Fracture de Pouteau Colles

La fracture de Pouteau-Colles est la plus fréquente des fractures de l’extrémité inférieure du radius. Elle peut être traitée efficacement grâce à un traitement conservateur ou chirurgical, complété par des séances de kinésithérapie.

Généralités

Bien que son nom soit peu connu du grand public, la fracture de Pouteau-Colles est fréquente ; en effet, elle représente environ 80% des fractures du poignet ! Les personnes dont les os sont fragilisés par l’ostéoporose sont plus touchées que la moyenne de la population : on pense notamment aux seniors, ou aux femmes de plus de 50 ans. Le plus souvent, cette lésion se produit dans le cadre d’un accident sportif. Les enfants et les adolescents, en pleine croissance avec une densité osseuse plus faible, ne sont pas épargnés.

Définition de la fracture de Pouteau-Colles

La fracture de Pouteau-Colles peut être définie comme une rupture osseuse touchant l’extrémité inférieure du radius, au niveau du poignet. Elle est reconnaissable à l’aspect du poignet en “dos de fourchette”, avec un basculement du radius vers l’arrière.

Les symptômes

Les fractures sont des blessures graves, qui se manifestent par des symptômes très reconnaissables. Dans le cas d’une fracture de Pouteau-Colles, on constate :

  • Une douleur soudaine et intense au niveau du poignetUn gonflement au niveau de la lésion
  • L’impossibilité d’effectuer des mouvements du poignet et de l’avant-bras
  • Un hématome
  • Dans certains cas, un déplacement de l’os

Les patients se présentent généralement en tenant le poignet lésé avec la main valide.

Les causes

Dans la majorité des cas, les patients ayant une fracture de Pouteau-Colles ont chuté sur la main. En effet, c’est un réflexe fréquent d’amortir une chute avec le poignet en extension. Plus le poignet est fragile, par exemple en cas d’ostéoporose, plus la probabilité que ce type de chute cause une fracture est importante. Les patients atteints d’ostéoporose (seniors, femmes ménopausées) sont donc plus à risque que la moyenne de la population. Les enfants et les adolescents, dont les os en pleine croissance sont moins denses que ceux des adultes, sont également plus fragiles.

Commencez votre rééducation aujourd’hui

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements pour une fracture de Pouteau-Colles ?

La fracture de Pouteau Colles doit être prise en charge en urgence, dès la survenue de l’accident. Le traitement immédiat consiste à immobiliser la zone blessée, et appliquer de la glace sur le poignet pour réduire la douleur.

Suite à cela, une consultation médicale et des radiographies sont indispensables pour confirmer le diagnostic. En fonction du diagnostic, le traitement est soit conservateur, soit chirurgical, avec dans tous les cas une immobilisation du poignet pendant plusieurs semaines.

Après l’immobilisation, la rééducation du poignet chez un kinésithérapeute est indispensable, pour retrouver force, mobilité et amplitude. Pour y parvenir, des exercices de flexion, d’extension et de prono-supination sont effectués pendant les séances et en dehors. Les exercices ne sont pas censés provoquer de douleur, et le kinésithérapeute veille à ne pas sur-solliciter le poignet du patient, pour éviter les complications.

Comment prévenir la fracture de Pouteau-Colles ?

Comme le contexte d’apparition des fractures est accidentel, le seul facteur qui peut réellement être contrôlé est la fragilité osseuse.

Pour prévenir l’ostéoporose, une alimentation riche en calcium et en vitamine D est recommandée. La pratique régulière d’une activité physique douce est également conseillée, pour renforcer les muscles et améliorer la densité osseuse.

Cela dit, lorsque le sport pratiqué le permet, les patients peuvent aussi équiper leurs poignets de protections spécifiques, pour limiter le risque de fracture en cas de chute. Ces protections sont vivement recommandées pour les sports de glisse, et les activités urbaines comme le roller.

Laissez votre commentaire