Fracture de la cheville football Jérôme Auger

Les sports de ballon, en particulier le football, font partie des disciplines qui causent le plus d’accidents sportifs, tous niveaux de pratique confondus. Cela s’explique par le nombre important d’adeptes, mais aussi par le risque souvent plus élevé de chocs et autre torsions, qui causent les blessures.

Au football, les genoux et les chevilles sont les articulations les plus malmenées. En particulier, la fracture de la cheville fait partie des risques de la pratique.

Causes et symptômes de la fracture de la cheville chez le footballeur

On parle de fracture de la cheville pour désigner la rupture d’un ou plusieurs des os qui la composent, à savoir les extrémités inférieures du tibia et du péroné, ou l’astragale.

Description de la fracture de la cheville

Les extrémités du tibia et du péroné forment ce que l’on appelle les malléoles internes et externes, visibles à l’oeil nu au niveau de la cheville. En général, la fracture de la cheville se traduit par une fracture de la malléole interne, de la malléole externe, et parfois des deux (fracture bi malléolaire). Elle peut être simple, multiple, et dans certains cas ouverte. La fracture de l’astragale est plus rare, et généralement plus grave.

La fracture de la cheville fait partie des blessures graves liées à la pratique du football, contrairement aux hématomes, aux élongations et à la plupart des entorses, qui sont des accidents bénins.

Symptômes fracture de la cheville

Les principaux symptômes d’une fracture de la malléole sont :

  • Une douleur intense, ressentie immédiatement au moment de l’accident. La douleur se fait sentir à la pression au niveau de la malléole atteinte
  • Une impotence fonctionnelle (le pied ne peut pas être posé)
  • Un gonflement de la cheville
  • Une tuméfaction s’accompagnant parfois d’un épanchement sanguin
  • Dans certains cas, une malposition du pied par rapport à la jambe

Causes d’une fracture de la cheville

Contrairement à l’entorse, la fracture de la cheville survient suite à un choc direct et violent. Au football, ce choc est le plus souvent provoqué par un tacle, une des principales causes de fracture. En effet, la charge sur une jambe plaquée au sol peut être très dangereuse pour les os de la cheville, entraînant des blessures parfois spectaculaires comme on peut en observer lors des matchs télévisés.

Un autre choc possible est un coup de pied reçu d’un adversaire dans la malléole externe.

Plus rarement, la fracture de la cheville peut faire suite à une torsion particulièrement violente ou à une chute.

Au football, il est très difficile de prévenir la fracture de la cheville, dans la mesure où elle est très souvent causée par un élément extérieur.

Traitement de la fracture de la cheville chez le footballeur

Quand un joueur est accidenté, l’équipe médicale présente sur le terrain réalise toujours les mêmes gestes de premiers secours. Il s’agit du protocole GREC (pour Glace, Repos, Élévation et Compression). Ensuite, une consultation médicale a lieu, afin de poser le diagnostic et choisir le traitement le plus adapté.

Diagnostic de la blessure

Le diagnostic de fracture de la cheville repose sur un examen clinique et des radiographies.

Le médecin examine le pied et la cheville du joueur, et prend également en compte le récit du déroulement de l’accident. Des tests sont effectués pour évaluer la mobilité, la sensibilité et la circulation au niveau du pied. Ensuite, une radiographie en deux plans permet de confirmer le diagnostic clinique. Le cliché peut concerner la jambe entière.

Des examens complémentaires (tomodensitométrie) peuvent être indiqués en cas de fracture complexe, pour préparer le patient à la chirurgie.

Traitement de la fracture au niveau de la cheville

Le traitement peut être conservateur (sans opération chirurgicale) ou chirurgical. Le choix entre les deux options dépend du type de fracture.

Si la fracture de la cheville est simple, et qu’il n’y a pas de déplacement osseux, le traitement est orthopédique et repose sur une réduction de la fracture : c’est-à-dire que les os sont placés bout à bout et maintenus grâce à un plâtre, jusqu’à leur consolidation (contrôlée par radiographie). Le temps de consolidation est généralement de 6 semaines.

Dans le cas contraire, lorsque la fracture est multiple, ouverte, ou que des os ont subi un déplacement, le recours à la chirurgie est de mise. L’opération généralement pratiquée est ce que l’on appelle une ostéosynthèse (réparation de l’os) : grâce à des vis, des plaques et des fils, les fragments osseux sont correctement replacés et fixés.

Rééducation et indisponibilité du joueur

La rééducation de la cheville du sportif vise plusieurs objectifs. L’idée est de permettre au footballeur de reprendre rapidement ses appuis, ce qui signifie :

Travailler la proprioception et l’équilibre de la cheville
Retrouver une bonne mobilité de l’articulation
Renforcer les muscles autour de la cheville
Lutter contre la douleur et l’oedème

Des exercices de proprioception, de mobilisation de la cheville et de renforcement musculaire sont effectués auprès d’un kinésithérapeute. Chaque type d’exercice est réalisé au moment où le degré de consolidation de la cheville et les capacités du patient le permettent.

La rééducation de la cheville concerne tous les sportifs : débutants, amateurs et de haut niveau. Dans une phase supplémentaire, les sportifs très réguliers (à plus forte raison les professionnels), entament généralement un programme de réhabilitation sportive (aussi appelé réathlétisation). Cette étape,faite d’entraînements spécifiques, vise à retrouver les qualités et les performances sportives d’avant la blessure, en toute sécurité.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
19 votes
Moyenne : 4,32 sur 5
Loading...

Commentaire

navigate to top

COMMENCEZ À TAPER ET APPUYEZ SUR LA TOUCHE ENTRÉE POUR LANCER LA RECHERCHE