Fracture de Goyrand Smith

La fracture de Goyrand Smith concerne l’extrémité inférieure du radius (os de l’avant-bras), avec un déplacement de la fracture vers l’avant, c’est-à-dire vers la paume de la main. La fracture de de Goyrand Smith est plus rare que celle de Pouteau Colles.

Généralités

La fracture de Goyrand Smith fait partie d’une famille de traumatismes concernant l’avant-bras. Également appelée fracture de Pouteau Colles inversée, elle demande un traitement quasiment identique, les risques de complication étant les mêmes. Voyons ici quels sont les symptômes, la cause et le traitement de la fracture de Goyrand Smith.

Définition de la fracture de de Goyrand Smith

La fracture de Goyrand Smith concerne l’extrémité inférieure du radius (os de l’avant-bras), avec un déplacement de la fracture vers l’avant, c’est-à-dire vers la paume de la main. La fracture de de Goyrand Smith est plus rare que celle de Pouteau Colles.

Elle peut concerner les sportifs de haut niveau, ou ceux qui pratiquent un sport entraînant des chocs.

Les jeunes enfants et les adolescents sont également sujets à ce type de fracture, en raison de leur croissance qui rend leurs os plus fragiles.

Mais les personnes les plus concernées sont les femmes de 50 ans et plus qui ont entamé leur ménopause. En effet, les changements hormonaux sont à l’origine d’une diminution de la densité des os, les rendant plus fragiles aux chocs.

Quels sont les symptômes d’une fracture de Goyrand Smith ?

Après un choc violent ou une chute, la personne va ressentir des symptômes caractéristiques. Parmi ces symptômes, nous pouvons retenir :

  • une vive douleur qui apparaît immédiatement après la chute
  • une rougeur qui s’étend sur toute la région du traumatisme
  • un gonflement important au niveau du poignet
  • un échauffement toujours au niveau du poignet
  • un hématome plus ou moins important, en raison du saignement de l’os

La personne qui souffre d’une fracture de Goyrand Smith aura du mal, voire sera dans l’incapacité d’effectuer le moindre mouvement avec sa main et son poignet.

Quelles sont les causes d’une fracture de Goyrand Smith ?

La plupart du temps, les fractures de Goyrand Smith sont le résultat d’une chute en avant de la personne qui, par réflexe, positionne ses mains en avant dans le but d’amortir la chute. Le choc provoque alors la fracture.

Mais il arrive que ce type de fracture soit le résultat d’un choc violent au niveau du poignet, comme c’est le cas chez les personnes pratiquant certains sports comme la moto par exemple (traumatisme à “haute énergie”).

Les femmes souffrant d’ostéoporose sont plus souvent sujettes aux fractures de Goyrand Smith, en raison de la déminéralisation des os.

Diminuez vos douleurs

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements d’une fracture de Goyrand Smith ?

En cas de symptômes de fracture de Goyrand Smith, il est conseillé d’immobiliser le poignet et d’appliquer de la glace. Une consultation chez le médecin et une radiographie permettront de confirmer le diagnostic. Après une période de six semaines pendant laquelle le patient sera immobilisé au niveau du poignet, une rééducation sera nécessaire.

Cette prise en charge iné est nécessaire pour ne pas rencontrer de complications futures. Elle s’étend sur 4 à 6 mois, de façon précoce. Plusieurs techniques sont utilisées pour rééduquer le poignet et la main. Parmi ces techniques, on pourra avoir :

  • des massages circulatoires
  • des massages décontracturants doux
  • des séances de drainages lymphatiques manuels
  • de la physiothérapie antalgique et anti inflammatoire comme la cryothérapie ou l’électrothérapie
  • des exercices de mobilisation passives douces
  • des exercices de co-contractions des muscles

Puis, dans un second temps, on pourra utiliser les techniques suivantes :

  • massages de proprioception
  • exercices musculaires
  • exercices permettant de travailler la pince de la main
  • exercices permettant de travailler le coude, le poignet et les doigts

Tous ces exercices doivent être progressifs et ne doivent pas provoquer la moindre douleur. Il est important de bien respecter le temps de rééducation, afin d’éviter tout risque de complication comme, par exemple, l’algodystrophie.

Dans un premier temps, les exercices de rééducation permettront de réduire l’oedème et l’hématome, de faire disparaître plus rapidement la douleur, de maintenir la mobilité des doigts et du pouce en particulier.

Les différents exercices et traitements permettent également aux patients de retrouver la force nécessaire dans la main et le poignet, l’endurance musculaire, la capacité à reprendre le sport…

Bien entendu, chaque cas fera l’objet d’un bilan avec le masseur kinésithérapeute qui évaluera les besoins et le traitement le plus adapté.

Le traitement utilisé sera complété par des exercices doux à faire à domicile. Dans tous les cas, les exercices provoquant des douleurs ou qui mobilisent la force du patient sont à proscrire.

Comment prévenir la fracture de Goyrand Smith ?

Les femmes de plus de 50 ans étant les plus touchées par la fracture de Goyrand Smith, il est conseillé d’adopter une bonne hygiène de vie. Cela passe par une alimentation équilibrée, riche en calcium et en vitamine D. L’alcool et le tabac sont également à éviter en raison de leur action sur la déminéralisation des os. Il est également conseillé de pratiquer une activité physique douce et régulière.

En cas de première fracture de Goyrand Smith, il est important de suivre une rééducation kiné. En effet, les risques de récidives sont particulièrement élevés dans les trois premières années suivant la fracture. La kiné réduit considérablement ce risque.

Chez les jeunes enfants et les adolescents, une alimentation alliant calcium et vitamine D diminue également les risques, en renforçant les os.

Chez les sportifs, l’utilisation de protections au niveau des poignets est conseillée, afin de limiter l’impact d’un éventuel choc. Si malgré tout une fracture venait à arriver, il est très important de faire une rééducation pour diminuer les risques de récidive. De plus, toute activité sportive sera proscrite pendant une période de trois mois minimum.

La fracture de Goyrand Smith, même si elle est plus rare que la fracture de Pouteau Colles, concerne un certain nombre de traumatismes liés aux chutes et aux chocs violents. Néanmoins, il est possible de récupérer après une période d’immobilisation de 6 semaines environ, à condition de respecter la rééducation kiné prescrite par le médecin. Dans tous les cas, il est important de ne pas entamer soi-même une rééducation, car chaque exercice doit être fait sous le contrôle d’un professionnel.

Laissez votre commentaire