Comment vivre avec une prothèse totale de hanche ?

La mise en place chirurgicale d’une PTH implique le respect de gestes précis et une hygiène de vie concernant les mouvements luxants. Ces mouvements luxants sont fonction de la voie d’abord chirurgicale (là où le chirurgien incise la peau pour poser la prothèse).

Voici les consignes qui sont données en service de chirurgie orthopédique et qui devront être respectées 45 jours pour la durée pour la cicatrisation des tissus mous (muscles, tendons, ligaments,).

Conseils pour vivre avec une prothèse totale de hanche | Jerome Auger à Paris

Voie d’abord postéro latérale dite de Moore (voie d’abord la plus classique).

  • Le mouvement luxant est la combinaison de la flexion, adduction, rotation médiale qui met en tension la cicatrice et contraint la prothèse vers l’extérieur.
  • Il faudra dormir sur le dos.
  • Ne pas dormir sur le côté avec le risque de voir la jambe opérée basculer par dessus l’autre.
  • Dormir avec un coussin entre les genoux pour être sur de ne pas croiser les jambes pendant la nuit.

 

Transfert assis couché

  • Tout d’abord je m ‘assois au bord du lit puis je me lève en posant le côté opéré en premier.

 

Transfert couché assis

  • Je me lève en posant le côté opéré en premier.

 

Transfert assis debout

  • Assis affalé en arrière pour ne pas avoir la hanche à plus de 90° de flexion
  • Assis sur un rehausse fauteuil
  • Assis sur le bord des sièges pour avoir les pieds par terre
  • Lorsque vous restez assis longtemps, veillez à garder les jambes légèrement écartées
  • Lors du relevage vous veillerez à rester droit et ne pas vous penchez en avant comme c’est le cas physiologiquement, afin de respecter les 90° maximum de flexion.
  • Chaussage : utilisez un chausse pied avec un long manche pour éviter de vous pencher en avant
  • Vous utiliserez des chaussures avec des scratchs pour éviter de devoir faire ses lacets
  • Si votre chirurgien vous a prescrit des bas de compression (contention) il faudra les mettre au lit avant de poser le pied par terre en faisant attention au mouvement luxant pour le mettre. Pour cela il faudra utiliser un enfile bas.
  • Interdiction de fléchir la hanche à plus de 90°
  • Interdiction de se pencher en avant
  • Interdiction de s’accroupir
  • Pour ramasser un objet j’utilise un ramasse objet à pince ou je laisse l’objet par terre
  • Interdiction de croiser les jambes lorsque vous êtes assis
  • Utilisez un rehausse WC
  • Sexualité autorisée dans le respect des mouvements luxants
  • Douche en position debout ou assise haute pour éviter de monter et descendre d’une baignoire souvent trop haute.

 

Transfert debout assis

  • L’exemple type est le geste utilisé pour monter dans une voiture. Pour cela, vous veillerez à vous asseoir de profil dans la voiture, puis en vous aidant des poignées vous ferez pivoter les 2 membres inférieurs d’un bloc dans la voiture.

 

Au cours de la marche lorsque l’on fait demi tour sur soi même il faudra le faire de manière à ce que le côté opéré soit situé à l’extérieur du virage. Exemple : si vous êtes opéré du côté droit, lorsque vous ferez un demi tour en marchant vous le ferez en tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour placer le membre droit à l’extérieur du virage. L’explication est que en cas de virage du côté droit dans notre exemple, la hanche se retrouverait en position d’adduction / rotation médiale ce qui est un mouvement luxant.

 

Voie d’abord antéro-latérale.

  • Les mouvements proscrits seront l’extension, l’abduction et la rotation latérale ainsi que bien entendue la combinaison des trois !
  • Couchage sur le dos en plaçant des coussins sur les côtés des pieds et des jambes pour éviter la rotation latérale.

 

Transfert assis couché ; et couché assis

  • Vous veillerez à monter dans votre lit en plaçant le pied sain sous le pied du côté de la hanche opérée pour le soutenir durant le mouvement de transfert.

 

Au total il faudra être vigilant durant les 45 premiers jours, mais également par la suite. On considère de manière arbitraire que le patient « oublie » qu’il vit avec une prothèse au bout d’un an.

Rassurez vous tout de même car cette prophylaxie des mouvements luxant, le suivi de la prothèse notamment sur les risques infectieux, sont très bien codifiés et très encadrés par les chirurgiens et les équipes de soins en chirurgie, ils ne manqueront jamais de vous rabâcher ces quelques conseils jusqu’à ce que vous soyez capable de les réciter par cœur !

navigate to top

COMMENCEZ À TAPER ET APPUYEZ SUR LA TOUCHE ENTRÉE POUR LANCER LA RECHERCHE