Entorse de la cheville et du pied

Motif de consultation fréquent, l’entorse de la cheville signe la lésion du ligament latéral externe de la cheville. Elle peut être bénigne ou grave et un examen spécialisé est toujours de mise. L’entorse du pied ou entorse de Lisfranc doit être correctement traitée et rééduquée afin de limiter la gêne douloureuse et de favoriser le processus de cicatrisation.

Entorse de la cheville et du pied : les traitements | Kinésithérapie | Jérôme Auger | Paris

Généralités

Pour traiter l’entorse de la cheville et du pied, la rééducation est un traitement qui offre de bons résultats. Adéquate pour renforcer la cheville fragilisée ou lésée, elle contribue à diminuer les douleurs et à aider le patient à retrouver la mobilité. Grâce à des exercices spécifiques réalisés en douceur avec un kinésithérapeute, le patient peut espérer reprendre ses activités quotidiennes et ses activités sportives dans des délais confortables. Explications.


Qu’est-ce que la rééducation de la cheville ?

Après une blessure de la cheville ou une opération de la cheville, la rééducation peut être nécessaire. La cheville est une articulation fragile qui peut avoir besoin d’exercices spécifiques après un traumatisme, pour fonctionner de nouveau convenablement. Lors de la rééducation de la cheville, le kinésithérapeute aide le patient à retrouver une bonne mobilité et à diminuer les douleurs.

La rééducation de la cheville est un traitement très complet durant lequel le praticien et le patient travaillent la mobilité de l’articulation lésée, la musculature de la cheville, la douleur mais aussi la stabilité. Plus la rééducation est réalisée rapidement, meilleurs sont les résultats sur les fractures et entorses de la cheville.

Les maux les plus courants traités par la rééducation de la cheville

La rééducation de la cheville est particulièrement adaptée pour traiter l’entorse de la cheville et du pied. Cette pathologie se retrouve fréquemment chez les sportifs qui exercent des sports de pivot ou de contact, chez les personnes ayant pratiqué la marche ou la course à pied sur un sol en mauvais état, mais aussi chez les personnes qui portent des chaussures inadaptées, comme les talons ou les chaussures de sport.

L’entorse de la cheville est une pathologie qui peut survenir à la suite de traumatismes répétés, mais aussi dans le cas d’une blessure par choc direct ou indirect.

Les avantages de la rééducation de la cheville

La rééducation de la cheville à la suite d’une entorse est très bénéfique. En effet, du fait qu’elle permette la mobilisation en douceur de l’articulation, elle permet d’améliorer la résistance des ligaments et de limiter le risque de récidive.

La rééducation est un traitement naturel qui permet, grâce au renforcement musculaire, d’éviter les déséquilibres, la boiterie et d’améliorer la stabilité du pied.

Déroulé de la séance

Les séances de rééducation de la cheville sont systématiquement adaptées au profil du patient ainsi qu’au traumatisme subi par l’articulation. Pour obtenir des résultats convaincants, il convient de réaliser entre 10 à 20 séances de kinésithérapie. En termes de durée, le traitement peut s’étendre de 1 à 3 mois.

Aussi, durant ces séances de rééducation, le kinésithérapeute propose à son patient des mesures qui vont permettre de lutter efficacement contre la douleur et l’œdème. Cela peut passer par une orthèse, un glaçage, un massage ou de la pressothérapie.

Les exercices sont basés sur la mobilisation active et passive du pied, mais aussi sa posture et son étirement. La rééducation à la suite d’une entorse de la cheville et du pied est de ce fait également idéale pour prévenir d’éventuelles récidives. Pour cela, le praticien proposera à son patient des exercices de renforcement des muscles stabilisateurs de la cheville.

Faites votre bilan diagnostic kiné aujourd’hui

Pour aller plus loin…

La rééducation de la cheville et du pied est-elle douloureuse ?

Qu’il s’agisse du renforcement musculaire, de la lutte contre la boiterie ou du travail de la mobilité articulaire, la rééducation de la cheville et du pied ne doit pas être douloureuse. Toutefois, chaque patient est doté d’une sensibilité qui lui est propre et le kinésithérapeute saura s’y adapter.

Le patient peut être amené à travailler sur machine, avec des poids ou en résistance. Si l’une de ces méthodes provoque des douleurs, il convient d’arrêter l’exercice quelques temps afin de ne pas les amplifier.

Toutefois, il faut bien comprendre que souvent, le patient appréhende d’usage de son articulation en raison de douleurs déjà présentes, et de ce fait, il n’effectue pas les exercices demandés ou ressent de la douleur lorsqu’il les effectue avec le kinésithérapeute.

De ceci découle une conséquence tout à fait logique : moins le patient fait travailler l’articulation, plus les raideurs et douleurs s’installent, et plus la moindre mobilisation de l’articulation sera douloureuse. C’est pour cela qu’il est important de réaliser avec soin chaque exercice prescrit par le kinésithérapeute.

Les résultats

Dans la plupart des cas, les patients traités pour l’entorse de la cheville et du pied observent une amélioration au bout de 6 semaines de rééducation. Bien entendu, les résultats dépendent de l’assiduité du patient aux séances de rééducation, mais aussi de la prise en charge rapide de l’entorse de la cheville ou du pied. En effet, si elle est négligée ou mal soignée, le patient peut souffrir de séquelles comme les raideurs au niveau de l’articulation, des douleurs persistantes ou une instabilité du pied.

Ces séquelles peuvent avoir une incidence sur le confort du patient au cours de ses activités quotidiennes et empêcher la reprise d’une pratique sportive.

Laissez votre commentaire