Les pathologies du bras

Le bras est constitué d’un seul os long, l’humérus, et de plusieurs groupes musculaires : biceps brachial à l’avant, triceps brachial à l’arrière, et deltoïde sur le côté. Il forme la partie proximale de notre membre supérieur, et n’est pas épargné par les traumatismes et les accidents. La blessure la plus fréquente, qui nécessite une prise en charge urgente, est la fracture de l’humérus.

Les différentes pathologies du bras traitées en kinésithérapie

Fracture de l’humérus

Fracture de l’humérus

La fracture de la diaphyse de l’humérus (terme qui désigne la partie longue de l’os) est toujours causée par un choc violent. Celui-ci peut être direct ou indirect, le traumatisme le plus fréquent étant une chute sur le côté, que la personne tente d’amortir avec la main ou avec le coude. Les fractures de l’humérus sont des lésions graves, qui s’accompagnent parfois de complications musculaires, vasculaires voire neurologiques. C’est pourquoi, lorsqu’un tel accident se produit, il faut rechercher une prise en charge médicale de toute urgence. En matière de traitement, deux options sont possibles : un traitement conservateur (orthopédique) ou chirurgical. Le choix revient au médecin, en fonction des éléments recueillis lors du diagnostic. Quel que soit le traitement choisi, la fracture de l’humérus fait l’objet d’une rééducation longue, qui s’étend sur 3 à 4 mois suivant l’accident. Bien menée, cette rééducation permet de récupérer des capacités fonctionnelles optimales.

Laissez votre commentaire