Sport et kinésithérapie

Posté par Jérôme Auger

10 mars 2022

La douleur au poignet : que faire ?

Douleur au poignet que faire ? | Jérôme Auger | Paris

Les douleurs au poignet sont courantes ; les sportifs les connaissent bien, tout comme les travailleurs de certaines professions manuelles ! Pour autant, la fréquence de ces maux ne signifie pas qu’ils sont normaux et qu’il faille les ignorer, au risque de déboucher sur un certain nombre de complications. Comment identifier une douleur au poignet ? Comment est posé le diagnostic, et quels sont les traitements possibles ?

D’où vient ma douleur au poignet ?

De nombreux cas de douleur au poignet sont causés par un traumatisme, le plus souvent une chute sur la main, dans le cadre d’un sport ou d’un loisir en plein air comme le roller ou le skate.

Les traumatismes du poignet sont généralement responsables de deux pathologies :

  • La fracture du poignet, les plus fréquentes étant celle du scaphoïde (au niveau de la base du pouce) et celle de l’extrémité inférieure du radius (un des deux os de l’avant-bras)
  • L’entorse du poignet, qui correspond à la lésion d’un ou plusieurs ligaments de l’articulation ; dans la majorité des cas, cette blessure est bénigne, mais elle doit quand même être prise en charge

Lorsque votre douleur ne fait pas suite à un traumatisme, il s’agit le plus souvent :

  • D’une tendinite du poignet, qui correspond à l’inflammation d’un ou plusieurs tendons du poignet. La forme la plus courante de cette pathologie est la tendinite de De Quervain, qui concerne les tendons à la base du pouce.
  • D’un syndrome du canal carpien
  • D’une arthrose
  • D’une maladie chronique touchant les articulations : polyarthrite rhumatoïde ou goutte (plus rare)

Douleur au poignet : les symptômes caractéristiques

Les douleurs ne se manifestent pas de la même manière selon la pathologie en cause. Elles peuvent aussi s’accompagner d’autres symptômes, plus ou moins gênants au quotidien.

En général, les autres symptômes associés à une douleur du poignet sont :

  • Le gonflement de l’articulation
  • La rougeur de la peau, parfois accompagnée d’une sensation de chaleur
  • La raideur du poignet
  • Une gêne fonctionnelle (difficulté à effectuer certains gestes sollicitant le poignet)

Les douleurs liées au syndrome du canal carpien sont dites neuropathiques, car elles sont causées par la compression d’un nerf (le nerf médian). Ce syndrome entraîne donc des troubles de la sensibilité et des fourmillements au niveau de la main et des doigts ; la douleur peut aussi irradier dans le coude, voire jusqu’à l’épaule.

L’arthrose du poignet est une localisation d’arthrose plutôt rare ; comme toutes les arthroses, elle se caractérise par des douleurs et raideurs lorsque l’articulation est sollicitée.

En général, on n’a aucune difficulté à identifier une douleur causée par un traumatisme (entorse ou fracture). Cependant, selon l’os touché et la gravité de la lésion, il peut arriver qu’une fracture ou une entorse se manifeste par une douleur très modérée. D’où l’importance de consulter un médecin après une chute, un choc ou tout autre accident même bénin en apparence.

Diagnostic d’une douleur au poignet

Les causes de votre douleur au poignet sont potentiellement nombreuses ; seul un diagnostic médical précis permet de connaître l’origine de vos maux et de vous orienter vers le traitement adéquat.

Examen clinique et anamnèse

La première étape de ce diagnostic se fait lors de la consultation médicale : elle repose sur un examen clinique minutieux de votre poignet, complété par un interrogatoire. L’objectif est de recueillir les informations suivantes :

  • Votre profil (âge, antécédents médicaux)
  • Les activités que vous pratiquez et qui peuvent être responsables des douleurs (profession, loisirs, sport)
  • Les caractéristiques de la douleur (est-elle diurne ou nocturne ? apparue brutalement ou progressivement ? mécanique ou inflammatoire ?)
  • Sa localisation exacte
  • Son éventuelle irradiation vers la main
  • L’importance de votre gêne fonctionnelle

Lors de la consultation, le médecin effectue un certain nombre de palpations et de tests (notamment la mise en tension du tendon et sa contraction) afin de reproduire la douleur et d’orienter le diagnostic.

Quels examens médicaux pour un poignet douloureux ?

Le poignet est une articulation complexe ; en général, des examens d’imagerie sont nécessaires pour identifier clairement les lésions. Les examens les plus fréquemment prescrits sont la radiographie du poignet, et l’échographie. Suivant les caractéristiques de la douleur, si une inflammation est suspectée, un bilan biologique pourra être effectué, pour diagnostiquer ou écarter une polyarthrite rhumatoïde.

Traitement d’une douleur au poignet

Le traitement le plus adapté dépend de l’origine de vos douleurs. Cependant, quelle que soit la pathologie en cause, la mise au repos de votre poignet est généralement nécessaire pour en venir à bout. Elle peut être complétée par la prise de médicaments contre la douleur (antalgiques et anti-inflammatoires) pendant la phase aiguë, ainsi que l’application de glace plusieurs fois par jour.

Dans certains cas, le port d’une attelle est nécessaire, pour préserver l’articulation des mouvements douloureux ; celle-ci vous sera prescrite par votre médecin.

La rééducation est une autre part importante du traitement ; elle n’est pas indispensable pour toutes les pathologies, mais est fortement recommandée :

  • Après certaines fractures du poignet, en fonction du profil du patient et de ses activités
  • En cas de tendinite du poignet, pour corriger le geste sportif ou professionnel à l’origine du problème, et renforcer les muscles du poignet
  • En cas d’arthrose, pour diminuer les douleurs et améliorer l’amplitude de l’articulation

Après une fracture du poignet, les exercices effectués chez le kinésithérapeute permettent de prévenir un certain nombre de complications, comme la raideur et l’algodystrophie.

Laissez votre commentaire