Rééducation

Posté par Jérôme Auger

12 octobre 2022

J’ai mal derrière le genou : et si c’était le cartilage ?

Douleurs derrière le genou : est-ce le cartilage ? | Jérôme Auger | Paris

Fréquentes, les douleurs à l’arrière du genou sont parfois le signe d’une lésion du cartilage. Un diagnostic médical est indispensable pour déterminer la pathologie en cause, et commencer le traitement.

Symptômes d’une douleur postérieure et latérale du genou

Le genou est une articulation complexe et fortement sollicitée, que ce soit au sport ou dans la vie quotidienne. Les douleurs à l’arrière de cette articulation sont parfois handicapantes, et peuvent correspondre à un certain nombre de pathologies.

Douleur derrière le genou : quelles pathologies ?

Après un traumatisme clairement identifié ou sans raison apparente, la douleur postérieure du genou peut être le signe :

  • D’un conflit postérieur du genouD’une lésion du ligament croisé postérieur
  • D’une entorse du genou
  • D’une tendinopathie du semi-membraneux
  • D’une lésion méniscale du genou

Les lésions méniscales font partie des lésions cartilagineuses du genou. Elles sont généralement causées par un traumatisme sportif, qui peut survenir dans des disciplines comme le football ou le ski, après une flexion brusque du genou. Les lésions du cartilage du genou ne sont pas toujours le résultat d’un traumatisme ; certaines correspondent à une atteinte dégénérative.

Les principaux symptômes

On parle de douleur postérieure du genou pour désigner une douleur ressentie à l’arrière du genou. Dans certains cas, la douleur est inflammatoire, et s’accompagne d’autres symptômes comme un gonflement de l’articulation.

Le genou étant très sollicité au quotidien, notamment lors de la marche et de la station debout, la gonalgie entraîne une gêne importante, ainsi qu’une perte de mobilité. Certaines pathologies peuvent aussi provoquer une sensation de craquement inconfortable au niveau du genou, ou encore une sensation de blocage. Dans tous les cas, les activités quotidiennes et sportives sont impactées.

Diagnostic d’une douleur postérieure et latérale du genou

L’examen clinique est la première étape du diagnostic. Réalisé par le médecin traitant ou le médecin du sport, il permet de localiser précisément la douleur, et d’identifier les mouvements qui la déclenchent. Cet examen s’accompagne d’un interrogatoire, qui permet au médecin de connaître les antécédents du patient, les circonstances d’apparition de la douleur, et les activités pratiquées.

Des examens d’imagerie peuvent être demandés pour confirmer le diagnostic. La radiographie du genou est utile pour visualiser l’usure et les lésions du cartilage ; une IRM peut également être demandée pour préciser le diagnostic, surtout en cas de lésion importante nécessitant une chirurgie.

Comment savoir si le cartilage du genou est abîmé ?

Les lésions du cartilage du genou sont d’abord reconnaissables aux symptômes. En effet, lorsque le cartilage est atteint, les patients se plaignent de symptômes d’inflammation, c’est-à-dire d’un gonflement à l’arrière du genou. La station debout est souvent difficile à supporter, car l’usure du cartilage rend l’articulation moins résistante au poids du corps. Le craquement, et la sensation de blocage du genou, sont d’autres symptômes typiques qui orientent le diagnostic vers une lésion du cartilage.

L’examen clinique et la présence de ces différents symptômes orientent le diagnostic, mais ne permettent pas de le poser de manière sûre. Pour savoir si le cartilage du genou est atteint, la radiographie du genou est indispensable. En effet, cet examen permet de visualiser la localisation et l’importance de la lésion cartilagineuse.

Traitement du cartilage du genou

Les lésions du cartilage peuvent être traitées :

  • Médicalement et fonctionnellement lorsqu’elles sont modérées, grâce à des injections d’acide hyaluronique ou de plasma riche en plaquettes
  • Chirurgicalement lorsque la lésion est profonde ou importante, ou que le traitement fonctionnel ne donne pas de résultat

Des antalgiques ou des anti-inflammatoires sont prescrits en phase aiguë pour soulager la douleur.

Dans tous les cas, des séances de kinésithérapie sont prescrites. En effet, la rééducation du genou est indispensable pour améliorer la souplesse de l’articulation, préserver la masse musculaire, et reprendre les activités sportives en toute sécurité. Cette rééducation est plus longue sur un genou opéré, et permet généralement de reprendre le sport sous 4 à 6 mois.

Laissez votre commentaire