activités professionnelles et sportives.

Douleur du coude et de l’avant-bras : d’où viennent-elles ?

Il existe différents types de douleurs du coude et de l’avant-bras ; en général, on distingue celles causées par un traumatisme, et celles qui s’installent plus graduellement.

Blessures sportives et traumatismes

Souvent, une douleur au coude ou à l’avant-bras est causée par un accident dans le cadre de la pratique d’un sport : choc, chute, torsion…Il s’agit donc d’une lésion traumatique, les plus fréquentes étant :

  • Les entorses du poignet et du coude
  • Les fractures de l’avant-bras et du coude (fracture du radius et/ou de l’ulna)
  • La luxation du coude

Douleurs d’apparition progressive

Cette zone du corps peut aussi souffrir d’une pathologie liée à la répétition d’un même geste. Cela concerne bien sûr les sportifs (surtout dans les sports de raquette comme le tennis), mais aussi les travailleurs de certaines professions sollicitant beaucoup le coude et le poignet : métiers manuels du bâtiment et de l’industrie, mais aussi employés de caisse, secrétaires et artisans. Le jardinage et la pratique d’un instrument de musique peuvent aussi favoriser ce type de douleur.

En général, la pathologie en cause est une tendinite, dont les formes les plus courantes sont :

  • L’épicondylite latérale
  • L’épicondylite médiale
  • Les tendinites du poignet
  • La bursite du coude

L’épicondylite latérale est aussi appelée tennis elbow, en raison de sa forte prévalence chez les joueurs de tennis ; quant à l’épicondylite médiale, qui touche d’autres tendons du coude, elle est parfois appelée golf elbow, car on la retrouve surtout chez les adeptes du golf. Mais ces deux sports ne sont pas seuls en cause ; en effet, l’épicondylite est aussi une maladie professionnelle courante, classée parmi les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS).

Les autres causes possibles de douleur

Une douleur au coude ou à l’avant-bras peut aussi survenir lors des poussées douloureuses d’une maladie articulaire : arthrose, arthrite, polyarthrite rhumatoïde…

Dans la majorité des cas, il s’agit donc de douleurs d’origine musculaire, osseuse ou tendineuse. Plus rarement, votre douleur peut être causée par :

  • Une affection cutanée
  • La fibromyalgie
  • Une tumeur

Enfin, les douleurs de l’avant-bras qui irradient dans l’ensemble du bras jusqu’à l’épaule, et s’accompagnent de douleurs dans la poitrine ou d’un essoufflement, constituent une urgence médicale : il peut s’agir d’un infarctus du myocarde, d’une péricardite, ou d’un autre trouble cardiaque ou pulmonaire.

Diagnostic d’une douleur au coude et à l’avant-bras

Si votre coude ou votre avant-bras vous fait souffrir, ne tardez pas avant de consulter un médecin ! C’est le seul moyen d’obtenir un diagnostic précis, et de bénéficier d’un traitement adapté.

La consultation médicale

Pendant la consultation, le médecin commencera par vous interroger sur :

  • Les circonstances d’apparition de la douleur (y a-t-il eu un traumatisme ? quels sont les gestes et activités qui déclenchent la douleur ?)
  • Les caractéristiques de la douleur (mécanique, inflammatoire, diffuse ou localisée…)
  • La présence d’autres symptômesL’importance de votre gêne fonctionnelle

Bien sûr, ce questionnement est complété par un examen clinique de la zone douloureuse et de l’ensemble du membre supérieur. Le médecin procède notamment à une série de tests permettant de reproduire la douleur ; l’inspection du coude et de l’avant-bras permet aussi de mettre en évidence des signes d’inflammation.

Les examens complémentaires

Dans certains cas, des examens médicaux sont nécessaires pour confirmer le diagnostic et déterminer le traitement à suivre. En fonction de la pathologie suspectée, votre médecin pourra vous demander d’effectuer :

  • Des radiographies
  • Une échographie
  • Une IRM
  • Un bilan sanguin

L’échographie et l’IRM sont particulièrement utiles pour visualiser les lésions tendineuses, par exemple en cas d’épicondylite.

Traitement d’une douleur du coude et de l’avant-bras

Le traitement de votre douleur va bien sûr dépendre de sa cause, identifiée au moment du diagnostic. S’il s’agit d’une douleur d’origine musculo-tendineuse, le traitement repose sur plusieurs éléments :

  • La mise au repos du coude et de l’avant-bras
  • Des techniques ou médicaments pour diminuer la douleur : application de glace plusieurs fois par jour sur la zone lésée, physiothérapie, médicaments antalgiques ou anti-inflammatoires
  • Une rééducation du coude et de l’avant-bras, pour permettre la reprise du sport et des autres activités

Les fractures des os du coude et de l’avant-bras nécessitent un traitement différent, soit chirurgical, soit orthopédique :

  • Le traitement chirurgical consiste généralement à souder les os ensemble (ostéosynthèse) par l’intermédiaire de broches ou de plaques vissées ; en cas de fracture du coude, la tête radiale peut parfois être remplacée par une prothèse
  • Le traitement orthopédique est généralement privilégié pour les fractures les moins graves; il consiste à immobiliser le membre blessé grâce à un plâtre, une attelle ou une écharpe

Quel que soit le traitement choisi, il doit être suivi de séances de rééducation, pour lutter contre les symptômes post-opératoires, prévenir les complications, et retrouver une mobilité normale du coude et de l’avant-bras. Cette rééducation doit démarrer le plus tôt possible après l’opération ou l’immobilisation.

Laissez votre commentaire