L’entorse de la cheville est une des pathologies traumatiques les plus fréquentes de l’appareil locomoteur. On recense 6 000 cas par jour en France. C’est une lésion traumatique d’un ou plusieurs ligaments de la cheville avec des lésions parfois associées (luxation tendineuse, arrachement osseux). La rééducation est indispensable afin de prévenir les récidives et reprendre le sport sans douleur.

 

Signes de gravité

  • entente d’un bruit de craquement
  • impossibilité de marcher plus de 3 pas
  • palpation douloureuse autour de la cheville sur les zones osseuses

Si vous ne pouvez pas marcher car la douleur est trop forte vous devez aller consulter aux urgences de l’hopital le plus proche, pour un avis médical qui décidera s’il faut passer une radiographie et éliminer un risque de fracture associée ou d’arrachement osseux.

L’origine est bien souvent un faux mouvement, ou un obstacle sous le pied comme un caillou, un trou dans le sol, une marche ratée, une chute, ou alors un accident sportif.

Que faire immédiatement après une entorse de la cheville?

En cas d’entorse, il existe une conduite à tenir simple à respecter que l’on résume sous le vocable GREC (Glace, Repos, Elévation, Compression), que nous allons détailler par la suite. En faisant ces 4 actions vous faites 80% du traitement adapté en cas d’entorse.

Glace: il s’agit de placer une poche de glaçon sur la cheville pendant 20 à 30 minutes, plusieurs fois par jour à intervalles réguliers. Pour cela vous utiliserez soit un sac congélation rempli avec de l’eau froide et des glaçons, soit un sac de petit pois surgelés (que vous ne mangerez plus…!) et qui vous sera utile dès que vous souhaiterez glacer une articulation. Le froid a plusieurs intérêts: lutte contre la douleur, effet anti-inflammatoire, effet anti-oedémateux.

Attention: vous devez impérativement placer un linge humide entre votre peau et le sac de glace pour éviter des gelures et les brûlures par le froid.

Repos: il s’agit de se reposer après une entorse car souvent nous négligeons cette pathologie. S’allonger en surélevant les pieds.

Elévation: comme indiqué précedemment il s’agit de surélever les pieds afin de limiter le gonflement et l’oedème causé par l’entorse. Cela permet aussi de diminuer la douleur causée par la rupture du ligament.

Compression: il s’agit de comprimer légèrement la cheville et la partie basse de la jambe afin de limiter le gonflement. Pour cela vous pouvez utiliser des bandes auto adhésives que l’on trouve en pharmacie. Vous pouvez aussi porter une attelle de stabilisation de la cheville type Aircast pour limiter les mouvements latéraux et permettre les mouvements de flexion extension de la cheville.

Attention: ne pas comprimer trop fort pour ne pas créer un garot. Si vous sentez des fourmillements dans le pied c’est que le bandage est serré trop fort.

Ces soins sont à appliquer pendant 3 jours. Pour marcher et se déplacer au quotidien, je vous conseille d’acheter une atelle de maintien de la cheville (Aircast) afin de limiter les mouvements mauvais pour la cheville mais laissant sufisamment de liberté articulaire pour ne pas s’enraidir.

En règle générale sur une entorse bégnine il faudra une dizaine de séances de kinésithérapie pour évacuer l’oedème, lutter contre les douleurs, récupérer les amplitudes articulaires et rééduquer l’équilibre pour une reprise des activités quotidiennes et sportives optimales.

En cas de doute, consultez votre médecin traitant ou votre kinésithérapeute ostéopathe

La réducation après une entorse de la cheville

Elle consiste dans un premier temps à lutter contre les douleurs et les pphénomènes trophiques inflammatoires (oedème, douleur, gonflement, hydarthrose) et à appliquer les conseils ci-dessus. Les techniques utilisées seront les ultrasons, l’électrothérapie antalgique TENS, la cryothérapie).

Ensuite il s’agira de récupérer les capacités de mouvements des articulations de la cheville et du pied par des mobilisations douces analytiques, globales et spécifiques.

Enfin la rééducation et les séances de kiné comporteront des exercices de renforcement musculaire et des exercices de kiné fonctionnels pour travailler la proprioception, l’équilibre, la stabilité active de la cheville et la ré-adaptation sportive pour reprendre le sport sans douleurs, ni gêne. Il s’agira d’apprendre au patient des exercices d’auto-rééducation de l’entorse de la cheville (muscler la cheville). Le travail fonctionnel consistera à stabiliser la cheville et l’arrière pied. Pour cela on utilisera l’accessoire Myolux qui permet de travailler dans le sens du mouvement d’entorse afin d’apprendre à protéger sa cheville en conséquence (rééducation proprioceptive).

Le temps de guérison complet est de 45 jours pour une cicatrisation ligamentaire complète. Le temps de guérison pour reprendre le sport après varie en fonction de la sévérité de l’atteinte ligamentaire. Plus il y a de lésions et de gravité et plus le temps de récupération sera long.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
1 votes
Moyenne : 1,00 sur 5
Loading...

Commentaire

navigate to top

COMMENCEZ À TAPER ET APPUYEZ SUR LA TOUCHE ENTRÉE POUR LANCER LA RECHERCHE