Entorse du genou

Les lésions des ligaments du genou signent l’entorse du genou, traumatisme impactant la vie quotidienne ainsi que la carrière sportive. Après diagnostic précis et prise en charge spécialisée, la kinésithérapie est indispensable à la reprise d’une mobilité et fonction normale du genou.

Entorse du genou : causes et traitements | Kinésithérapie | Cabinet Jérôme Auger | Paris

Généralités

Après une entorse du genou, la rééducation est essentielle pour permettre au patient de retrouver une mobilité optimale et être libéré des douleurs associées à la blessure. En effet, l’entorse du genou pouvant entraîner des lésions diverses comme une rupture des ligaments, des lésions du cartilage conduisant à l’arthrose, ou encore des déchirures au niveau des ménisques, il faut agir vite. Les séances de rééducation en kinésithérapie sont ainsi bénéfiques pour remédier aux conséquences de la blessure du genou, prévenir les récidives et atténuer les douleurs. Voici comment.


Qu’est-ce que la rééducation du genou ?

La rééducation du genou est un traitement réalisé avec un kinésithérapeute et qui a pour but d’aider le patient à retrouver la pleine mobilité de son articulation. La rééducation du genou s’adapte au profil du patient mais aussi aux circonstances qui ont conduit à l’entorse du genou. Également appelée « traitement fonctionnel », la rééducation du genou peut être réalisée avant une opération ou à la suite d’une entorse bénigne, pour aider à la récupération et lutter contre l’inflammation.

La rééducation à la suite de l’entorse du genou est un traitement très important qui permet de retrouver une articulation fonctionnelle. Mais outre cet aspect fonctionnel, elle possède de nombreux bénéfices, tant au niveau du confort du patient dans ses mouvements du quotidien, que dans la diminution des risques de récidive.

Les maux les plus courants traités par la rééducation du genou

Le plus couramment, la rééducation du genou permet de traiter l’entorse du genou. Cette pathologie est en effet très courante chez les individus sportifs mais également chez les sujets dont l’articulation est déjà fragilisée. L’entorse du genou se traduit généralement par une lésion des ligaments. Elle peut être provoquée par un choc direct ou par un mauvais mouvement de la jambe, comme un mouvement de torsion. La blessure du genou entraîne des douleurs, des craquements, l’instabilité du genou ou des gonflements.

Dans tous les cas, l’entorse du genou peut être bénigne si elle n’est caractérisée que par l’étirement du ligament, elle est dite “moyenne” lorsque l’on observe une déchirure partielle, mais elle peut aussi être grave, lorsqu’un ou plusieurs ligaments montrent une rupture totale. La prise en charge de la blessure du genou est ainsi réalisée en fonction du profil du patient, son âge et la nature du traumatisme.

Les avantages de la rééducation du genou

Pour observer les meilleurs résultats, les séances de kinésithérapie doivent être suivies assidument par le patient, mais aussi être complétées par de l’auto-rééducation, qui consiste en des exercices spécifiques à réaliser à domicile, seul, au quotidien. En parallèle d’une rééducation, la mise au repos du genou et le refroidissement de l’articulation aident à soulager les douleurs et éviter le gonflement.

De cette façon, la rééducation du genou est un traitement très naturel et non invasif qui permet une récupération optimale de l’articulation tout en douceur.

Déroulé de la séance

Les séances de rééducation du genou peuvent durer jusqu’à 6 mois, sur une amplitude de deux à trois séances par semaine. Bien entendu, elles sont ajustées en fonction de la gravité de l’entorse : par exemple, pour les patients qui ont subi une intervention chirurgicale, la rééducation du genou démarre dès l’hospitalisation et se poursuit avec le kinésithérapeute, directement à son cabinet. Les séances de rééducation peuvent également se dérouler dans un centre de rééducation.

Généralement, durant le premier mois de rééducation, le kinésithérapeute axe le travail sur la reprise de la marche. Pour stimuler l’articulation du genou, il prodigue à son patient des massages, de l’électrothérapie, des mobilisations actives et passives, mais propose aussi le renforcement musculaire.

À l’issue du premier mois et jusqu’au troisième mois, le renforcement musculaire et la mobilisation de l’articulation s’intensifient, grâce à l’usage de machines telles que le vélo, le rameur ou le stepper.

Ensuite, dès la fin du troisième mois de rééducation, la course et le saut sont réintroduits progressivement dans les exercices, afin de préparer physiquement à la reprise d’une activité sportive.

Faites votre bilan diagnostic kiné aujourd’hui

Pour aller plus loin…

La rééducation du genou est-elle douloureuse ?

La rééducation du genou à la suite d’une blessure au genou ne doit pas être douloureuse. En effet, le but de la rééducation est de récupérer les pleines facultés de l’articulation de façon durable et d’en limiter au maximum les éventuelles récidives ou les douleurs. Lorsque la blessure du genou a atteint les ménisques, le genou peut craquer ou bloquer, ce qui peut engendrer une gêne et quelques douleurs.

Grâce aux efforts répétés du patient en auto-rééducation et aux séances de kinésithérapie, les douleurs se feront de moins en moins fréquentes et le patient pourra espérer reprendre une vie normale rapidement.

Les résultats

Grâce à un travail répétitif sur l’amplitude articulaire et la proprioception, qui permet notamment d’aider le patient à retrouver une posture adéquate, les résultats d’une rééducation du genou après une entorse sont généralement très positifs. En quelques semaines à quelques mois, le patient peut espérer un retour à son activité physique ainsi qu’à ses activités quotidiennes sans douleur et sans raideurs.

Laissez votre commentaire