Entorse du genou football Jérôme Auger

Le football est un sport très populaire, qui séduit un nombre croissant d’amateurs. Il permet une dépense importante, et contribue au maintien d’une bonne forme physique. Toutefois, la pratique régulière du football prédispose à certaines blessures, et ce peu importe l’âge et le niveau des joueurs. Parmi les plus répandues se trouvent les blessures musculaires, et celles du genou. En particulier, l’entorse du genou est une blessure très fréquente au football. Elle peut être de gravité variable, et nécessiter un traitement plus ou moins lourd en fonction du niveau de pratique. Sa forme la plus grave, la rupture du ligament croisé antérieur, est particulièrement redoutée des footballeurs professionnels.

Qu’est-ce qu’une entorse du genou ?

L’entorse désigne l’atteinte traumatique d’un ligament. Il s’agit d’une blessure traumatique du genou, qui survient lorsqu’une torsion de l’articulation provoque un étirement, une déchirure, voire dans les cas les plus graves une rupture du ligament.

Les différents types d’entorse du genou

L’articulation du genou compte 4 ligaments principaux :

  • 2 ligaments latéraux, situés de chaque côté du genou (interne et externe)
  • 2 ligaments centraux, appelés ligaments croisés du fait qu’ils se croisent au milieu du genou : on distingue le ligament croisé antérieur, et le ligament croisé postérieur

La gravité de l’entorse du genou est estimée à partir de deux paramètres. Le premier est le type de ligament touché. Si l’entorse concerne les ligaments latéraux, elle est généralement considérée comme moins grave que si un des ligaments croisés est touché. En effet, l’atteinte des ligaments croisés compromet la stabilité du genou, particulièrement si le ligament croisé antérieur est endommagé.

L’autre paramètre à prendre en compte est le type d’atteinte du ligament :

  • Pour un simple étirement du ligament, on parle d’entorse bénigne
  • Pour une déchirure partielle, on parle d’entorse modérée ou moyennement grave
  • Lorsque le ligament est rompu, il s’agit d’une entorse grave

Quels sont les symptômes d’une entorse du genou ?

Plusieurs signes doivent faire suspecter une entorse du genou :

  • La douleur, qui n’est pas toujours proportionnelle à la gravité de la blessure
  • Un craquement au moment du traumatisme
  • Une sensation de déboîtement (le joueur a l’impression que le genou a tourné, ou part sur le côté pour ensuite revenir en place)
  • Un gonflement plus ou moins important, qui se manifeste peu après l’accident
  • Une instabilité du genou

L’intensité des symptômes n’étant pas toujours un bon indicateur de gravité de la blessure, une consultation chez un spécialiste est nécessaire. Seul un médecin peut confirmer le diagnostic, et déterminer le type d’entorse. Cela va ensuite permettre de choisir le traitement le plus adapté.

Quelles sont les causes de l’entorse du genou au football ?

L’entorse du genou chez le footballeur peut avoir plusieurs causes. En général, on retrouve un des mécanismes suivants :

  • Torsion du genou lors de la réception au sol après un saut
  • Torsion du genou lors d’un changement brutal de direction (le pied du sportif reste “bloqué” au sol)
  • Hyperextension du genou, par exemple lors d’un tir “dans le vide”

Au-delà de ces mécanismes directs, plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition des blessures du genou.

D’abord, on peut mentionner les caractéristiques du terrain. En effet, jouer au football sur un terrain naturel est plus propice aux torsions que lorsque l’entraînement a lieu sur un terrain synthétique. Cela s’explique par le dénivelé, les trous, mais aussi le fait que les joueurs s’entraînant sur terrain naturel utilisent souvent des crampons plus longs : les pieds sont donc plus fixes, ce qui multiplie les risques de torsion du genou.

Entrent aussi en ligne de compte des éléments de morphologie et de condition physique propres au joueur : la fragilité des ligaments, un manque de souplesse, un bassin plus large, des genoux en X, favorisent les blessures. Aussi, les femmes footballeuses sont plus susceptibles de se faire une entorse au genou, que leurs collègues masculins.

Quel traitement en cas d’entorse du genou au football ?

Le type de traitement pour une entorse du genou chez le footballeur va dépendre de plusieurs paramètres. Sont notamment pris en compte la gravité de la blessure, l’âge du patient et son niveau de pratique (amateur ou professionnel, régulier ou non). Chez le footballeur professionnel, la rupture du ligament croisé antérieur peut compromettre une carrière : en effet, le temps de traitement est particulièrement long (au moins 6 mois), et il est fréquent que les sensations ne soient pas totalement récupérées.

Les premiers gestes sur le terrain lors d’une entorse du genou

L’intervention immédiate sur le terrain est cruciale. Elle permet de réduire les symptômes, mais aussi d’éviter d’éventuelles complications. La conduite à tenir en urgence face à une entorse consiste à :

  • Mettre le genou au repos, en arrêtant toute activité sportive. Cela peut aller jusqu’à l’interdiction de l’appui, en fonction de la gravité supposée de la blessure
  • Appliquer du froid sur le genou blessé, grâce à de l’eau fraîche ou une poche de glace (en veillant à ce que la glace ne touche pas directement la peau, pour éviter les brûlures)
  • Poser un bandage modérément serré
  • Surélever la jambe, de sorte que le genou se trouve plus haut que le thorax (si le genou est gonflé)

Diagnostic et choix du traitement de la blessure

Le diagnostic effectué par le médecin permet d’évaluer la gravité de l’entorse. En général, le diagnostic clinique suffit, grâce notamment à des tests d’instabilité du genou. Dans certains cas, une IRM peut être indiquée. Le joueur est aussi interrogé sur le type de torsion ayant provoqué la blessure, et la survenue ou non d’un craquement audible.

Ensuite, le traitement peut être médical ou chirurgical. Le choix entre ces deux options se fait par rapport à la gravité de l’entorse, mais aussi d’autres éléments comme :

  • D’éventuelles lésions associées
  • L’existence d’une instabilité du genou
  • L’âge du joueur
  • Son niveau de pratique

Dans tous les cas, sauf entorse bénigne, le traitement de l’entorse du genou est toujours suivi d’une phase de rééducation fonctionnelle.

Traitement médical de l’entorse

Le traitement médical est choisi lorsque l’entorse est bénigne à modérée. L’objectif est de conserver l’appui sur la jambe atteinte, et de ne pas immobiliser totalement l’articulation du genou. Le port d’une contention de type genouillère ou orthèse articulée, est indiqué ; il permet de reprendre rapidement l’activité, en toute sécurité. La pose d’un plâtre n’est pas nécessaire.

Pour calmer la douleur, le médecin peut prescrire des antalgiques, ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Traitement chirurgical pour une entorse grave

Le traitement chirurgical est indiqué dans les cas de figure suivants :

  • En cas d’entorse grave (notamment s’il y a rupture d’un des ligaments croisés)
  • Chez le footballeur professionnel, en cas d’entorse moyenne à grave

En effet, la pratique du football à haut niveau est très exigeante physiquement, et demande une stabilité parfaite du genou. De manière générale, lorsque l’activité professionnelle du patient est particulièrement physique (port de charges lourdes, travail sur échafaudage), la chirurgie est indiquée.

La technique chirurgicale pratiquée est une réparation des ligaments, ou ligamentoplastie. Elle a généralement lieu dans les premiers jours suivant le traumatisme. Toutefois, lorsque la douleur et l’oedème sont trop importants, il faut attendre plus longtemps. En effet, une opération pratiquée sur un genou gonflé et douloureux présente des risques de complications, notamment l’algodystrophie ou la raideur.

Quand le diagnostic ou les examens révèlent la présence de lésions associées (lésion du ménisque, arrachement osseux, fracture), le recours à la chirurgie est nécessaire.

Rééducation du footballeur après une entorse du genou

Le type de rééducation dépend de la gravité de l’entorse, et du type de traitement effectué (chirurgical ou médical). En cas d’entorse du ligament croisé, on estime qu’il faut compter 4 à 6 semaines après le traumatisme pour reprendre des activités normales, et au moins 6 mois de rééducation pour une reprise du football.

Les sportifs professionnels se font généralement accompagner par un kiné du sport, spécialisé dans les blessures sportives et les problématiques propres aux athlètes de haut niveau (rapidité de guérison, regain des performances).

Quel que soit le niveau de pratique, les objectifs de la rééducation sont les suivants :

  • Retrouver une mobilité normale du genou
  • Récupérer une bonne force musculaire
  • Restaurer le bon fonctionnement du genou dans les gestes de la vie quotidienne, puis dans la pratique du football (saut, course, tir…)

Les entorses les plus légères ne nécessitent pas de rééducation ; le seul traitement médical suffit pour parvenir à la guérison. Pour les entorses moyennes, la durée de la rééducation n’excède généralement pas 4 mois.

Pour les entorses graves ayant reçu un traitement chirurgical, la rééducation dure au moins 6 mois. La reprise du football se fait de manière progressive, après un important travail de renforcement musculaire et de proprioception. La force et la stabilité du genou sont d’abord testés par la pratique d’exercices physiques doux, comme le vélo, la nation et la course en ligne.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
19 votes
Moyenne : 4,32 sur 5
Loading...

Commentaire

navigate to top

COMMENCEZ À TAPER ET APPUYEZ SUR LA TOUCHE ENTRÉE POUR LANCER LA RECHERCHE