Tennis : Prévenir et traiter le mal de dos - Jérôme Auger Paris

Comme tous les sports, le tennis est excellent pour la santé. Toutefois, une pratique excessive, ainsi que de mauvais gestes ou postures, peuvent faire apparaître des douleurs, ou aggraver des pathologies déjà présentes. En particulier, les tennismen sont exposés à un certain nombre de maux de dos.

Quels sont les maux de dos qui affectent le tennisman ?

Comme le squash et le golf, le tennis est un sport qui peut être violent pour le dos. En effet, il entraîne de nombreuses torsions au niveau du haut corps, car les joueurs effectuent des mouvements de rotation plus ou moins marqués à chaque frappe. C’est donc le geste sportif qui, souvent brusque et asymétrique, peut directement causer des douleurs dorsales dont la localisation et l’intensité varient. Celles-ci concernent tout aussi bien les joueurs débutants et amateurs, que les plus aguerris et les professionnels.

Parmi les maux de dos les plus fréquemment rencontrées au tennis, se trouvent notamment la lombalgie, le lumbago et la sciatique.

La lombalgie

La lombalgie désigne une douleur qui se manifeste au niveau du rachis lombaire (vertèbres situées dans le bas du dos). C’est une pathologie qui peut être gênante au quotidien, avec des douleurs ressenties jusqu’aux fesses, aux cuisses et parfois aux genoux.

La lombalgie est courante chez les joueurs de tennis. Elle peut être causée par une asymétrie dans la mise en fonction des muscles, ou la brutalité de certains gestes, qui traumatisent les vertèbres lombaires.

Il arrive également que les douleurs lombaires lors de la pratique du tennis et d’autres sports, vienne révéler une asymétrie de longueur des membres inférieurs.

Le lumbago

Souvent appelé “tour de reins” dans le langage courant, le lumbago désigne un blocage de la région lombaire. Il se caractérise par des douleurs vives dans la partie inférieure du dos, qui entraîne une contracture réflexe des muscles du dos. Le lumbago est facilement identifiable. En effet, les personnes qui en souffrent apparaissent “cassées en deux” ; pour les sportifs, cela entraîne un arrêt immédiat de l’activité. La douleur aigüe empêche tout mouvement de rotation, de flexion et d’extension du dos.

Au tennis, le lumbago peut être causé par des mouvements particulièrement brusques, comme les services slicés ou frappés derrière la tête, ou encore les revers à deux mains.

La sciatique

Enfin, parmi les pathologies souvent rencontrées au tennis, se trouve la sciatique. La sciatique désigne une douleur de la jambe, qui prend son origine au niveau du dos, suivant le trajet du nerf sciatique. Ces douleurs sont causées par une irritation ou une compression des racines du nerf sciatique, elles-mêmes causées par des glissements ou pincements vertébraux. Elles peuvent aussi s’accompagner d’une hernie discale.

En cas de sciatique, la douleur est ressentie d’un seul côté de la colonne vertébrale, depuis le rachis lombaire jusqu’aux orteils. Le plus souvent, les douleurs sciatiques sont soulagées lorsque le patient s’allonge. En revanche, elles sont majorées en position assise, mais aussi lors d’épisodes de toux ou d’éternuements. Parfois, ces symptômes s’accompagnent d’une sensation d’engourdissement et/ou d’une faiblesse musculaire dans certaines régions de la jambe concernée, ou du pied.

La prévention des douleurs dorsales au tennis

Comme tous les sports asymétriques, le tennis présente un risque important de pathologies du dos. Toutefois, grâce à quelques mesures de prévention, il est possible d’éviter ces douleurs. Vous pouvez notamment :

  • Adapter la technique lors des différents gestes, pour moins solliciter le dos
  • Pratiquer des exercices de renforcement musculaire du dos, pour le rendre plus résistant
  • Soigner l’échauffement et effectuer des étirements adaptés
  • Veiller aux conditions de jeu (chaussures, terrain)

Ajustements techniques

La plupart des douleurs dorsales se développent lorsque les joueurs répètent régulièrement les mêmes gestes traumatisants. Pour limiter les risques, il est conseillé d’adapter légèrement sa technique.

Par exemple, vous pouvez éviter d’utiliser trop souvent des effets comme le lift, ou le service slicé. Il est aussi recommandé de privilégier le revers à une main, par rapport au revers à deux mains.

Pour éviter les lombalgies et le lumbago, le service doit faire l’objet d’une attention toute particulière :

  • En utilisant au maximum les jambes pour trouver le bon angle et imprimer de la puissance au moment de la frappe
  • En privilégiant un lancer de balle au-dessus de la tête ou légèrement vers l’avant, plutôt que vers l’arrière

Pour obtenir une technique optimale et la moins douloureuse possible, les débutants et amateurs ont tout intérêt à prendre des cours.

Aussi, il est conseillé de jouer de manière relâchée, tant au niveau du haut que du bas du corps. En effet, un dos raide encaisse davantage les chocs. La décontraction est donc de mise, d’autant que le dos est une zone du corps où les tensions liées au stress ont tendance à se loger. Des techniques de préparation mentale peuvent être utiles.

Renforcement musculaire et natation

Pour éviter de se blesser le dos, un autre point important est de travailler sa musculature. Vous pouvez muscler toute la zone du tronc, en travaillant notamment les muscles abdominaux et spino-dorsaux, pour obtenir un “verrouillage lombaire” et limiter les douleurs dans cette région du corps. Il est aussi conseillé de renforcer les muscles fixateurs du bassin, notamment les ischio-jambiers et les adducteurs.

De manière générale, les joueurs de tennis doivent veiller à maintenir un bon équilibre musculaire, pour éviter les insuffisances qui peuvent entraîner une sur-sollicitation du dos.

Pour les personnes sujettes aux maux de dos, la pratique de la natation est conseillée. En complément du tennis, c’est un sport doux qui permet de renforcer le dos sans douleur, à condition d’effectuer les bons mouvements et d’éviter le crawl en cas de douleurs lombaires.

Echauffement et étirements

Une erreur courante au tennis comme dans de nombreux sports, est de négliger l’échauffement. Idéalement, l’échauffement a lieu environ une demi-heure avant chaque entraînement ou match.

Un bon échauffement peut par exemple commencer par vingt minutes de footing ou de vélo, suivies d’une dizaine de minutes d’étirements. Pour éviter les raideurs, douleurs autres blocages du dos, vous pouvez en priorité étirer les jambes, ainsi que les muscles du rachis.

Chaussures et autres précautions

Le choix de vos chaussures peut avoir un impact sur l’apparition des maux de dos. On préférera des chaussures adaptées à la pratique du tennis, qui absorbent les chocs. Ce conseil vaut particulièrement si vous avez l’habitude de jouer sur un terrain dur. A ce propos, les courts en terre battue et les surfaces naturelles sont moins traumatisantes pour le dos que les surfaces dures.

Pour les personnes qui souffrent régulièrement de douleurs lombaires, ou pour éviter les récidives, il existe des ceintures de maintien lombaire dynamique. La ceinture permet de continuer à jouer au tennis,tout en protégeant son dos des mouvements brusques.

Traitement des maux de dos du tennisman

Si toutefois vous ressentez des douleurs,modérées ou aiguës, liées à la pratique du tennis, mieux vaut consulter un médecin ou un médecin du sport. Celui-ci pourra établir un diagnostic, et vous proposer le traitement le plus adapté. Dans certains cas, des examens complémentaires sont réalisés (radiologie, scanner ou IRM).

Lombalgie

La lombalgie ne nécessite généralement pas un repos complet, sauf si les douleurs sont particulièrement fortes. En général, une modération de l’effort suffit. En cas de lombalgie,il est quand même recommandé de consulter un médecin, qui pourra si besoin vous orienter vers un kinésithérapeute ou un ostéopathe pour des séances de rééducation. La kinésithérapie est généralement prescrite en cas de lombalgie chronique. Le port d’un corset ou d’une ceinture peut aussi être indiqué.

Lumbago

Le lumbago est une véritable blessure, qui entraîne un temps d’arrêt dans la pratique du tennis. Généralement, celui-ci n’excède pas quelques jours. Toutefois, dans certains cas graves, l’indisponibilité du tennisman peut atteindre plusieurs mois ! Au-delà de la réduction de l’activité physique, le traitement du lumbago repose sur le port d’une ceinture de maintien lombaire dynamique. Le médecin peut également prescrire des médicaments pour atténuer la douleur et la contracture (anti-inflammatoires, antalgiques et myorelaxants).

Des séances de kinésithérapie sont indiquées, faisant intervenir plusieurs techniques comme des massages, des mobilisations vertébrales, l’application de chaleur ou encore la pose d’un strapping. La plupart de ces techniques ont pour objectif de contribuer au relâchement musculaire.

Sciatique

Enfin, en cas de sciatique, des antalgiques sont souvent prescrits dans un premier temps (paracétamol ou anti-inflammatoire non stéroïdien). Ce traitement, associé à des séances de kinésithérapie, permet de venir à bout de la plupart des sciatiques en quelques mois.

Pour apaiser la douleur, vous pouvez vous allonger environ 15 minutes matin et soir, en déposant une source de chaleur au niveau du dos (comme une bouillotte).

Le traitement des douleurs sciatiques n’empêche pas l’activité physique. Au contraire, le repos au lit est déconseillé ; dans une optique de guérison, des exercices doux pour le dos sont souvent recommandés, comme par exemple :

  • La natation
  • La marche rapide
  • Le vélo d’appartement ou le vélo elliptique

Ces activités ont en commun d’être à faible impact, c’est-à-dire qu’elles ne traumatisent pas le dos. A terme, elles permettent de soulager efficacement les symptômes de la sciatique. C’est seulement une fois la douleur disparue que l’on peut envisager une reprise progressive des sports plus à risque, comme le tennis.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
19 votes
Moyenne : 4,32 sur 5
Loading...

Commentaire

navigate to top

COMMENCEZ À TAPER ET APPUYEZ SUR LA TOUCHE ENTRÉE POUR LANCER LA RECHERCHE