Tendinite, épine calcanéenne, calcification — Est-ce-que traitement par ondes de choc radiales est efficace?

Tendinite, épine calcanéenne, calcification : Traitement par ondes de choc radiales

Les ondes de choc sont apparues dans les années 90, dans un premier temps pour faciliter la digestion. Technologie avant-gardiste, il aura fallu plusieurs années avant que son utilisation soit dérivée pour traiter les calcifications, l’épine calcanéenne et la tendinite. La kinésithérapie a été bouleversée par cette innovation et son usage s’est à peu à peu répandu, répondant à des besoins de plus en plus précis.

Pour démontrer l’efficacité de ce traitement, une étude a été menée en Belgique sur un groupe de 15 sujets souffrant d’une tendinite du coude. Un groupe a bénéficié du traitement une fois par semaine et ce sont ces patients qui ont montré les signes de rétablissement les plus rapides. Les résultats ont été définis sur la base de la douleur, l’amplitude articulaire non douloureuse ainsi que la gêne dans les activités quotidiennes.

Non invasif et sans effets secondaires, les ondes de choc radiales sont un traitement rapide (environ 10 à 15 minutes) permettent la poursuite des activités physiques et sportives au cours du traitement. Le tarif est de 70 € / séance et peut être remboursé par la sécurité sociale.

Traitement des tendinites par ondes de choc radiales, de quoi s’agit-il?

Il s’agit d’un traitement moderne issu du sport de haut niveau, permettant un traitement local par une action mécanique sur les fibres tendineuses. Une fois la douleur localisée, l’utilisation de l’appareil va permettre de “provoquer” votre corps à la suite des percussions réalisées. Cette action engendrera des réactions biologiques permettant l’accélération du processus de guérison et une meilleure régénération des tissus.

Ce traitement permet aussi la diminution de prise de médicament, notamment des anti-inflammatoires souvent prescrits pour ce type de pathologie.

Il faut compter quelques séances seulement pour freiner notablement la douleur, et environ 8 pour arriver à terme du traitement et assurer la bonne reconstruction des tissus.

Comment se déroule une séance?

Le patient est installé allongé sur la table ou assis en fonction de la zone à traiter. Je vais dans un premier temps palper la zone à traiter afin d’identifier la zone calcifiée.

Avant le début de l’intervention, j’applique un gel de contact entre la tête d’ondes de choc et la peau du patient.

L’application des ondes de choc est courte et dure entre 5 et 10 minutes, mais permet de délivrer entre 2 000 et 10 000 impulsions, avec des fréquences allant de 5Hz à 32Hz, avec une intensité comprise entre 1.2 et 3.2 Bar

Je combine systématiquement le traitement avec de la cryothérapie antalgique, de l’électrothérapie antalgique, des massages et des étirements pour optimiser les résultats.

C’est l’alliance avec un traitement de kinésithérapie classique qui permet de renforcer encore son efficacité.

Mode d’action et effets physiologiques

Mode d’action

  • Action mécanique, défibrosante, « traumatisante », microlésion
    • MTP x1000 (Massage Transverse Profond)
    • Délais de cicatrisation 4-6 semaines
    • Hyper vascularisation
    • Altération fibres nerveuses amyéliniques
    • Effets à long terme
    • Risque lésion tendineuse si énergie trop élevée
  • Action biochimique
    • Libération de substances antalgiques localement
    • Diminution de la concentration de la substance P
    • Action à moyen terme
  • Action antalgique
    • Théorie gate-control
    • Efficacité à court terme

Effets physiologiques

  • Stimuler l’activité cellulaire et le flux sanguin (Seil 2006)
  • Effet positif sur la néo-vascularisation et inhibition de nociception par libération d’endorphines (Mouzopoulos 2007, Seil 2006)
  • Augmentation perméabilité membranaire des neurones et altérations cellulaires (Andres 2008)
  • Effet biologique (rôle mitogénique et anabolique), induction de facteurs de croissance (TGF-β1, IGF-1), prolifération de ténocytes et synthèse de collagène (Han 2009, Seil 2006)
  • Fragmentation et effets de cavitation au niveau de calcification, désorganisation et désintégration (Mouzopoulos 2007)

Quels sont les effets sur le tendon?

Le traitement agit de plusieurs manières sur les tissus touchés :

  • Relance du processus de cicatrisation par une action mécanique
  • Augmentation de la vascularisation locale par un effet thermique
  • Cicatrisation améliorée grâce à la formation de nouvelles fibres de collagène d’excellente qualité
  • Les fibres de collagène abîmées par les inflammations répétées sont de mauvaises qualités et entretiennent les tendinites et tendinopathies.

A qui s’adresse les ondes de choc?

Les ondes de choc s’adressent à un panel de patients très large. Si les sportifs sont les premiers concernés, ce traitement s’applique à toute personne au-dessus de 16 ans.

Indications sur les pathologies aiguës et chroniques :

  • Tendinites du genou: tendinite rotulienne, tendinite de la pointe de la rotule, tendinite d’insertion du quadriceps
  • Tendinites du coude: tennis elbow, golf elbow, épicondylite latérale ou interne
  • Tendinite du bras: tendinite du long biceps, tendinopathie du triceps
  • Tendinites de la hanche: tendinite du moyen fessier, tendinite des ischios jambiers, calcification du moyen fessier
  • Tendinites du pied: tendinite du tendon d’Achille, tendinite du tibial antérieur, tendinite des muscles fibulaires
  • Tendinites avec des calcifications à l’épaule, à la hanche, au coude, à la cuisse
  • Bursites
  • Capsulites rétractiles
  • Ténosynovites, ténomyosites
  • Périostites tibiales
  • Fasciites plantaires
  • Epicondylites
  • Calcifications épaule, calcification coude, calcification hanche, calcification cheville, calcification pied
  • Séquelles de lésions musculaires: élongations, claquages, déchirures
  • Épine calcanéenne
  • Trigger Points

Il est souvent utile de combiner les effets de la cryothérapie avec les effets du traitement par ondes de choc radiales, surtout dans les cas très douloureux.

Contre-indications

A l’inverse, il n’est pas recommandé de pratiquer ce traitement de la tendinite pour les personnes concernées par les cas suivants :

  • Troubles de la coagulation ou traitement anticoagulant
  • SDRC I (syndrome douloureux régional complexe type 1)
  • Enfants en période de croissance
  • Grossesse à tout les stades
  • Proximité de matériel métallique (prothèses) et tout matériel chirurgical
  • Tumeur locale
  • Plaie
  • Infection locale
  • Thorax, abdomen et tête

Quels sont les résultats?

La réputation des ondes de choc ne fait que croître et son efficacité est de plus en plus reconnue. Une étude récente menée sur 1 800 patients a démontré que 85% ont décrit une amélioration perceptible et nette dès les premières semaines.

La consigne de poursuite des sports est toujours donnée en respectant toutefois la limite des sports violents et une reprise de l’activité modérée.

C’est donc une excellente technique pour ce type de tendinites et surtout les tendinopathies rebelles aux traitements.

Notre expérience montre qu’il existe toujours une amélioration et que plus le traitement est instauré, plus les résultats sont probants.

Quel tarif pour une séance d’ondes de choc radiales?

Les tarifs varient en fonction du type d’onde de choc utilisé :

Prix et tarif d’une séance d’onde de choc radiales = 70 €

Prix et tarif d’une séance d’ondes de choc focales = 110 €

Les séances d’ondes de choc radiales sont remboursées par la sécurité sociale et votre mutuelle si elles sont prescrites par un médecin. Nous pourrons vous établir un devis pour votre mutuelle en début de traitement.

Etude sur l’efficacité du traitement par ondes de choc radiales

Le traitement des tendinites (tendinopathies plus généralement) par ondes de choc radiales est souvent couplé à un traitement kiné classique. Bien plus efficace que la kiné classique seule, les deux traitements permettent une complémentarité et un rétablissement plus rapide du patient.

Traitement d'endermologie avec cellule m6 à Paris | Jerome Auger

Matériel et méthode:

Matériel et méthode

L’étude a été menée en Belgique sur un groupe de 15 sujets porteurs d’une tendinite au coude (tennis elbow, golf elbow).
Le protocole a consisté en 3000 chocs à 1,5 bars à une fréquence de 15 Hz, une fois par semaine

Les critères d’évaluation

  • La douleur
  • L’amplitude articulaire non douloureuse en flexion du poignet
  • Douleur et gêne dans les activités quotidiennes (tennis, porter, soulever, dévisser un couvercle, …)

Le traitement kiné classique consiste

  • Massages
  • Crochetages myo aponévrotiques
  • Travail musculaire excentrique
  • Étirements des muscles
  • Ondes de choc radiales

Résultats

Les deux groupes étaient homogènes au bilan initial sur le critère de la douleur évaluée par l’EVA, et sur l’amplitude non douloureuse en flexion de poignet.

Le groupe ayant bénéficié des ondes de choc radiales à Paris couplé à la kiné classique améliore significativement les scores initiaux. La douleur s’est estompée et l’usage de la main est à nouveau possible, même à titre sportif.

Conclusion

Le traitement par ondes de choc radiales à Paris couplé au traitement kiné classique pour un tendinite du coude (tennis elbow, golf elbow) est plus efficace que le traitement kiné classique seul

Questions fréquemment posées

Quels sont les sports pourvoyeurs de tendinites et de calcifications ?

La pratique d’un sport est souvent la source d’un développement d’une tendinite. Cela peut être dû à une sollicitation trop forte du tendon, ou d’une action mal réalisée et répétée à de nombreuses reprises. La pratique d’activité sportive est donc caractéristique de certaines tendinites :

Tendinites d’Achille : patinage, course à pied, ski, danse, tennis
Tendinites rotuliennes : football, basketball, sauts, courses, danse, cyclisme
Tendinites des muscles fessiers : football, saut de haies, crawl, équitation, patinage, aviron
Tendinites du poignet : tennis, golf, lancer de javelot, disque, marteau, poids, escalade, haltérophilie, motocyclisme, gymnastique, GRS
Tendinites du coude : tennis, golf, badminton, squash, perche, kayak, lancés, aviron, gymnastique
Tendinites d’épaule : tennis, handball, basketball, volleyball, natation, poids, disque, javelot, sports automobiles, judo.
Epine calcanéenne : basketball, football, volleyball, handball, course à pied, marathon, trail, triathlon, randonnée, marche, course d’orientation.

Peut-on poursuivre les activités sportives pendant le traitement ?

Nous recommandons fortement de poursuivre les activités physiques et sportives pendant le traitement par ondes de choc afin de favoriser la cicatrisation des fibres du tendon dans le sens du mouvement.

Les ondes de choc sont-elles douloureuses ?

Il est fréquent d’observer une légère gêne lors des premières séances mais celle-ci s’estompe très rapidement. Le traitement est calibré par le kinésithérapeute afin de répondre au mieux à votre besoin. En cas de fortes douleurs lors du traitement, les séquences seront espacées et morcelées afin de diminuer la gêne ressentie.

Le matériel utilisé est récent et les impacts sont mieux contrôlés en comparaison avec les anciennes machines. En effet, la facilité d’utilisation des ondes de choc en fait un traitement de choix et l’appareil utilisé est réputé pour le peu de douleur qu’il procure, malgré une sensation désagréable souvent évoquée.

Les ondes de choc sont-elles remboursées par la sécurité sociale et les mutuelles ?

Lors de votre première consultation, j’établirai un devis détaillant le tarif de la séance. Etant donné que votre démarche résulte d’une pathologie dont vous souffrez et qui est contraignante au quotidien, votre mutuelle prendra en charge les frais d’intervention sur présentation du devis établi.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
6 votes
Moyenne : 3,83 sur 5
Loading...

Commentaire

navigate to top

COMMENCEZ À TAPER ET APPUYEZ SUR LA TOUCHE ENTRÉE POUR LANCER LA RECHERCHE