épine calcanéenne- Jérôme Auger Kiné Ostéo

Définition de l’épine calcanéenne :

Levons tout de suite le suspense : l’épine calcanéenne (ou épine de Lenoir) est une excroissance osseuse du talon sans rapport avec la douleur du talon et l’aponévrosite plantaire. Elle est présente chez 1 adulte sur 3 et n’est jamais la conséquence des douleurs. Le fait d’exposer au patient qu’il est “victime” d’une épine calcanéenne entraîne un retard de la guérison en orientant le patient sur une fausse piste diagnostic.
L’épine calcanéenne en soit, est une ossification de la tubérosité inférieure du calcanéus lieu d’insertion de l’aponévrose plantaire.

Qu’est ce que l’aponévrosite plantaire ?

L’aponévrosite plantaire fait partie des atteintes très fréquentes du talon autant dans la course à pied que dans la marche prolongée ou les stations debout prolongées.
Les termes suivants sont synonymes : aponévrosite plantaire, fasciite plantaire.
Elle survient suite à une surcharge d’entraînement de la région comme l’augmentation du rythme de course, ou l’augmentation du dénivelé. Des courses sur la pointe de pied en côtes augmentent de façon importante les contraintes sur l’aponévrose et occasionne des douleurs.

L’aponévrose à pour rôle d’emmagasiner l’énergie lors de la marche et de la course à pied. Il existe en réalité 2 aponévroses: la médiale et la moyenne qui varient un peu leurs insertions anatomiques précises.

Où se situe une épine calcanéenne?

Elle est située à la partie inférieure du talon et plus précisément à l’insertion de l’aponévrose plantaire sur le calcanéus. A force de traction sur l’aponévrose il se forme une ossification progressive qui donne cette épine calcanéenne. L’épine de Lenoir en soit n’est pas responsable de la douleur ressentie, mais c’est bien l’inflammation de l’aponévrose plantaire qui donne cette douleur du talon parfois très intense.

Quels symptômes ?

Le maximum de douleur est quasiment toujours retrouvée à la partie interne du talon et non pas au milieu du talon. Ceci s’explique par la position du pied au sol et en charge lors de la course à pied ou de la marche. Dans certains cas on retrouve une irradiation sur l’ensemble de la voûte plantaire en raison des contractures musculaires des muscles propres de l’hallux et des autres intrinsèques du pied.

Comment se forme une épine calcanéenne?

C’est le surmenage mécanique local qui est responsable de l’inflammation de l’aponévrose par excès de traction. L’épine calcanéenne est une découverte radiologique sans influence sur la douleur et le traitement. Un adulte sur 3 présente des épines calcanéennes mais sans rapport avec les douleurs ressenties.

Qui consulter pour une épine calcanéenne?

Dans un premier temps, il convient d’aller consulter un médecin du sport qui évaluera le problème puis qui prescrira des examens complémentaires en cas de doute sur une origine inflammatoire de l’aponévrose, des antalgiques, puis des semelles orthopédiques à réaliser chez le podologue du sport et bien entendu des séances de kinésithérapie chez le kiné du sport. Le traitement est à commencer dès les premiers symptômes car si le problème devient chronique alors le traitement est beaucoup plus compliqué.

Quelle prise en charge pour une épine calcanéenne ?

Le kiné du sport basera sa prise en charge sur :

  • physiothérapie locale antalgique : TENS, ultrasons, laser même si les résultats sont faibles
  • étirements de l’aponévrose plantaire, des muscles du pieds, de la cuisse et de la jambe (triceps, ischios-jambiers)
  • massage de l’ensemble des structures sous le pied et de la jambe à but proprioceptif et de détente pour lutter contre la raideur responsable d’un manque d’extensibilité
  • renforcement musculaire des stabilisateurs latéraux de la cheville pour lutter contre un pied plat
  • renforcement des fléchisseurs plantaires (triceps sural +++)
  • ondes de choc radiales et focales pour leur effet antalgique à court et moyen terme. Elles sont d’autant plus efficaces que les douleurs sont persistantes et rebelles. Le but est de relancer la cicatrisation de l’insertion de l’aponévrose et surtout pas de casser l’épine calcanéenne.

En cas d’échec du traitement conservateur alors des infiltrations sont possibles mais redoutées par le corps médical car elles fragilisent l’aponévrose à moyen terme.
Enfin la chirurgie peut être envisagée dans les formes les plus rebelles et invalidantes.

Conseils pour le sport:

  • il faut s’entraîner sans douleurs mais ne pas s’arrêter : réduire la fréquence, réduire la cadence, réduire le dénivelé, se ménager des phases de repos plus importantes, s’hydrater
  • glace et cryothérapie locale pour réduire l’inflammation
  • investir dans de bonnes chaussures conseillées par le podologue du sport
  • s’auto-étirer les muscles de la chaîne postérieure (triceps sural, ischio jambiers)
  • apprendre à faire seul un strapping du pied pour détendre les tissus plantaires
  • renforcement musculaire des muscles intrinsèques du pied et renforcement des muscles du mollet
  • ne surtout pas immobiliser dans une attelle
Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
17 votes
Moyenne : 4,24 sur 5
Loading...

Commentaire

navigate to top

COMMENCEZ À TAPER ET APPUYEZ SUR LA TOUCHE ENTRÉE POUR LANCER LA RECHERCHE