Pathologies de l’articulation sacro-iliaque

Des douleurs dans le bas du dos, dans la fesse, l’aine ou la cuisse peuvent orienter vers une pathologie de l’articulation sacro-iliaque. Les causes peuvent être infectieuses, rhumatologiques ou encore inflammatoires.

Pathologie de la sacro-iliaque : traitements | Kinésithérapie sport | Jérôme Auger | Paris

Les pathologies et blessures de l’articulation sacro-iliaque : des problèmes fréquents

Les articulations qui relient les os du bassin au sacrum, dans la partie basse de la colonne vertébrale, se nomment articulations sacro-iliaques. Elles peuvent être le siège de douleurs unilatérales ou bilatérales, qu’on a vite fait de confondre avec des douleurs lombaires. Dans certains cas, une atteinte des sacro-iliaques peut aussi se manifester par des douleurs de la fesse, de la cuisse ou de l’aine. Il s’agit donc d’un motif de plainte plutôt fréquent !


Les articulations sacro-iliaques en quelques points

  • Ces articulations ont un rôle de pivot ; en effet, non seulement elles soutiennent la colonne vertébrale, mais elles permettent aussi de répartir le poids du corps entre sa partie haute et sa partie basse
  • De nombreux mouvements du quotidien impliquent les articulations sacro-iliaques : par exemple, lorsque nous nous baissons ou que nous portons une charge
  • Il faut savoir que ces articulations sont généralement les premières touchées par la spondylarthrite ankylosante, une maladie inflammatoire chronique des articulations

Quelles sont les causes des pathologies de l’articulation sacro-iliaque ?

Si vous ressentez des douleurs au niveau du bassin, d’un seul côté ou des deux, il peut s’agir d’un problème touchant les articulations sacro-iliaques. Les pathologies les plus fréquemment rencontrées sont :

  • L’arthrose (usure du cartilage) ou d’autres dégénérescences
  • Les maladies inflammatoires ou infectieuses, comme la spondylarthrite ankylosante, la polyarthrite rhumatoïde, ou un rhumatisme psoriasique
  • Le syndrome sacro-iliaque, une pathologie mécanique pouvant entraîner des douleurs et blocages dans le bas du dos

Il arrive que le syndrome sacro-iliaque soit confondu avec une pathologie des lombaires ou une sciatique. Il peut être causé par :

  • Une sollicitation trop importante du dos
  • Une chute sur le sol
  • Une posture inadaptée (en particulier si position accroupie maintenue longtemps)
  • Des mouvements répétitifs touchant les lombaires et le bassin
  • Une entorse lombaire

Si vous avez des antécédents de mal de dos ou de hernie discale, sachez qu’il s’agit d’un facteur de risque pour les pathologies de l’articulation sacro-iliaque.

Pathologie de l’articulation sacro-iliaque : quels sont les symptômes ?

Ce type de pathologie se manifeste par des douleurs, qui sont généralement localisées dans le bas du dos, au niveau du bassin et des fesses. Parfois, les patients se plaignent aussi de douleurs au niveau de l’aine, à l’arrière de la jambe et dans les cuisses. Elles peuvent être unilatérales ou bilatérales.

En cas d’arthrose, les douleurs sont souvent plus marquées le matin, et diminuent au fil de la journée. Enfin, un autre symptôme fréquent des pathologies de l’articulation sacro-iliaque est la raideur, qui entraîne une gêne pour s’asseoir, marcher, et même se tenir debout.

Pour lutter contre ces différents symptômes, des séances de kinésithérapie sont souvent prescrites.

Comment se déroulent les séances de kinésithérapie ?

La rééducation pour une pathologie de l’articulation sacro-iliaque poursuit différents objectifs, à savoir :

  • Diminuer les douleurs et les autres symptômes
  • Améliorer les capacités fonctionnelles
  • Lutter contre la peur du mouvement qui peut s’installer chez certains patients

En cas d’arthrose, la rééducation permet en outre de mieux gérer les symptômes et de retarder l’évolution de la pathologie.

Bien sûr, le contenu exact des séances varie en fonction de votre problème et de vos objectifs ; tous ces éléments sont recueillis par le kinésithérapeute lors de la première consultation, consacrée au bilan initial. Le plus souvent, les séances comprennent des mobilisations passives, des étirements et tout un ensemble d’exercices actifs, dont certains qui pourront être réalisés chez vous.

Diminuez vos douleurs

Pour aller plus loin…

Quel traitement pour une pathologie des articulations sacro-iliaques ?

Le traitement le plus adapté dépend de la pathologie responsable de vos symptômes. En général, des antalgiques ou des anti-inflammatoires sont indiqués pour réduire la douleur ; ils sont éventuellement complétés par un traitement de fond corrigeant la maladie sous-jacente. Toutes ces mesures s’accompagnent d’une rééducation fonctionnelle, indispensable pour guérir à long terme.

L’objectif est d’éviter le recours à la chirurgie, qui n’est indiqué qu’en cas d’échec des traitements classiques, ce qui reste relativement rare.

Examens et diagnostic

Le diagnostic repose sur plusieurs éléments :

  • Un examen clinique effectué par le médecin, qui permet d’évaluer la capacité des articulations grâce à un certain nombre de manipulations et de tests.
  • Des examens d’imagerie : radiographies du bassin et des sacro-iliaques, IRM. L’IRM n’est pas systématique ; elle est surtout utilisée lorsque le médecin soupçonne une infection ou une inflammation, et peut servir à diagnostiquer une spondylarthrite ankylosante

Laissez votre commentaire