Blog : conseils de kiné

Posté par Jérôme Auger

Publié le 20/03/2016

Modifié le 17/01/2023

Arthrose du genou et de la hanche : Quels sont les sports conseillés ?

Les sports conseillés en cas d'arthrose | kiné du sport Paris | Jérôme Auger | Paris 16

L’arthrose touche 10 millions de français. Les localisations les plus fréquentes sont l’arthrose du genou, l’arthrose de la hanche, l’arthrose des doigts et l’arthrose cervicale. Les symptômes sont la douleur, la raideur, et la perte de force musculaire. La question de la poursuite du sport se pose souvent au cabinet.

Retrouvez dans cet article la liste des sports autorisés avec de l’arthrose.

Certains sports demandent plus d’efforts que d’autres. Nous allons tenter de répondre à la question du choix du sport et de l’activité physique lorsque l’on souffre d’arthrose.

QUELS SPORTS CHOISIR ?

Il faut trouver des sports qui soient variées, doux, réguliers, raisonnables avec peu de contraintes. L’effort dans le confort.  On pratiquera alors la marche, le stretching, le Qi Qong, la natation, le vélo, le rameur, le fitness, le yoga,

  • Le crawl est souvent mieux supporté que la brasse et raison des contraintes qui s’exercent sur la patella (rotule) lors du mouvement de brasse. Si une nage complète est trop compliquée ou trop douloureuse, alors vous veillerez à placer une planche sous les mains et/ou un flotteur sous les pieds. Cette technique permet d’avoir un seul mouvement à effectuer comme le battement des pieds lors du crawl par exemple.
  • Pour la course à pied et la marche il faut se munir de bonnes chaussures amortissantes, d’une paire de semelles de podologues pour diminuer les contraintes et amortir les vibrations et les chocs. Il faudra éviter les terrains accidentés comme les sols vallonnés des forêts et le sable mou à la mer. A l’inverse il faudra autant que possible éviter le bitume qui augmenterait la réponse du sol à l’impact du pied et donnerait beaucoup trop de contraintes sur les articulations du membre inférieur. L’idéal serait donc de courir sur une piste d’athlétisme qui apporte amorti et souplesse.
  • Le stretching sera sans douleur, et il associera la respiration. L’assouplissement des ensembles de groupes musculaires est important pour conserver une bonne mobilité et diminuer les raideurs.
  • Il faut maintenir des exercices de renforcement musculaire mais il faut que ces exercices soient doux, réguliers et globaux. De plus il faudra privilégier des exercices en isométrie. C’est à dire qu’il n’y a pas de mouvement. Exemple : la flexion extension des membres inférieurs lors du mouvement de squat. Il vaut mieux plier un peu les genoux et tenir cette position pour muscler les quadriceps, plutôt que de faire plusieurs fois le mouvement de montée et descente.
  • Pour le vélo, on ne mettra aucune résistance, on préfèrera « mouliner » que pédaler très fort. Le pédalage rapide et sans résistance permet un polissage des surfaces cartilagineuses. Il conviendra de bien régler la selle (jambe tendue au maximum en position de pédale basse) et de bien régler les pédales pour éviter des contraintes en torsion sur les genoux. Toutefois, il peut être conseiller pendant 5 minutes de pédaler contre une légère résistance afin d’avoir un renforcement des muscles du membre inférieur.

Ces quelques conseils et cet exposé doivent vous inciter à poursuivre vos activités sportives malgré l’arthrose. Mais il convient de « coacher sa vie », c’est à dire établir un programme complet d’activités physiques associant la natation, le vélo, la marche avec des sports plus traumatiques pratiqués dans le confort, pour contrer les effets délétères des contraintes en cisaillement sur les cartilages. Ces programmes peuvent être conçus avec votre kinésithérapeute et votre médecin traitant.

Vous trouverez dans les chapitres suivants les exercices et conseils que vous pouvez réaliser seul à la maison en complément de vos traitements. Ces conseils sont classés par localisation et région anatomique. N’hésitez pas à aller directement au chapitre vous concernant. Ils sont le fruit de plusieurs années d’expérience clinique auprès des patients et des nombreuses heures passées auprès des sportifs de haut niveau afin de leur apporter les meilleures performances en conservant sa santé le plus longtemps possible.

Article rédigé par Jérôme Auger

Jérôme Auger est masseur-kinésithérapeute et ostéopathe, spécialisé dans les pathologies liées au sport. Il vous apporte tous ses conseils liés à la kinésithérapie dans ce blog.

Articles recommandés pour vous

Comment éviter les douleurs au genou pendant la course ? | Jerôme Auger | Paris 16

Comment prévenir et traiter les douleurs au genou quand on court ?

Les douleurs et blessures du genou sont…

Comment préparer un marathon avec un kiné du sport ? | Jerôme Auger | Paris 16

L’importance de la kinésithérapie du sport pour préparer un marathon

Quelle que soit votre expérience du marathon,…

Prévenir l’élongation des muscles ischio-jambiers | Jerôme Auger | Paris 16

Comment éviter une élongation des muscles ischio-jambiers durant la course à pied ?

Les ischio-jambiers sont les muscles les plus…

Comment reconnaître une tendinite ? | Jerôme Auger | Paris 16

Comment reconnaître une tendinite ?

Les tendinites sont des pathologies courantes, qui…

Voir tous les articles

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide