Blog : conseils de kiné

Posté par Jérôme Auger

Publié le 16/05/2019

Modifié le 03/01/2024

Capsulite de l’épaule : quels traitements ?

Traitements de la Capsulite de L'épaule | capsulite rétractile rééducation | Jérôme Auger | Paris 16

Votre épaule est douloureuse ? Et s’il s’agissait d’une capsulite de l’épaule ? Également appelée capsulite rétractile, ou encore épaule gelée, la capsulite de l’épaule se caractérise par une inflammation de l’enveloppe qui entoure l’articulation.

Si le temps de récupération de la mobilité suite à une capsulite de l’épaule est long, généralement dans un délai de 18 mois à 2 ans, il existe néanmoins des traitements qui peuvent permettre d’atténuer la douleur et d’obtenir une guérison plus rapide, même si la patience reste de mise dans le cadre de cette pathologie.

Traitement de la douleur

Une fois le diagnostic de capsulite de l’épaule posé par votre médecin ou un spécialiste de l’épaule, un traitement de première intention est mis en place avec pour objectif de soulager la douleur.

Pour commencer, la prise d’un anti-inflammatoire peut s’avérer nécessaire :

  • Aspirine
  • Ibuprofène
  • Naproxène

La cryothérapie, par application d’une compresse froide ou d’une poche de glace sur l’épaule, peut également permettre d’atténuer la douleur liée à l’inflammation. Veillez néanmoins à ne pas dépasser 15 minutes par application. L’opération peut être renouvelée plusieurs fois par jour.

Enfin, l’injection de corticostéroïdes peut s’avérer indispensable si la douleur ne disparaît pas avec les précédentes approches : celle-ci doit être effectuée directement dans l’articulation de l’épaule ou dans les tissus mous pour être efficace.

Traitement de l’enraidissement de l’articulation

La douleur ainsi soulagée, le cœur du traitement consiste à traiter l’enraidissement de l’épaule afin de lui permettre de retrouver toute sa mobilité. Ces exercices reposent sur :

  • Des étirements de la capsule articulaire
  • Des exercices de renforcement musculaire

Ces exercices doivent, dans un premier temps, être effectués par un kinésithérapeute qui saura, en fonction des spécificités de la pathologie du patient, choisir ceux qui seront les mieux adaptés.

Une fois les premiers résultats obtenus, le kinésithérapeute pourra prescrire au patient des exercices spécifiques que celui-ci pourra effectuer seul à son domicile en complément des séances au cabinet.

Néanmoins, il faut garder à l’esprit que le temps de traitement d’une capsulite de l’épaule peut s’étaler sur plusieurs mois : seul le temps permettra, sur le long terme, une guérison complète.

Que faire si la capsulite de l’épaule persiste ?

Il peut s’avérer que chez certains patients, la capsulite de l’épaule se révèle rebelle à tous les traitements mis en œuvre. Même si ces cas sont rares, moins de 5%, ils nécessitent une approche plus approfondie qui peut aller jusqu’à la chirurgie.

Dans un premier temps, une IRM s’avère indispensable pour évaluer si la chirurgie est possible : en effet, en cas d’inflammation persistante de la capsule de l’épaule, l’opération ne pourra pas être mise en œuvre.

En revanche, en cas d’absence d’inflammation, une intervention sous arthroscopie peut être réalisée. Cette intervention chirurgicale mini-invasive consiste à insérer dans l’articulation de l’épaule une caméra ou arthroscope. Le chirurgien travaille sur écran, ceci permettant une plus grande précision de l’acte.

Grâce à l’arthroscopie, les incisions au niveau de l’épaule sont petites. La cicatrisation est donc facilitée avec une récupération plus rapide. L’intervention est de plus généralement pratiquée en chirurgie ambulatoire.

Si la majorité des personnes diagnostiquées guérissent d’une capsulite de l’épaule, le temps de récupération complet de la mobilité de l’articulation peut être particulièrement long : entre un et deux ans en fonction des cas.

De même, il est possible que la récupération de l’amplitude du mouvement ne soit pas totale, en fonction des spécificités de la pathologie du patient.

Comme dans toute pathologie, la précocité du diagnostic reste un facteur clé de la guérison du patient : dès les premières douleurs ou sensations de raidissement, contactez votre médecin.

Article rédigé par Jérôme Auger

Jérôme Auger est masseur-kinésithérapeute et ostéopathe, spécialisé dans les pathologies liées au sport. Il vous apporte tous ses conseils liés à la kinésithérapie dans ce blog.

Articles recommandés pour vous

Comment préparer un marathon avec un kiné du sport ? | Jerôme Auger | Paris 16

L’importance de la kinésithérapie du sport pour préparer un marathon

Quelle que soit votre expérience du marathon,…

Prévenir l’élongation des muscles ischio-jambiers | Jerôme Auger | Paris 16

Comment éviter une élongation des muscles ischio-jambiers durant la course à pied ?

Les ischio-jambiers sont les muscles les plus…

Comment reconnaître une tendinite ? | Jerôme Auger | Paris 16

Comment reconnaître une tendinite ?

Les tendinites sont des pathologies courantes, qui…

J'ai mal sur la partie externe de mon genou quand je cours : est-ce une tendinopathie du TFL ? | Jerôme Auger | Paris 16

Pourquoi la course à pied est-elle recommandée en cas de syndrome fémoro-patellaire ?

De nombreuses douleurs au genou sont attribuables…

Voir tous les articles

Les questions que vous vous posez

Avatar de  Catherine.

Catherine.

Publié le 14/06/20

Bonjour Mr : je souhaitais savoir si pour une capsulite de l'épaule vous conseillez les séances de kiné au cabinet ou en piscine ? Quel est le plus efficace?Merci de votre retour. Catherine
Avatar de  Jérôme Auger

Jérôme Auger

Publié le 02/08/23

Bonjour. Les 2 sont très utiles. Si vous pouvez trouver un cabinet avec balnéo c'est top car moi je n'ai pas de bassin à Paris. Prenez rdv sur doctolib ou au 0142152246. A très vite !

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide