Troubles de l’équilibre et de la marche

Trouble de l'équilibre et de la marche : causes, traitements | Cabinet Jérôme Auger | Paris

La reprise d’une activité physique après interruption peut être délicate et à l’origine de divers accidents. Une préparation et accompagnement par un kinésithérapeute sont conseillés afin de suivre une remise en forme douce et adaptée.

Quelle définition pour les troubles de l’équilibre et de la marche ?

Troubles de l’équilibre Troubles de la marche

Kinésithérapie et troubles de l’équilibre

Les troubles de l’équilibre se manifestent de différentes manières : perte de stabilité, vertiges mais aussi nausées ou faiblesse musculaire.
Il est important dans un premier temps de déterminer la cause de ces problèmes d’équilibre afin de proposer un traitement adapté.
L’équilibre est en effet régi par différents organes tels que les yeux, l’oreille interne, le cerveau et la musculature.

Seul un diagnostic précis permet de mettre en place un traitement adapté.

Un médecin peut ainsi vous prescrire un médicament antinauséeux ou antiémétique.

Il peut également vous prescrire des séances de kinésithérapie.

Un kinésithérapeute peut en effet vous proposer des exercices de proprioception et de renforcement musculaire afin de vous aider à retrouver votre équilibre.

La kinésithérapie vestibulaire a aussi montré toute son efficacité pour mettre fin aux troubles de l’équilibre. Elle consiste à se servir de la plasticité du système nerveux central pour développer de nouvelles stratégies de traitement de l’information provenant du système vestibulaire périphérique ou oreille interne.

Le kinésithérapeute travaille alors sur deux axes :

  • La répétition de la stimulation afin que le cerveau diminue peu à peu la réponse au stimuli (l’habituation).
  • Une meilleure prise en compte des facteurs visuels et proprioceptifs afin d’équilibrer les informations provenant de l’oreille interne et de réorganiser les circuits neuronaux (l’adaptation).

Pour atteindre ces objectif, le professionnel propose au patient des exercices physiques ou l’utilisation de matériel adapté comme un fauteuil rotatoire, une rampe d’oculomotricité, une plate-forme de posturologie, etc.

Un programme de rééducation vestibulaire avec l’aide d’un kinésithérapeute s’étend en moyenne sur 4 à 10 semaines.

Laissez votre commentaire