Rééducation post-partum

On appelle rééducation du post-partum, la rééducation qui a lieu après un accouchement. Elle débute en général 2 à 8 semaines après l’accouchement et se fait quelque soit le type d’accouchement.

Généralités

Vous venez d’accoucher, et vous avez reçu une prescription de séances de kinésithérapie post-partum ? Vous vous demandez en quoi cela consiste, et quel est l’intérêt de cette rééducation après un accouchement ?


Voici une page qui présente :

  • Ce qu’est la rééducation en post-partum ;
  • Les problèmes les plus courants qu’elle permet de prendre en charge ;
  • Son intérêt ;
  • Le déroulement d’une séance ;
  • Les résultats à en attendre.

Vous saurez ainsi pourquoi un kinésithérapeute peut vous aider dans les suites de couche.

Qu’est-ce que la rééducation du post-partum ?

On appelle rééducation du post-partum la rééducation qui a lieu après un accouchement. Cette rééducation débute en général 2 à 8 semaines après l’accouchement. Elle est réalisée parfois par des sage-femmes, parfois par des kinésithérapeutes. Dans tous les cas, elle est réalisée par des professionnels de santé habitués à prendre en charge des femmes en post-partum.

Cette rééducation se fait quelque soit le type d’accouchement (par voie basse ou césarienne) et le terme où il a eu lieu (prématurité ou naissance à terme).

Les problèmes les plus courants traités en rééducation du post-partum

La grossesse puis l’accouchement engendrent des changements hormonaux importants. De plus, le poids du bébé et des différents éléments nécessaires à sa croissance in utero entraînent également des modifications biologiques et biomécaniques chez la future maman.

Même lorsque la grossesse et l’accouchement se sont déroulés sans encombre, une rééducation du post-partum est nécessaire. Elle permet de prévenir le risque d’incontinence et de remuscler la sangle abdominale.

La rééducation peut aussi concerner les femmes après un accouchement qui :

  • Souffrent d’incontinence urinaire ou fécale ;
  • Ont des douleurs au niveau du périnée ou du vagin ;
  • Ont des douleurs à d’autres parties du corps, notamment au dos ;
  • Constatent un déficit important de force, particulièrement des abdominaux.

Les avantages de la rééducation du post-partum

Voici les principaux avantages que l’on peut obtenir en suivant une rééducation en post-partum avec un professionnel de santé qualifié :

  • Avoir des réponses à ses questions sur la périnatalité, sur les modifications du corps entraînées par la grossesse puis l’accouchement et leur caractère irrévocable ou non ;
  • Prévenir l’apparition de fuites urinaires ou fécales, ou les diminuer ou supprimer si elles sont déjà présentes ;
  • Soulager les douleurs présentes dans les différentes parties du corps ;
  • Retrouver une meilleure forme générale.

Déroulé d’une séance de rééducation du post-partum

Il n’y a pas de déroulé type d’une séance de rééducation en post-partum. Cela dépendra du bilan initial du kinésithérapeute réalisé lors de la première séance. En vous posant des questions et en vous examinant, le kinésithérapeute déterminera :

  • Vos éventuelles douleurs et gênes actuelles ;
  • Votre état de forme général ;
  • La manière dont se sont déroulés l’accouchement et la grossesse ;
  • Vos attentes vis-à-vis de la rééducation post-partum ;
  • Vos déficits articulaires et musculaires éventuels.

En fonction des résultats de votre bilan, il vous proposera des séances qui seront centrées plus ou moins sur :

  • La prévention ou le traitement des fuites urinaires et éventuellement fécales ;
  • Le renforcement des abdominaux ;
  • L’amélioration de la forme physique générale ;
  • Le soulagement des douleurs.

Les traitements préventifs et curatifs de l’incontinence sont assez spécifiques. Ils sont réalisés parfois à l’aide de dispositifs tels que le biofeedback ou l’électrostimulation. Parfois, le traitement est manuel. Dans tous les cas, la patiente est prévenue de la manière dont peuvent se dérouler les choses et son consentement éclairé doit être formalisé.

L’introduction de sonde dans le vagin ou l’utilisation d’électrodes autour du périnée n’est jamais indispensable. Certaines femmes peuvent faire le choix de ne pas y recourir.

Commencez votre rééducation aujourd’hui

Pour aller plus loin : questions diverses

La rééducation du post-partum est-elle douloureuse ?

Non, absolument pas. Quelle que soit la technique utilisée, elle doit être totalement indolore. L’utilisation d’une sonde vaginale n’est pas systématique et doit être tout au plus désagréable.

Bien sûr, les exercices de gainage et de renforcement musculaire peuvent être fatigants, mais ils ne sont pas douloureux.

Quels résultats attendre de la rééducation du post-partum ?

En cas de présence de fuites urinaires ou fécales, la rééducation doit permettre de diminuer leur fréquence et intensité, voire de totalement les faire disparaître. En leur absence, le but recherché est de prévenir leur apparition.

La rééducation en post-partum doit aussi permettre à la jeune maman de rapidement arriver à retrouver ses occupations sportives, quotidiennes et professionnelles habituelles, si elle le souhaite.

Pourquoi consulter son kinésithérapeute pour effectuer de la rééducation du post-partum ?

Les kinésithérapeutes sont formés dans le cadre de leur formation initiale à la rééducation du post-partum. Ils suivent aussi souvent des formations continue pour améliorer et mettre à jour leurs pratiques. Ils peuvent à la fois apporter leurs connaissances et savoir-faire pour le traitement ou la prévention des troubles urinaires ou fécaux, tout autant que pour accompagner le reconditionnement physique général.

Laissez votre commentaire